LA LUMIÈRE DE L’OMBRE

11899929-10153483566591011-3104203955144076893-n-1-
La lumière de l’ombre, celle qui nous réconcilie avec nos existences nées dans un coin inconnu de nos êtres. L’ombre qui étouffe et qui fait que rien n’est totalement clair, et qu’alors notre vision de nous en vient même à se déformer peu à peu.

 

Cette ombre qui pourtant nous accompagne et nous suit pas à pas, peu importe où nous allons. Elle est moi, elle est vous, elle est nous. Il y a ce que nous avons appris à dire, à croire et à vivre…puis il y a ce que chacun de nous croyait devoir faire, être et vivre.

 

Entre le « ce que j’étais » et le ce que « je croyais être » déjà se dressaient les murs de ces prisons qui nous maintenaient entre leurs murs froids et impersonnels. Ce que j’étais, c’était tout juste s’autoriser à respirer le même air que les autres. Ce que je croyais être, c’était aussi cela, avec en plus ce que chacun de nous pensait de lui-même…soit un « tout » ou un »rien ».

 

Nous étions sans être…nous faisions sans faire …tout comme nous vivions sans vivre. De l’ombre étaient venues toutes nos dépendances affectives, physiques, morales ou autres. Nous n’étions encore que ces petites marionnettes croyant devoir plaire et servir, sans tout comprendre des pourquoi ou des comment de nos attitudes et de nos gestes.

 

Puis un jour, nous en étions venus à nous demander si nous existions, à défaut de vivre, et si nous étions pour les autres, à défaut d’exister pour nous. C’est alors que s’est éveillé doucement ce besoin d’être…et de là a grandi cette envie d’être en vie. Le « j’étais » et le « je croyais être » sont devenus le « je suis » et le « je crois être ». Nous nous sommes affirmés, voulant ainsi confirmer notre existence et prendre notre place parmi tous ceux et celles qui se jouaient de nous. Nous nous sommes alors débattus dans des guerres qui souvent ne nous appartenaient même pas. Nous avons frôlé des morts et grimpé des falaises abruptes.  Nous avons également connu des moments de vie, là où le soleil brillait sans nous brûler; il ne pouvait que parfois nous réchauffer de nos froidures. Nous existions encore sans vivre. Nous essayons et croyions être, perdus quelque part entre nos illusions et nos rêves encore imprécis.

 

Un jour, la lumière de cette ombre s’est allumée pour éclairer nos routes. À partir de ce moment, nous avons voulu être, faire et vivre nul autre que nous. Ce put être un vol d’oiseau, un cri dans la nuit, ou encore un feu qui de sa flamme illumina la noirceur, éclairant ainsi la pénombre. C’est alors que le « je veux être » a fait surface. Il a pris de l’amplitude pour nous emporter dans son tourbillon d’émotions toutes neuves. La vie commençait.

 

Aujourd’hui, nous en sommes à ce passage crucial de nos vies où nous devons choisir. Décider quelle route nous conduit plus sereinement, plus harmonieusement et plus paisiblement. Choisir…qui nous voulons être. Choisir ce que nous projetons de penser…choisir ce que nos mots disent…choisir ce que nous faisons, dès ce moment, afin d’équilibrer cet amas de nouvelles trouvailles et de découvertes sur nous et le monde. Choisir d’être présents pour l’éveil de conscience de cet Univers…choisir d’Être…en Vie, en Amour, en Liberté et en Harmonie. Choisir librement et consciemment de ne plus seulement regarder la vie passer, mais de Voir ce que notre vie, notre existence, nous apporte et comment nous voulons y être totalement avec l’Univers.

 

Choisir…acte de volonté, marque de courage et engagement d’être entier et non en pièces détachées. En somme, la lumière de l’ombre, n’est-ce pas faire le pont et la paix entre ses « qui j’étais, qui je croyais être, qui je suis, qui je crois être, qui je veux être et qui je choisis d’être »? Puisque tout est une question de choix à chaque pas que nous faisons et à chaque souffle que nous insufflons. Et de nos choix se bâtissent nos vies, se créent la magie de nos existences et se matérialisent nos rêves.

 

La lumière de l’ombre, c’est toi dans ma vie…c’est moi dans la tienne et nos sangs se mélangent pour faire de l’Amour l’envolée du Coeur, de l’Âme et du Corps.

 

DA Lavoie

 

© DA Lavoie – Tous droits réservés.

 

 

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

4 Responses to LA LUMIÈRE DE L’OMBRE

  1. Lucia says:

    Joyeux Noël chère amie,
    Gros bisous ♥

    Aimé par 1 personne

    • D.A. Lavoie says:

      Merci Lucia…j’espère que ton Noël fut beau. Au plaisir de te revoir, gros bisous! Delvi.

      Aimé par 1 personne

  2. flipperine says:

    la lumière source de vie

    Aimé par 1 personne

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Flipperine…la lumière est bien la source de vie qui s’échappe de l’ombre! Merci et bonne semaine. Delvi.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :