La lettre perdue – The lost letter

Julia est debout près de la fenêtre. Elle regarde la pluie tomber…le ciel est gris, tout plein de nuages qui ressemblent à des boules de ouates blanche. Dehors, il semble bien faire très froid…et dedans la température est agréable, mais Julia s’en fout. Elle ne sent plus rien, ni le froid ni le chaud. Dans sa tête joue une chanson triste…et son cœur suit la cadence d’une musique quelque peu douloureuse. Pourtant, à cette musique s’accroche aussi d’autres mots qui laissent voir sur leurs visages l’amour, et même l’espoir, qui ne sauront mourir, puisqu’ils sont la vie qui s’écoule. Alors, elle vient s’asseoir à son pupitre et sur ce papier qui a vu naître tant de mots déjà, elle écrit encore un peu.

‘’Disparu…pas envie de dire ni de crier…que faire? Me taire? Vois-tu, nous étions là…maintenant nous ne le sommes plus…seuls et séparés par ces rêves, ces désirs, et ces réalités qui hier encore nous avaient unis.

Disparu…ne pas en mourir, mais ne plus pouvoir en vivre…et le cœur qui traîne avec lui son ennui et sa mélancolie, son souvenir et sa peine. Alors, que reste-t-il, sinon l’attente et l’espoir? Auraient-ils été vains? Pourtant, ne dit-on pas que l’amour n’est jamais perdu, ni inutile? Et je ne peux que répéter les mots de cette chanson qui joue :

‘’Je ne sais où te trouver, je ne sais pas comment te rejoindre…j’entends ta voix dans le vent, je te sens sous ma peau. Dans mon cœur et dans mon âme, je t’attends tout doucement et sans bruit.’’

Disparu…quelque part entre ton monde et le mien. Je suis là, tu ne l’es plus. Qu’avons-nous fait de nous? C’est la vie, me dit-on…oui…mais est-ce la vie? À moi de choisir? Ne plus y penser, non…mais ne faire qu’y penser quand même.

Disparu…et je le mettrai en veille durant ces jours où la pluie ne cesse de pleuvoir et pendant ces nuits où les nuages cachent les étoiles.’’.

Doucement, Julia plie la page de cette lettre qui ne se rendra nulle part…puisque le rêve semble s’évanouir…alors qu’elle garde en elle le feu qui brûle pour N.. Elle sourit toutefois intérieurement…pourquoi aurait-elle un quelconque regret? Après tout, elle s’était seulement permis de vivre cette merveilleuse aventure. Elle sut dès ce moment que jamais elle ne dirait non à l’amour.

D.A. Lavoie.

=====================

 

Julia is standing near the window. She watches the rain fall…the sky is grey, full of clouds that look like balls of white wadding. Outside, it seems to be very cold…inside the temperature is nice, but Julia doesn’t care. She doesn’t feel anything, neither cold nor hot. In her head plays a sad song…and her heart follows the pace of a somewhat painful music. But to this music also cling other words that allow showing on their faces love, and even of hope, that will never die, because they keep life flowing. Then, she sits down at her desk and on this paper where were already born so many words, she writes some more.

 »Missing…not wanting to say or shout anything…so what to do? Keep it silent? You see, we were there…now we no longer are…separated by these dreams, these desires and these realities that yesterday were united us.

Missing…not to die from it, but to no longer being able to live by it…and a heart that’s dragging his boredom and melancholy, his memory and his sentence. So what is left, otherwise wait and hope? Would they have been in vain? Still, don’t they say that love is never lost or useless? And I can only repeat the words of the song that plays:

 »I don’t know where to find you, I don’t know how to reach you…I hear your voice in the wind, I feel you under my skin. Deep in my heart and my soul I wait for you, I wait for you.’.’

Missing…somewhere between your world and mine. I’m here, you’re not anymore. What have we done to us? That’s life, I’m told…yes…but is it life? It’s for me to choose? To forget about it…but to still think about it anyway.

Missing…and I’ll put him on standby during those days when the rain doesn’t stop falling and during those nights when clouds hide the stars.  ».

Slowly, Julia folds the page of this letter that won’t go anywhere…since the dream seems to be fading away…even so she keeps in her the fire that burns for N.  Although, she smiles on the inside…why would she have any kind of regret? After all, she only allowed herself to live this marvelous adventure. She knew right at this moment that she would never so no to love.

D.A. Lavoie.

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

16 Responses to La lettre perdue – The lost letter

  1. D.A. Lavoie says:

    A reblogué ceci sur LIENS D'ÉCRITS:.

    J'aime

  2. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » La lettre perdue  » est un papier sentimental …a mon avis , Julia a un quelconque regret …mais elle regard toutefois le feu de N..
    le temps passe et chaque jour le cœur traine l’ennui , la mélancolie , le souvenir , la peine .
    Que reste -t-il pour Julia ?
    l’attente et le grand espoir … la lettre qui ne se rendra nulle part , veut dire qu’elle est perdu …( le destinataire N…est disparu ) .
    Julia et N …étaient là unis , tout d’un coup , c’est le grand vide .
     » l’amour n’est jamais perdu , ni inutile ?  » est l’expression que j’ai bien appréciée .
    merci de ce régal intellectuel , combien intéressant .
    bravo! et bonne continuité pour ta beauté culturelle et la verve de ta bonne plume d’or , combien très fertile …mes amitié majid .

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Majid. Tu me flattes avec tous tes beaux compliments, je te remercie beaucoup. Tu as très bien saisi tout le sens de cette lettre que Julia a écrite comme si elle offrait une autre fois son coeur. Pourtant, N. n’est plus là et reviendra peut-être plus…mais il reste toujours l’espoir qui parfois s’habille de l’attente. Merci beaucoup de ton passage et passe une bonne fin de semaine, gros bisous.

      J'aime

  3. agendaide - échange de services entre particuliers says:

    Croire à un autre lendemain, une autre magnifique histoire, permet d’avancer …. Ce jour la, arrivera sans crier « gare », au hasard des rencontres … Et alors, cette magnifique lettre fera partie de vos souvenirs.
    Belle journée

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Tu as exactement raison…une lettre aporès tout est formée de mots, parfois chagrin et d’autres fois d’espérance. Même lorsqu’une histoire ne prend pas le chemin que nous aurions d’abord cru, cela ne veut nullement dire que l’amour n’est plus…il faut savoir attendre et s’adapter au prochain virage! Merci de ce com, bonne fin de journée, bisous.

      J'aime

      • agendaide - échange de services entre particuliers says:

        Bonsoir,
        Retranscrire ses maux par des mots est une bonne « thérapie » paraît il … C’est ainsi que je procède également 🙂
        Oui s’adapter à demain qui ne peut être que meilleur, puisque nous évitons les erreurs déjà commises 🙂
        Plein de belles choses, je te souhaite
        Douce soirée et agréable weekend
        Amitiés
        Yoly

        J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Écrire quelques fois pour ne pas dire…mais le plus souvent pour dire. D’accord avec toi Yoly, c’est une bonne thérapie, même si elle nous déchire…j’imagine que le mal de tout est come un vilain mal de dent. On déteste aller chez le dentiste, mais c’est le seul moyen d’arrêter cette foutue agonie! Merci à toi et passe un très beau week-end, bisous.

      J'aime

  4. flipperine says:

    que cela doit être dur de dire non à l’amour mais mieux vaut vivre seul que mal accompagné

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Oui, ma mère le disait aussi, mieux vaut être seul/e que mal accompagné/e! Mais même en vivant seul/e, nous devons tout de même vivre d’amour et y croire je crois. Merci d’être passée, gros bisous.

      J'aime

  5. damemiracle says:

    On ne doit jamais renoncer à l’amour, c’est difficile de survivre à un amour perdu, mais il faut continuer et ne pas baisser l’échine, car l’amour c’est la vie. Avec l’expérience, on se rend compte que rien n’est jamais vraiment perdu, comme dit la chanson « L’amour existe encore, dans d’autres cieux peut-être, mais il est là au coeur de Julia, il brûle et ne demande qu’à s’épanouir de nouveau. Bravo Delvi, très bon texte et ta vidéo est magnifique! Merci pour ce délicieux partage mon amie, gros bisous et bon mardi 🙂

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Merci Gigi…l’amour est un mystère, tout comme la vie l’est. Lorsqu’on croit avoir gagné, on perd…et lorsqu’on croit avoir perdu, on gagne, car tout revient toujours. De quelque façon que ce soit, il faut être toujurs prête à recommencer, car toute suite devient encore plus belle que le début! Eh oui, l’amour c’est la vie…et cette vie ne peut se vivre sans amour. Bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

    • damemiracle says:

      Tu as raison Delvi, une vie ne peut se vivre sans amour, comme le dit la chanson: on jour on rit, un jour on pleure, mais c’est ça la vie et l’amour aussi… Gros bisous mon amie 🙂

      J'aime

      • D.A. Lavoie says:

        Il n’y a pas de  »trop-plein » soit dans un sens ou l’autre…on ne peut pas ne jamais aimer ou trop aimer…on peut seulement y aller un jour à la fois et apprendre à équilibrer le tout je crois.

        J'aime

    • damemiracle says:

      Oui tu as raison Delvi, tout est une question d’équilibre! Bisous 🙂

      J'aime

  6. colettedc says:

    Oui, ne pas en mourir, mais ne plus pouvoir en vivre … garde en elle le feu qui brûle … ne dit pas non à l’amour … belle ouverture d’espoir et d’avenir …
    Bonne poursuite de cet avant-midi Delvina,
    Gros bisous.

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Colette…non, on en meurt pas, même si une chanson dit qu’on peut encore mourir d’amour de nos jours. Tout est une question de volonté aussi je crois…et de lucidité. De laisser parler son coeur oui, mais garder également une peitie dose de cette  »raison » qui nous protège. Merci ma belle, bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :