Vide et Plénitude – Emptiness and Fulness

 femm mst5

Un bruit qui vient on ne sait d’où, mais dont le murmure émis en sourdine vient rompre un silence dans lequel Sophie s’était perdue. Un instant, ou toute une éternité, elle tombe toujours plus bas. Son esprit tourbillonne et ne cesse de la jeter dans ce tunnel que toute sa vie elle a fui. Pourquoi se doit-elle de toujours le visiter?

Un vide, un néant…que seule une noirceur étreint de ses bras d’acier. C’est un peu comme atteindre le sommet d’une montagne russe au manège. Tu montes toujours plus haut, oui…et soudain, c’est la chute de la machine…la voilà qui dégringole brusquement, sans manière, et Sophie s’écrase au fond de son siège, tentant de retenir sa nausée.

Cette image serait-elle sa vie et son existence? Ce soir, elle ne sait plus…et elle s’en fout même un peu! Rien ne peut avoir d’importance après tout, pour cette fille qui n’est pas, se dit-elle. On lui dit qu’elle est encore, qu’elle aime et donne beaucoup…ah oui? Bon, on doit s’être trompé de personne alors, lui répète une voix malveillante et quelque peu cruelle.

Un vide, un néant…et la nuit qui encore une fois vient étendre son manteau poisseux sur son lit. Ce manteau ne couvre pas du tout Sophie, ni ne la protège du froid. Une nuit, n’est-ce pas fait pour dormir et rêver? Oui…notre amie a bien rêvée…mais de qui, de quoi ou quand? Son esprit ne se souvient pas…et elle ne fait aucun effort pour raviver cette mémoire, puisque celle-ci aussi dort dans un ciel sans étoile.

Un vide…puis une plénitude. Tout le contraire quoi. Sophie sourit pourtant…car malgré tout, elle sait que la lumière du jour effacera la nuit…et que bientôt elle aura encore envie de rire et de chanter.

Une plénitude que seul la Magie de la Vie qui bat en elle peut remplir…au plus creux de ses ombres, Sophie sait que rien n’est basé sur des certitudes. Donc, même le mal-être qui l’habite en ce moment, demain ne sera plus. Car à sa lassitude, à sa mélancolie et à son néant, se greffent le courage, l’espoir et la foi. Ainsi, aucun vide ne fait longtemps le poids, cela elle l’a appris.

Un vide et une plénitude. L’échange d’un baiser froid et sans feu de la mort contre un vrai baiser chaud et passionné de la vie. Sophie a embrassée  le vide, mais c’était hier déjà. À cet instant où je vous écris ces lignes, elle embrasse sa plénitude malgré une plaie encore et toujours ouverte…mais ce tunnel qui tentait une fois de plus de la perdre, elle ne l’emprunte pas et mène ses pas vers la lumière.

D.A. Lavoie.

========== English version follows ==========

un jour nouveau.46 

A noise coming from who knows where, but the muted murmur issued  from it just break a silence in which Sophie was lost. A moment, or an eternity, she falls lower and lower. Her mind swirls and continues to throw her in the tunnel that all her life she fled. Why must she always has to visit it?

Emptiness, nothingness…that only a darkness hugs with its arms of steel. It is like reaching the top of a roller coaster to ride. You always climb higher, yes…and suddenly it’s the fall of the machine…here she tumbles abruptly without speaking, and Sophie gets to the bottom of her seat, trying to hold back her nausea.

This image, would it be her life and her existence? Tonight, she does not know it…and she doesn’t care a bit! Nothing can be important after all, for this girl who is not, she’s telling herself. Someone said that she still is, that she still loves and gives much…oh yeah? Well, they must have the wrong person, repeats a malicious and somewhat cruel voice.

Emptiness, nothingness…and the night comes again, extending its sticky coat on the bed. This coat does not cover Sophie at all, nor protects her from the cold. A night, is it not to sleep and dream? Yes…our friend did dream… but to whom, from what or when? Her mind does not remember…and she makes ​​no effort to revive this memory, since it also sleeps in a sky without stars.

Emptiness…then Fullness. All the opposite, you might say. Sophie is smiling yet…because after all, she knows that daylight erases the night…and that soon she will still want to laugh and sing.

Fullness that only the Magic of Life that beats in her can fill…in the depths of her shadows, Sophie knows that nothing is based on certainties. So, even evil being that dwells now will be gone tomorrow. Because weariness, melancholy and nothingness are replaced by courage, hope and faith. Thus, no emptiness is long weight that she has learned.

Emptiness and Fullness. The exchange of a cold kiss from death, and without fire, against a real warm and passionate kiss of life. Sophie kissed emptiness, but that was yesterday already. At this moment, as I am writing these lines, she embraces the fullness despite a wound opened again and again…but this tunnel which was trying once more to lose her somewhere, she does not take it and leads her steps towards the light.

D.A. Lavoie

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

17 Responses to Vide et Plénitude – Emptiness and Fulness

  1. A reblogué ceci sur Patrick Solereet a ajouté:
    Le mois du re-blog

    Je me suis amusé à lire vos blogs en entier et y découvert des pépites, je vous propose de les faire (re)découvrir ainsi que vos nouveautés.

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Merci pour le re-blog Patrick…et tu peux me tutoyer tu sais! Oui, je pensais en effet peut-être remttre d’anciens articles en avant…je dois voir…merci encore et bonne soirée, bisous. Delvi.

      J'aime

  2. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » Vivre et plénitude  » est un papier pas comme les autres , du moment qui parle des choses courantes de la vie .
    a mon avis  » vide et plénitude  » est synonymes d’un passé vécu ou la vie était belle et plurielle et au fil du temps , un accident de parcours s’est produit , la vie à croquer à plein dents .
    a craqué et a laissé place au silence .
    j’ai bien apprécié l’expression :
     » Sophie …mène ses pas vers la lumière … »
    merci de ce régal intellectuel , combien vivant !
    bravo ! et bonne continuité pour ta beauté culturelle et la verve de ta bonne plume d’or combien très fertile …mes amitié Majid .

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Majid…une vie bien commencer, le sourire sur les lèvres…et puis un vide soudain, comme un néant où l’on ne voit plus grand chose de beau. Mais à la toute fin, il y a toujours l’espoir et la vérité de la vie et de l’amour. Merci de ton passage et de ce si pertinent commentaire. Bonne semaine et gros bisous, à bientôt. Delvi.

      J'aime

  3. damemiracle says:

    L’espoir, la force, le courage et le pouvoir de l’amour seront toujours le gage d’une vie pleine et enrichissante, il faut savoir les utiliser quand c’es nécessaire ma tendre amie; merci très bon texte Delvi, gros bisous et bon début de semaine 🙂

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Gigi… »savoir les utiliser quand c’est nécessaire »…qui veut dire…? À chaque jour il y a des nécessités de tout genre qui demande une bonne dose de courage, d’espoir et de force intérieure. L’amour est toujours présent, même lorsque nous ne le voyons pas. Il ne saurait donc y avoir des fins définitives…seulement des recommencements, car l’amour change parfois pour d’autres visages, mais il vit toujours! Bon, pas vraiment rapport, désolée, c’est ce qui me vient ce matin! Bonne fin de journée, gros bisous. Delvi.

      J'aime

      • damemiracle says:

        Ça complète vraiment mon commentaire, merci mon amie et bonne journée mon amie, gros gros bisous 🙂

        J'aime

  4. vraie says:

    Force et courage sont indispensables pour faire face à situations a fin de continuer à espérer. Bon dimanche!

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Oui…force ert courage sont indispensables…et quelques fois il arrive qu’on doive quitter une chose afin de la laisser libre d’être qui elle est. Cependant, je crois que l’espoir de l’amour est toujours le dernier présent! Merci de ton commentaire, bonne fin de journée et gros bisous. Delvi.

      J'aime

  5. flipperine says:

    le courage, l’espoir font vivre et l’aide de notre Dieu contribue beaucoup à nous sortir des mauvais chemins que l’on peut prendre

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      C’est un fait je crois…la force qui ressort du courage, de l’espoir, de la foi et aussi de l’amour est presqu’invincible si nous savons bien maîtriser ces dons. Il faut cultiver le jardin fin qu’il refleurisse jour après jour et tempête après tempête. Merci mon amie de ton commentaire et bon dimanche.

      J'aime

  6. colettedc says:

    Bravo Sophie : Il ne peut en être autrement avec du courage, de l’espoir et de la foi !
    Bonne fin d’après-midi Delvina et agréable soirée !
    Bros bisous.

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Colette…oui, on peut applaudir et féliciter Sophiede s’être ouverte et abandonner à ces 3 composantes qui font que l’être humain possède bien un évident pouvoir de résilience sainement guidée lorsqu’il écoute la Voix. Merci de ta visite et très on dimanche à toi, gros bisous.

      J'aime

  7. Heart touching, Delvi. Where there is Light there is no darkness. Thank you, friend. Love, Amy

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Thank you Amy, I’m glad you liked…you’re right, where there is lihgt, there’s no darkness. But so mny times it takes a great deal of darkness tofinally reach the light and the biggest chllenge is to stay in it! You come again now, I like reading you my friend. Have a great Sunday, lots of love, Delvi.

      J'aime

  8. mamielily says:

    La vie est faite de plein et de vide…vertige et ascension en quelque sorte! L’essentiel, quand on perçoit le vide, c’est de ne jamais oublier qu’il attend d’être rempli! Bon w-e, Delvina!

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir ma Mamie adorée! La vie, c’est un peu cela aussi je pense…un manège quelque peu vertigineux qui nous fait monter haut puis redescendre parfois brusquement. L’essentiel je crois, c’est de ne plus tourner dans ce amnège, mais de s’en faire un aliié! Comment? Ça, à chacun de trouver sa réponse qui lui va le mieux! Merci de ta visite, j’apprécie topujours tes commentaires. Bon dimanche et gros bisous, Delvi.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :