Entre l’ombre et la lumière – Between shadow and light

entre-lombre-et-la-lumiere-b44968f2-e258-4241-813c-f2946672c15d

Une nuit se termine et un autre jour commence. Il me semble pourtant encore lire les mots d’Aline qui se faufilent dans les plis de ma mémoire. Elle avait écrit des morceaux de sa vie sur les pages blanches qu’elle avait choisis. Quelques passages me reviennent et je les partage aujourd’hui avec vous.

Aline avait livré sur ce papier sans vie et anonyme tous ces mots que voici.

‘’Entre l’ombre et la lumière…comme un livre dont l’auteur n’aurait su écrire la fin; ou dont le début marquait déjà de son poids la lourdeur de ses mots et où le récit ne le retenait encore que prisonnier de lui-même. De n’avoir pour un temps que si peu embrassé les lèvres d’où s’élevait l’aurore de la liberté. De n’avoir vécu qu’en se sentant manipulé tel un pantin désarticulé dont on se serait joué. Qu’en ne respirant que par l’autre et qu’en ne survivant que parce que cet autre le permettait.

Que de fois ne m’avais-je pas senti enchaînée par ces liens de possession, peu importe la couleur, la grandeur ou l’aspect ? Était-ce de l’amour quand se servaient de leurs armes pour mieux me retenir dans un semblant de luminosité ceux et celles qui seuls détenaient la clé du donjon? Cette tour qui n’avait qu’une si petite fenêtre par laquelle je n’aurais su fuir. Que d’offenses ne se font-elles pas au nom de l’amour…soit par orgueil, envie ou colère, et parfois même en croyant ainsi protéger quelqu’un. Ou par un irréfléchi et instinctif besoin de tout contrôler et de tout posséder.

Le temps passe; le désir de tourner une autre page me gagne. En plus de cette aspiration à tout oublier, à laisser aller et de simplement marquer d’une croix les aléas du passé. De me laisser vivre sans plus et de finalement m’abandonner. Non, pas renoncer ni baisser la tête en signe de défaite. Tout juste de ne plus retenir les discordances et les jeux qui m’ont fait me courber devant leurs féroces assauts.

De tous ces manques et de tous ces excès, qui a eu tort ou qui a eu raison ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Est-ce si important de ne démasquer que la culpabilité? Ne serait-il pas tout autant important d’aussi considérer l’innocence?’’.

D.A. Lavoie

========== English version follows ==========

claire18

One night ends and  another day begins. Some words wrote by Aline I had read seem to have make their way in my memory. She wrote pieces of her life on the white pages she had chosen. Some passages come back to me and I share with them you today.

It is on a lifeless and anonymous paper that Aline had delivered all these words following here.

 »Between shadow and light…like a book whose author could not have written the end, or which already marked by its weight the beginning of his words, and where the story still held him a prisoner of himself. To have for so little time kissed the lips from the dawn of freedom. To have lived feeling like a disjointed puppet manipulated and played with. To just breathe by the other, and survive only because that other permitted it.

How many times did I not feel fettered by these bonds of possession, no matter what color, size or appearance? Was it love when they used some of their weapons so they could hold me in a better semblance of brightness, those who only held the key to the dungeon? This tower had such a small window through which I could not have escaped. So many offenses made in the name of love…or by pride, envy or anger, and sometimes even thinking it’s done to protect someone. Or by some thoughtless and instinctive need to control and own everything.

Time passes and the desire to turn another page gets me. In addition to this aspiration to forget, to let go and simply put a cross on hazards of the past. Just to finally live and abandon myself. No, not waive or lower the head in defeat. Just not hold discrepancies and games that made me stoop to their ferocious attacks.

From all these deficiencies and excesses, tell me, who was wrong and who was right? I do not know now, I do not know anymore. Is it so important to only unmask the guilty? Would it not equally important to also consider the innocence? ».

D.A. Lavoie

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

15 Responses to Entre l’ombre et la lumière – Between shadow and light

  1. Un simple mot, un signe devrais-je dire… Je suis passé par ici, te signaliser que je suis vivante, je penses à toi & notre chère Dame Miracle (svp salue-la pour moi , je pense souvent à elle ces temps-ci et sa santé) . Je viens qqs fois sans dire un mot, Tu me connais, c’est un BLOG & c’est « l’écrit » que je commente 😉 … Je n’en dis pas plus, tu peux comprendre. A bientôt XXX

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Marielle…oui, je comprends très bien…sache ausi que tu es toujours la bienvenue ici! Je te remercie de me donner un signe de vie, je me demandais coment tu allais en fait…tin absence ici ne passe pas inaperçue, même si je ne dis rien non plus. Je saluerai Gigi pour toi…elle va bien, des hauts et des bas mais le moral est toujours fort! Merci de ta visite, bonne semaine et gros bisous.

      J'aime

  2. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » Entre l’ombre est la lumière  » est un papier sentimental .
    je l’ai trouvé intéressant …A mon avis , ce commentaire reflète un passé vécu par Aline dont elle se sentait manipulée enchainée possédée dans un lieux semblable à un labyrinthe sans issue dont seul un personnage détenait la clé…
    cet endroit n’avait qu’une si petit fenêtre par laquelle fuir …
    je pense que la violence n’a jamais été bonne conseillère , la raison et la sagesse priment sur la violence .
    j’ai bien apprécié l’expresion :
     » oublier …les aléas du passé  »
    merci de ce régal intellectuel combien éveillant .
    Chapeau ! pour ta beauté culturel et la verve de ta bonne plume d’or combien très fertile
    mes amitié Majid .

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir mon bel ami…tu as bien raison, cet aricle reflète une tranche du passé d’Aline. Certes, aucune violence physique n’était là, mais elle se sentait prisonnière oui…mème si aujourd’hui elle sait que cette prison existait surtout en elle et que de tous ces manques qui entouraient sa jeune vie, elle en faisait une prison. Les autres parfois l’ont bel et bien manipulés et maintenue attachée. Cet article provient de passage de mon premier bouquin,  »À tire-d’aile »…je vois que tu as aimé et je te remercie pour ton commentaire si juste. Bonne semaine et gros bisous.

      J'aime

  3. flipperine says:

    il faut tjs essayer de sortir de l’ombre

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Toujours essayer….oui…mais aussi apprendre à apprivoiser cette ombre et à ne pas la fuir afin de l’ignorer en pensant qu’elle s’en ira d’elle-même…il faut donc y mettre de la volonté et du courage d’en sortir.

      J'aime

  4. colettedc says:

    Oh ! Qui à un moment, ne s’est pas retrouvé entre l’ombre et la lumière oui … l’important c’est de ne pas s’y complaire à tout jamais, mais de rebondir et d’aller vers la lumière un pas à la fois … belle et bonne réflexion Delvi !
    Bonne poursuite de cet après-midi et douce soirée !
    Gros bisous.

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Colette…tu sais, je ne connais personne qui même si elle marche aujourd’hui dans la lumière, n’a pas connue sa part d’ombre. Mais comme tu dis, l’essentiel c’est de trouver la courage de se relelver, d’aller chercher de l’aide aussi. Comme disait je ne sais plus qui,  »Tomber est humain, mais se relelver est divin »! Merci ma belle amie, très bon dimanche à toi, gros bisous.

      J'aime

  5. damemiracle says:

    Chaque être humain est envahi par le doute un jour ou l’autre dans sa vie… Et c’est normal, il est important de se recentrer sur nous-mêmes pour essayer de comprendre ce que nous voulons et sur ce que nous ne voulons plus pour arriver à continuer. Très belle réflexion ma chère Delvi, merci à Aline et merci à toi mon amie, gros bisous 🙂

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Gigi…tu te souviens d’où me vient ces morceaux de texte? Devinette pour toi » Lol! Tu sais, ceux et celles qui semblent ne jamais tomber sont parfois ceux qui sont le plus malheureux au fond….car ils ne connaissent pas la gloire et toute la splendeur retrouvéés dans ce passage de l’ombre à la lumière. C’est toujours un plaisir de te lire mon amie, à bientôt et gros bisous.

      J'aime

    • damemiracle says:

      Oui je me souviens, ces morceaux de texte viennent de ton premier livre Delvi!
      Tu as raison, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, n’est-ce-pas? C’est ce que je me dis toujours… C’est toujours un plaisir de te lire aussi mon amie, gros bisous et à bientôt 🙂

      J'aime

      • D.A. Lavoie says:

        Bravo, je vois que tu as une bonne mémoire. Oui, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort…heureusement, sinon on serait mortes toutes les deux! Lol!

        J'aime

    • damemiracle says:

      Tout à fait loll 🙂

      J'aime

  6. Dan Gazénia says:

    Très émouvant et combien , je me sens concernée, et envahie par ce « cri » qui résonne sans cesse , et que je ne voudrais plus entendre!.
    Bises
    Dan

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Dan…demeurer quelque part entre l’ombre et la lumière semble le lot de bien des gens…moi, je me méfis aussi des ceux qui disent ne jamais connaître une part d’ombre, ou de ceux qui s’y vautre et s’y plaise dans cette ombre. N’essaie pas de fuir ton ombre ma belle, essaie plutôt de l’apprivoiser cette bête et de la dompter, Je sais que moi, je m’en suis sentie mieux après coup…je n’ai plus peur de cette ombre, car je me suis convaincue qu’elle ne m’aurait pas, envers, malgré et contre tout.Très bonne fin de journée et gros bisous. Merci de ta visite, j’apprécie.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :