On ne sait jamais où… – We never know where…

back.z1

 

Un peu de musique jouée en sourdine emplissait la pièce de sa mélodie…et pendant que Nana chantait, Virginie replongeait en arrière. Avait-ce été l’an dernier, le mois qui bêtement s’était terminé dans le  froid…ou seulement hier? Fallait-il qu’elle y colle une date à ce calendrier de si peu de pages?!?

Jadis, elle courait dans les champs, elle riait et sautait parmi les blés avec un chien à la fourrure jaune. Le lac tout prêt venait ajouter à ce tableau une touche de romantisme. Un instant, le temps de fermer les yeux; puis la jeune femme revient au présent. Le cœur battant, les épaules nues et le regard perdu, Virginie n’a qu’une seule pensée qui lui revient.

Avait-elle rêvée s’être perdue dans cet autre regard? Elle revoit le voile de soie blanche qui couvrait à moitié un dos…un dos appartenant à une autre fée que le vent avait soufflé de son côté…ou un ange que même le ciel ne connaissait pas…et qui de ses doigts magiques écrivaient aussi des mots parlant d’amour, avec une douceur et une délicatesse sensuelle qui avait enivrée Virginie, même si rien n’avait été écrit pour elle.

‘’On peut aimer sans le savoir, devant un verre, un café noir. On parle un peu de tout, un peu de rien, on rentre seul dedans sa chambre close…on ne sait jamais où s’en va l’amour…ni d’où il vient, ni ce qu’il prend, ni ce qu’il laisse…on espère un départ ou un retour…et on y laisse un peu de sa jeunesse…’’

‘’Aimer sans le savoir…et on ne sait pas pourquoi ni comment tout ça est venu.’’, se disait Virginie. Tout semblait bien n’avoir été qu’un éclat de rire ou que le songe d’une nuit. Cela importait peu à présent, puisque les mots de la chanson reprenaient…’’…l’amour est l’enfant du hasard, on ne la sait que bien plus tard…quand tu es parti, j’ai quitté un copain, mais dans mon cœur tu es bien autre chose…’’.

Non, on ne sait jamais…on vit sur un fil d’argent suspendu sur le temps. De l’espoir…pourquoi en garder? Ne faut-il pas savoir quand laisser aller, tout simplement?  Cependant, elle sait que toute cette vie merveilleuse restera là. Un rêve peut-être oui…et une réalité qui en un instant avait tout emporté. Mais de quelque façon, Virginie n’oubliera pas, puisque rien ne vient pour rien…et que même si la mémoire semble oublier, ce rien qui remplit cet espace vide lui, ne s’effacera pas.

D.A. Lavoie

========== English version follows, click on red link ==========

 2013 - 1-p

A little music played softly filled the room…and as its melody played while Nana sang, Virginia plunged back. Had this been last year, or the past month which foolishly ended in the cold…or just yesterday? Did she have to stick a date on this calendar of so few pages?!?

There was a time when she was running in the fields, she laughed and jumped in the corn field with a yellow fur dog. The lake nearby was adding a touch of romance to the picture. A moment, just the time needed to close her eyes, and then the young woman returns to the present. Her beating heart, her bare shoulders and lost in her thoughts, Virginia has only one think that comes to her head.

Had she only dreamed of getting lost in those other eyes?  She sees again the veil of white silk that covered half a back…a back from another fairy that the wind had blown towards her…or it was an angel that even heaven did not know about…and that with her magic fingers also wrote words speaking love, with a smooth and sensual delicacy that had intoxicated Virginia, even if nothing had been written for her.

 »You can love unknowingly while having a drink, or a black coffee. We talk a little bit of everything, a little nothing, then we enter alone in our closed room…you never know where goes love…or where it comes from and what it takes, or what it leaves…we hope for a  departure or for a return…and we leaves with it a bit of our youth… »

 »Loving without knowing it…and we do not know why or how it all came.  », was saying Virginia to herself. Everything seemed to have been laughter or a dream of one night. Well, it did not matter now, since the words of the song resumed …  » …love is the child of chance, we do know it until much later…when you left, I lost a friend, but in my heart you’re so much more… »

No, you never know …we live on a silver wire suspended in time. Hope…why keep some? Should we not know when to just let go? However, she knows that all this wonderful life will remain there. A dream, yes, maybe… that reality had taken away in a moment. But somehow, Virginia will not forget, since nothing comes for nothing…and that even if the memory seems to sometimes forget, that this nothing which fills the empty space won’t fade away.

D.A.Lavoie

Publicités

13 réflexions sur “On ne sait jamais où… – We never know where…

  1. Bonjour Delvina … » On ne sait jamais ou … »
    est un papier sentimental …je l’ai trouvé plaisant du moment qui reflète une situation de vie
    a mon avis , Virginie est marquée par un un vécu nostalgique qui demeure en elle et ne s’effacera pas .
    elle n’oubliera pas ce passé » bien vécu ..
    j' »ai bien apprécie l’expression suivante :
     » fout semblait bien … un éclat de rire ou..le songe d’une nui » .
    merci de ce régal intellectuel , combien sentimental .
    bravo! et bonne continuité pour ta beauté culturel et la verve de ta bonne plume d’or combien très fertile …mes amitié Majid .

    J'aime

    1. Bonsoir Majid…un article de nature sentimentale oui…le tendre reflet d’un rayon de soleil qui réchauffe mon ami! Merci de ta visite que j’apprécie beaucoup. Très bon wek-end et gros bisous.

      J'aime

  2. These words honestly put tears in my eyes. Delvi, thank you for taking me away in love for a few moments. I will be thinking about these words all day long as I go about a busy day. Bless you!

    Love,
    Amy

    J'aime

    1. You’re so sweet Amy…your comment touches me deeply and I’m glad you liked this post! I hope you’ve managed weel today with all your things. Talk to you soon, big hugs & kisses.

      J'aime

  3. En effet rien n’arrive pour rien, je ne crois pas au hasard non plus… Les moments inoubliables que l’on vit parfois, on ne les oublie jamais vraiment… Nous ne comprenons pas toujours sur le moment, mais ça vient plus tard. Merci Delvi, très bon texte et belle vidéo, j’aime beaucoup cette chanson de Nana que j’avais un peu oubliée. Gros bisous et bon début de semaine mon amie 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir Gigi…puisque jamais rien ne vient pour rien dans nos vies, puissions-nous alors être reconnaissant/e/s de tous ces beautés et même ces laideurs qui nous font mal. Je ne possède pas grand chose, j’ai parcouru de sombres chemins parfois, comme tout le monde, mais j’ai appris une chose dans la vie…c’est qu’il faut savoir dire merci, même aux départs. Merci ma belle amie, bonne soirée et gros bisous.

      J'aime

  4. Non, rien ne vient pour rien … en effet ! Sur le coup, on ne voit pas toujours cela … nous comprenons avec le temps car tout ce qui a été vécu à fond, reste bien là oui … j’ai tant écouté et écouté ces chansons dans l’temps … j’aime toujours les entendre aussi … merci de m’en fournir l’occasion ce soir Delvina … bonne poursuite de cette soirée et agréable lundi ! Gros bisous.

    J'aime

    1. Bonsoir Colette…heureuse de te rappeler de bonssouvenirs musicaux de temps à autre! Vrai que cette chanson m’inspirait ce soir. Non, rien ne vient pour rien, cela j’ycrois fermement mon amie. Donc, rien n’est perdu, ne se perd, sauf que si on fait en sorte de le perdre…et encore là, ce  »rien » habite encore au fond de nos mémoires! Tout ça, parce qu’on a vécu des moments inoubliables et magiques. Merci ma belle et passe une très bonne fin de soirée…et nuit, car moi je vais faire la bonne fille et aller au dodo! Lol! Gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s