La Magie de Noël – The Magic of Christmas

La Magie de Noël – The Magic of Christmas


Vous savez, comme bien des gens, Noël pour moi semble avoir perdu quelque chose de sa réalité. Non, je ne m’attriste pas pour un passé où toute jeune je m’émerveillais devant le sapin de Noël! Ce sapin que chaque année mon père allait choisir et couper dans la petite forêt près de chez-nous. Il me semble encore le voir revenir en traînant l’arbre derrière lui, ralentit par la neige dans laquelle il traçait ses pas. Puis, je me rappelle qu’avant de l’entrer dans la maison, il coupait les cordes qui retenaient les branches du sapin afin qu’elles demeurent bien élevées pour que cet arbre de Noël soit beau. Ensuite, il l’entrait à l’intérieur et son odeur enchantait mes narines…d’ailleurs ce parfum, je le sens toujours! Je me souviens que ma sœur, mes frères et moi, nous voulions le décorer tout de suite, mais ma mère nous retenait,  disant qu’il fallait attendre quelques heures afin que les branches de l’arbre ne s’affaissent pas trop tôt sous le poids des décorations! Il fallait donc leur laisser le temps de s’adapter à l’air plus chaud de la maison. Mon père installait l’arbre dans le socle qui le maintenait debout et nous permettait de lui donner à boire.

Après cette attente, c’était le grand moment de décorer! Boules de Noël et autres prenaient place dans l’arbre, faisant ainsi briller nos yeux de joie, et la crèche de Noël était posée sous l’arbre, telle une reine sur son trône. Des chants de Noël venaient ajouter de l’ambiance dans la pièce…c’était la coutume je crois bien! Je pouvais passer de longs moments couchée sur le ventre à regarder l’arbre s’illuminer, comme si moi aussi j’avais de quelque façon attendue un Sauveur!

Je me souviens aussi de ces journées où ma mère, ma sœur et moi, préparions et cuisions tout un tas de desserts de tout genre : biscuits, tartes, beignes et autres friandises. Oh, ce n’était pas toujours le luxe, mais il semblait y avoir quelque chose de magique ces jours-là.

Puis les années ont passées. Mon père est décédé, ma mère est devenue de plus en plus malade et les enfants que nous étions ont grandis. La Fête de Noël n’en était soudain plus une, jusqu’à ce que j’ai mes  propres enfants. Tout ce temps fut merveilleux pour moi et Noël reprenait vie. Un peu à contrecœur, j’ai vu mes enfants grandir aussi et devenir des adultes. Alors, j’oubliais aussi un peu le sens de Noël et sa Magie.

Mais hier, en regardant ma fille chez qui j’habite décorer le petit sapin et tout l’appartement, on aurait dit que tout me revenait. Je ne peux expliquer…le cœur qui soudain a envie de chanter et les lèvres qui murmurent à nouveau le fameux chant ‘’Sainte Nuit’’. Bon…qu’est-ce que je fais maintenant de cette nostalgie mélangée de tristesse et de joie contenue depuis si longtemps? Rien; mais je me suis dit que peut-être, c’est ça la Magie de Noël. Alors pour quelques jours, retrouver à nouveau l’envie de revivre cette partie de mon enfance, ne plus m’enfermer dans une armure et surtout ne plus écouter jusqu’à l’écœurement ces pubs à la télé…et voir à quel point Noël n’est plus Noël parfois, sinon qu’une course aux plus gros et coûteux cadeaux. Ces stratégies de marketing qui aveuglent les enfants et cette société qui place Noël au bûcher afin d’en faire une affaire strictement commerciale.

Je ne bondis pas dans la pièce comme lorsque j’avais à dix ans; je reste là, je me tais et ferme les yeux en écoutant ‘’Un enfant pas comme les autres’’ ou ‘‘Sainte Nuit’’ et je retrouve cette atmosphère au goût divin. Non pas pour retourner dans le passé, mais seulement pour saisir que la vraie Magie de Noël, je peux la faire revivre, renaître et danser, car Elle existe encore. Noël, ce ne serait donc pas plus qu’avant seulement une histoire de cadeaux et d’ivresse matérielle? Ce serait par-dessus tout une histoire d’Amour?

D.A. Lavoie

English version follows

====================

You know, like many people, Christmas for me seems to have lost something of its reality. No, I do not dwell on that time when I was younger ad was so marveled by the Christmas tree! The tree every year my father would choose and cut in the small forest near our home. I still see him back then, dragging the tree behind him, slowed by the snow in which he traced his steps. Then, I remember that before entering it in the house, he would cut the ropes that held the tree branches up, just to keep them well-behaved so this Christmas tree would be beautiful. Then he was bringing it inside and the smell of it delighted my nostrils…it’s a perfume I still scent! I remember my sister, my brothers and I, we wanted to decorate it right away, but my mother held us back, saying we had to wait a few hours so that the tree branches do not sag too early under the weight of the decorations! It was necessary to give it time to adjust to the warmer air of the house. My father then would settle the tree in the base that would keep it standing and so we could water it.

After this wait, it was the highlight of decorating! Christmas balls and others took place in the tree, thus our eyes shined with joy and the Christmas crib took her throne under the tree, just like a queen. Christmas carols were added to the atmosphere in the room…it was the custom I believe! I could spend long periods lying in front of the Christmas tree to watch it light up, like as if somehow I was expecting a Savior to!

I also remember those days when my mother, my sister and I were cooking a bunch of desserts of all kinds: cookies, pies, donuts and other treats. Oh, that was not always the luxury, but there seemed to be something magical about those days.

Then the years passed. My father died, my mother became increasingly ill and the children that we were had grown up. The Feast of Christmas suddenly was no longer one, until I had my own children. This was such a wonderful time for me and Christmas came back to life. Somewhat reluctantly, I saw my children grow up and become adults too. So, I also forgot a little the meaning of the Christmas Magic.

But yesterday, while watching my daughter decorate the small tree and the whole apartment, it seemed that everything was coming back to me. I can’t explain it all…the heart that wants to sing and the lips whispering again the famous  » Silent Night ». Well…what do I do now with that nostalgia mixed with sadness and joy contained for so long? Nothing; but I told myself that perhaps the true Magic of Christmas was exactly that. So for a few days, having again the desire to make that part of my childhood relive, no longer contain myself in armor and especially not to have to listen to these sickening Ads on TV…and see how Christmas is not Christmas sometimes, otherwise just a race for more bigger and expensive gifts. These marketing strategies blind children and those companies put Christmas at stake and make it a purely commercial matter.

I do not jumped into the room like when I was ten years old; I stay there, I shut up and close my eyes while listening to ‘’A Child like no other » or  » Silent Night  » and I find back  this atmosphere of divine taste. Not to return in the past, but only to enter the real Magic of Christmas, and revive it, rise itand dance it, because it still exists. Then Christmas would be more like before and not only a story of gifts and material drunkenness? It would above all be a story of Love?

D.A. Lavoie.

 

Publicités

29 réflexions sur “La Magie de Noël – The Magic of Christmas

  1. Quelle joli texte sur ton passé pas si éloigné du mien sauf que…Mon Noël n’avait pas la même signification. De bonheur il n’y en avait pas…de cadeaux idem, de bon repas jamais. Mais depuis je me suis bien rattrapée en faisant de Noël le plus beau jour de l’année. Bisous.

    J'aime

    1. Bonjour Marieliane…j’ai toujours cru qu’une fois devenus adultes, nous devenions responsables de nos vies…donc, tout ce qui a fait mal, ou les manques connus lors de nos enfances, rien ne nous empêche de les habiller de couleurs et d’embellir tout, même ces nouvelles traditions de Noël! Merci pour ton com et ta visite. Bonne semaine et gros bisous. Delvi.

      J'aime

  2. Je suis aussi nostalgique quelquefois des Noël de mon enfance, malgré qu’ils n’ont pas toujours été si beaux, il y avait aussi chez moi tout le cérémonial du sapin, des décorations de la belle musique de Noël, de la bonne nourriture que ma mère préparait avec tout son amour. Quand j’ai eu mes enfants, je crois que c’est plus beaux souvenirs de Noël que j’ai, toute cette magie que nous leur avons créée à chaque Noël, elles s’en souviennent toujours et elles insistent encore à chaque année pour que nous faisions un sapin et des décorations à la maison, probablement pour conserver encore un peu de magie de leur enfance, oui les cadeaux étaient importants, mais c’est bien plus que cela! L’amour et le don de soi, la générosité et les beaux rassemblements en famille, c’est encore bien actuel de nos jours si nous ne nous laissons pas attraper par ces marchands de matériel qui nous empoisonnent la vie et parfois vident le porte-monnaie de beaucoup de gens pour acheter l’amour de leurs proches… Mais l’esprit de Noël, ce n’est pas ça et heureusement il y a encore des gens qui pensent comme nous mon amie. Bravo Delvi, très bonne réflexion comme toujours et me voilà qui me met à commenter aussi longuement que toi loll, bon j’arrête ici… Merci pour les belles vidéos! Gros bisous mon amie et bon lundi 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Gigi…très heureuse que tu aimes cet humble texte. Je sais pas ce qui s’est passé cette année, mais la Magie de Noël m’a aussi rejointe! C’est une vraie épidémie ou quoi?!? Lol! Par contre, je crois que cette épidémie de solidarité humaine, de foi et d’émerveillemnt dois se poursuivre chaque jour. Car c’est ce qui est un peu alalrmant parfois…de voir que dès que Noël est passé, les gens à nouveau oublier d’aimer et de penser aux autres. Bon, ton commentaire exprime bien ta pensée et conclu bien mon article aussi…alors, vive la  »longueur »…d’ondes! Merci, bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

      1. Je trouve ça amusant que la magie de Noël t’ait rejointe cette année et vive l’épidémie, tu as raison nous sommes sur la même « longueur d’ondes, c’est dommage que dès que la Période des fêtes soient passée, ils oublier d’aimer et de penser aux autres. Gros bisous mon amie, â tout à l’heure 🙂

        J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s