ÊTRE SOI-MÊME EN COUPLE

ÊTRE SOI-MÊME EN COUPLE

couple

 

Seul… un simple mot qui pourtant transporte une odeur de solitude, même si parfois celle-ci est choisie. Désire-t-on vraiment vivre seul ? N’est-ce pas un peu se leurrer et inconsciemment faire semblant d’être totalement heureux ainsi ? On pense ne devoir rien à personne… et pourtant, on se doit déjà à soi-même ; ne serait-ce que de nous accorder le droit d’être entièrement bien et serein, sinon heureux, dans ce choix de vie. On se dit qu’on n’a pas à plaire ou séduire… on ne fait de mal à personne… sauf à soi, peut-être.

Choisir de vivre en couple tout en demeurant soi-même. Cela semble beaucoup demander de soi ! Cependant, si l’Amour complice, entier et authentique prend la place qui lui revient, alors cette vie à deux ne porte pas le poids du sacrifice qu’on se permet de lui coller comme étiquette.

Vivre en couple tout en demeurant soi-même est très possible. Il faut y travailler, mais ce travail se fait d’abord sur soi-même. Grandir, se connaître, s’aimer, s’accepter, se respecter, s’ouvrir et se donner le droit de vivre et d’aimer. C’est donc également demeurer fidèle à soi-même. Ne plus se cacher derrière la façade de ce mur aux briques de peur, de regret, d’incertitude et même d’indifférence envers soi et l’autre, indirectement. On dit les choses avec sincérité, parce que c’est naturel… même ces choses qui parfois déplaisent un peu ou repoussent l’autre au plus profond de ses blessures et de ses méfiances. Parfois, on croit protéger, alors que là n’est pas le besoin. Surtout, il ne faut pas faire et dire les choses seulement pour plaire à l’autre… mais parce qu’on en a envie et qu’on le veut.

Le couple ne se bâtit-il pas sur la fondation de chacun des êtres qui choisissent de vivre ensemble ? Puisque chaque moitié du couple est un pilier qui soutient et est le cœur, l’âme et le corps de la maison.

Être soi-même en couple semble s’avérer presque un défi… ce qui en revanche relève du bien-être et de l’harmonie que ressent chaque pilier. Tout cela se transmet et s’étend par la suite jusqu’au couple. Il s’agit donc également d’une connaissance de soi qui devient aussi une connaissance de l’autre et  se termine par la connaissance de cette entité appeler couple.

Être, vivre et surtout progresser en couple, c’est réussir à toucher le dessous de l’écorce et préserver ce tronc commun qui lie, embrase, séduit, comprend, accepte, communique, se renforce, grandit et s’habille de couleurs afin que les deux piliers de la maison puissent mieux se soutenir mutuellement et s’épanouir individuellement.

Être soi-même en couple : une nécessité pour la réussite de cette vie à deux. Marcher côte à côte sans prendre toute la place… trouver cette pierre de l’égalité. Il  y a un toi et un moi qui sont deux branches distinctives. Puis, il y a un nous. Ce nous de l’Amour est l’arbre qui de ses racines solidifie le tronc commun où se nourrissent chaque jour les deux branches.

On ne eut comprendre l’autre sans se comprendre soi-même. Albert Camus disait également que ‘Comprendre, c’est avant tout unifier.’. Et unifier, c’est d’abord être soi-même puis harmoniser cette unification qui devient l’unité entre deux êtres.

Être soi-même en couple… ne serait-ce pas tenir dans sa main la clé qui ouvre la porte à un autre bonheur de vivre à deux ?

D.A. Lavoie

© D.A. Lavoie – Tous droits réservés.

Publicités

9 réflexions sur “ÊTRE SOI-MÊME EN COUPLE

  1. Etre deux , c’est aussi être deux personnalités avec des besoins psychiques et des expériences émotionnelles bien distinctes
    Ceci dit la relation entre deux personnes doit être en mouvement continuel.
    Comme tout ce qui est vivant, tout bouge et chacun doit pouvoir répondre par lui-même et pour sa part à ses propres besoins psychiques. Ce qui me semble être la condition pour l’équilibre et l’harmonie du couple.
    On ne peut tout attendre de l’autre et surtout pas qu’il comble nos carences affectives. En étant soi, en s’assumant pleinement et de manière responsable, on donne à l’autre la possibilité, l’ouverture d’être lui-même et ainsi se crée le bonheur d’être deux.
    Merci Delvi pour cette pertinente réflexion qui a apporté un plus à la mienne.Je suis toujours ravie de te lire.
    Bon week-end
    Bisous du coeur ♥

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Lucia, je m’excuse du ce grand retard à te répondre…je viens un peu moins ici ces derniers temps, occupée ailleurs. Tu as entièrement raison et ton commentaire ne saurait mieux compléter et résumer mon article.Accorder à l’autre d’être qui il est, c’est le respecter et l’accueillir dans l’ensemble de sa personne entière. Merci et bonne semaine à toi..gros bisous. Delvi.

      J'aime

    1. Merci Gigi, cela me fait très plaisir que tu sois passée! Significatif…et un simple résumé pour tous ces couples qui SONT, comme les nôtres le sont! Bonne fin de journée et gros bisous. Delvi.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s