PARTIR

947394_10153387928366491_8223405486118893612_n

En pensant à toi…si loin et si près.

 

Depuis quelques jours, la pluie nous inonde de son eau devenue froide. Cette nappe de nuages gris-noirs semble bien attachée aux horizons de la ville. Le soleil demeure derrière ce voile…tout aussi difficile à croire que cela puisse être!

 

En nous se dressent des questions, des réponses, des doutes et des certitudes. Le vent emportera-t-il cette averse de plus avec lui? La nuit est tombée et le vent souffle de plus en plus fort…alors, nous demeurons là à attendre, à espérer et à continuer de croire.

 

Partir; pour où, pour qui, pour quoi et comment? Peut-être bien pour s’accrocher à un rêve déjà rêvé. Un rêve dans lequel se voit la beauté, qui goûte le miel doré et se lit par la magie de la vie. Cette vie qui nous bouscule parfois, mais qui est ce qu’elle est pour chacun de nous par tous ces choix que chaque jour nous faisons.

 

Partir; c’est également s’éloigner de corps, mais pas de cœur ni d’esprit. Comme si dire n’était plus assez et qu’il fallait maintenant faire. Faire un départ afin de construire une arrivée, qui part de nos pensées et va jusqu’à nos actions.

 

Partir; donc quitter une terre aride, peuplée d’un passé qu’il nous faut ranger à sa place, soit derrière soi. Demain? C’est l’inconnu…alors, aucune raison d’en ajouter.

 

Partir; pour moi, c’est déjà revenir vers toi, vers une terre nouvelle, vers ma vie. Changer de décor, changer de beaucoup de mon existence, oui. Existence vide sans ta présence. Avoir parcouru tout ce chemin entre mon commencement et mon aujourd’hui pour me sentir tellement accueillie et reconnue pour qui je suis.

 

Partir; le ciel déjà s’éclaire et même le vent semble s’être tu. Il n’était de passage que pour chasser ces nuages lourds de porter tout cette pluie.

 

Oui, partir pour aimer encore plus, pour Aimer vraiment…et savoir que non, nous ne trouvons pas l’amour, mais que c’est bien l’Amour qui nous trouve.

 

DA Lavoie

 

© 2016 DA Lavoie – Tous droits réservés.
Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

6 Responses to PARTIR

  1. Lucia says:

    Partir est un choix difficile mais quand c’est pour un mieux, pour se retrouver soi déjà, se reconstruire , il ne faut pas hésiter…Puis revenir si c’est encore possible. L’amour vrai en soi ouvre bien des portes !
    C’est toujours aussi agréable de lire tes mots chère Delvi, même si ma présence se fait rare, mon coeur ne t’oublie pas.
    Gros bisous ♥

    Aimé par 1 personne

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Lucia…devoir partir, même si on en a pas du tout envie, devient parfois une vraie marque de courage et demande de puiser loin en ses forces intérieures. Mais comme tu dis, l’amour ouvre bien des portes; alors, tous les espoirs sont permis. Pas de soucis, je passe plus rarement aussi! Bonne fin de journée et gros bisous. Delvi.

      J'aime

  2. Jeanne D'arc says:

    Magnifique ton texte .j’aime les mots et l’encre de ta plume . j’ai senti un parcours qui me rappelle des pans de mom parcours de vie
    Un jour j’ai écrit un texte inspiré , de la plus grande tempête de ma vie , j’avais 33 ans elle fût mon premier pas d’ un cheminement pas toujours en droite ligne , il y a eu plusieurs courbes et tournants, des croisés de chemins .
    Des pentes dangereuses et abruptes, des côtes qui parfois te laissent sans souffle , quand tu arrive en haut souvent ,tu te roule en petite boule et prend une petite pause pour reprendre ton souffle ou seulement un moment de répit pour retrouver tes forces , dans certaines d’entre elles j’ai même du trouver des maisons pour me refaire une santé , Des gens et des livres qui m’ont servis de boussole …Mais l’espoir est là car tu commence a voir que malgré le terrain rocailleux, chacun de ces voyages en toi tu conduis plus loin .dans le voyage et en même temps plus près ou plus consciente
    de cette lumière.
    Sans doute que pour moi ELLES étaient toutes nécessaire pour me conduire ici maintenant et aujourd’hui dans cet unique instant présent … elles ont laissées en moi une fragilité mais pas celle d’un coeur que l’on brise facilement .
    Mais une fragilité d’un être qui peut se perdre a l’intérieur d’elle même ou tombé dans de grands trous noirs.
    Et pourtant le paradoxe est que c’est cette même fragilité qui me guide Vers
    celui en qui j’ai mis toute cette espérance depuis cette première tempête à l’âge de 33 ans
    Et jusqu’à cette minute , il ne m’as jamais abandonné …
    l’espérance
    Si tu ressens un jour que ta zone d’équilibre est devenue comme moi d’une
    Grande fragilité.
    Si tu te sens tellement ébranler et que la tempête se déchaîne en toi
    Que tu emploies toutes les forces que tu as en toi pour essayer de tenir le gouvernail.
    Que tu descends au fond de toi et que tu vois tous les débris qui t’empêchent de remonter.
    Et que dans tous ces vents et ces remous tu as une immense peur de couler.
    Je te souhaite de découvrir au plus profond de toi ce que moi j’ai découvert.
    Quand sur le bord de me noyer je m’y suis accrochée
    Et que tranquillement en le laissant me guider je me suis retrouvée sur un rivage à chaque fois.
    Je crains encore ces tempêtes en moi, mais je peux te dire que maintenant je crois
    Jeanne d’arc.

    J’aime Commenter Partager

    Commentaires

    Jeannedarc Dumas

    Votre commentaire…

    ..
    Modifier l’article

    Aimé par 1 personne

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Jeanne d’Arc…tout d’abord, merci pour ton beau commentaire et d’apprécier ma plume! Il est très touchant de voir que mes humbles écrits puissent ainsi prendre part aux vécus des gens. Parfois, la vie nous bouscule oui…mais il ne faut pas pour autant baisser les bras. Comme tu dis, après avoir regardé tout au fond de soi et ne plus parvenir à faire seul-e, il doit demeurer un espoir de plus qui nous vient du divin en nous. Cet Espoir nous est accordé afin que nous puissions encore avancer malgré le brouillard. Merci de ta visite et j’apprécie beaucoup de t’être arrêtée pour si bien commenter! Bonne fin de journée à toi. Delvi.

      J'aime

  3. colettedc says:

    Magnifique texte qui dit tout Delvi !
    Gros bisous♥

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Heureuse de ta réponse mon amie! Bonne fin de journée et gros bisous. Delvi.

      Aimé par 1 personne

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :