Un être entier ou complet?

Si ce jour ressemblait un peu à hier, il fut pourtant tellement différent! Une soi-disante amie est partie, le voisin a quitté sa petite amie et un homme au regard un peu trop fuyant semble s’être volatilisé!

Vous, vous lisez, puis vous passez votre chemin, bien évidement. Après tout, cela est la roue du destin, comme on dit. Et cette roue tourne et tourne…un jour elle nous fait monter, puis l’autre jour elle nous fait redescendre. Mais lorsqu’elle s’arrête un instant cette roue, nous laisse-t-elle, et nous permet-elle, d’être là, totalement présents et bien vivants?!?

Sommes-nous des êtres entiers ou complets? Ces deux qualificatifs ne se rejoignent-t-ils pas en quelque part? Être entier, est-ce différent qu’être complet?! Bien sûr, cela dépend beaucoup de nos convictions, de nos croyances et de nos valeurs personnelles, je crois. Être entier, cela implique totalement s’appartenir, croire et vivre un idéal, et aussi croire en soi-même que nous nous voyons comme un être unique oui, mais appartenant également à un ensemble de traits de caractères qui fait de nous qui nous sommes. Nous nous percevons dans la totalité de ce que nous voulons être. Cependant, lorsque quelqu’un me dit  » Je suis trop entière pour permettre à l’autre d’être qui il est  », alors là je me dis que sa complétude est quelque peu assombrie dans toute son intégralité!

Cette attitude ne ressemble-t-elle pas plutôt un peu à de l’entêtement guidé par un trop plein de jalousie et de prétention? Ne pressentons-nous pas là une pointe d’exclusivité qui en quelque part finit par étouffer? Cette personne ne nécessite-t-elle pas être le centre d’attention et le point autour duquel gravite l’univers qui l’entoure? Ce qui exclut donc tout partage et qui dénote plutôt une incompatibilité, voire même de la contradiction dans ces propos? Tel que je me demande si ce n’est pas plutôt un peu contraire à ce qu’elle prétend être?!? L’être entier ne demande-t-il pas à se montrer ouvert, tolérant et même éclectique? Alors, pourquoi se permet-il de juger ou de condamner?!?

Être entier signifie en quelque part être vrai et authentique avec les autres, mais surtout avec soi-même.

Alors, être complet, ce n’est pas pareil? Oui, à deux choses près. L’être complet  est un être entier, qui se reconnaît premièrement par tous les précédents attributs, mais surtout grâce à son équilibre dans toutes ses manifestations. Comme dans celles de donner, de grandir, de croître, d’aimer, de recevoir, de croire, d’espérer, de vivre, et d’exister.

Puis deuxièmement, on le reconnaît par les choix qu’il fait et qui font de lui une personne pour qui penser, dire et faire ne font qu’un. En somme, c’est celui que nous appelons l’être intègre. Celui qui croit que s’il triche et ment avec les autres, c’est lui-même qu’il triche et à lui-même qu’il ment.

L’être complet se voit enrichi par ce qu’il vit, qu’il voit, qu’il partage et même ce qu’il souffre. Il ne se sent que pour peu de temps une victime ou un pion dans un jeu cruel et insensé.

 En somme, l’être complet sait que le pardon est la clé de sa délivrance et qu’aimer veut dire de ne pas juger, mais d’accepter ce qu’on ne peut changer. Il se permet d’être un apprenti aux leçons que la vie lui offre. L’être entier et l’être complet ne sont-ils que si l’un et l’autre poursuivent le même but? Et cet objectif, que doit-il être?

Celui d’être libre et en paix…celui aussi, et surtout, d’accorder cette liberté et d’offrir cette paix aux autres?!?

Être entier et complet demande beaucoup d’énergie, d’efforts et de persévérance. C’est un travail continu et de longue haleine. Suis-je l’un ou l’autre? Êtes-vous l’un ou l’autre? Chacun y va avec son cœur, et comme j’ai dit, il est guidé, ou aveuglé, par ses propres croyances, ses propres convictions, ainsi que ses propres valeurs.

D.A. Lavoie

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

23 Responses to Un être entier ou complet?

  1. majid says:

    bonjour Delvina ,

     » Un être entier ou complet  » est un papier pas comme les autres , du moment qu’il reflète un aspect physiologique voire même psychologique .
    concernant le sujet il y u une menace entre un être entier ou complet .
    je me fais comprendre , lorsqu’on dit que ce type est un homme à tout faire , là il est complet autrement dit il possède une personnalité affirmée .
    lorsqu’on dit ce type est un homme exerçant une fonction , mais en dehors de son travail , il chante , il joue ou théâtre , il fait des tableaux de peinture ou tout autre passion , là il complète sa personnalité .
    l’expresion que j’ai tant appréciée est la suivante :
     » être entier et complet demande beaucoup d’énergie , d’efforts et de persévérances  »
    merci de ce régale intellectuel , combien enrichissant .
    bravo! et bonne continuité pour ta beauté culturel et la verve de ta bonne plume d’or , combien très fertile …mes amitié majid .

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Majid…je ne suis cependant pas certaine de bien comprendre lorsque tu dis  »il y a une menace entre un être entier ou complet. ». Être entier ou complet détermine qui tu es, ce que tu vis ett ce que tu dégages comme personne. Cela passe par les traits et composantes physiques oui, mais ce dont il s’agit le plus selon moi, ce sont les attributs psychologiques, donc ceux qui détermine qui nous sommes. Merci pour ton judicieux commentaire mon amie et passe un très beau wek-end. Gros bisous.

      J'aime

  2. flipperine says:

    je crois que je suis encore loin d’être un être entier par contre complet c’est plus simple de l’être

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Flipperine…tu dis qu’être complet est plus simple qu’être entier…intéressant point de vue mon amie. Bien humblement, je crois que tu ne pourrais être vraiment complète sans être entière…mais là encore, je crois que sans doute nos définitions de ces 2 mots sont bien diiférentes peut-être, entre nos 2 pays! Merci de ton passage et gros bisous.

      J'aime

  3. Sandra C. says:

    merci à toi pour ce généreux échange. c’est bon se se sentir relier au delà de l’océan qui nous sépare. preuve que les coeurs connectés trouvent toujours le moyen de se relier

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Merci à toi ma douce Sandra pour toutes tes belles réflexions, que ce soit sur ton Blog ou ta page Facebook! Au plaisir de te revoir et te relire, gros bisous.

      J'aime

  4. Lucia says:

    Pour moi être entière c’est être sincère, authentique, intègre, avoir des valeurs et les appliquer tout en respectant les autres. Je pense que c’est une grande qualité qui n’est pas toujours appréciée parce que la franchise parfois dérange. Les hypocrites s’en tirent toujours et souvent avec les honneurs.
    Etre entier dans les sentiments n’est pas priver l’autre de sa liberté mais juste respecter son engagement envers la personne choisie .
    Je suis les deux.
    Merci Delvina de ce beau partage.
    Bonne journée à toi, bisous

    J'aime

  5. sylvie2707 says:

    L etre entier et l etre complet tendent vers une seule realite : la liberté.
    C est ce qui permet d etre soi. Merci pour cette belle reflexion

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Tu as raison ma belle Sylvie, car sas cette liberté d’être et d’exister pour qui nous sommes, chacun de nous, nous ne pourrions être entier, donc ni complet! La différence entre ces 2 composantes de l’être humain est si semblable qu’elles en deviennent qu’uneseule! Pourquoi? Parce l’un ne peut être sans l’autre! Merci pour ton com et ta visite, gros bisous.

      J'aime

  6. damemiracle says:

    Oui c’est à l’intérieur de nous que ça se passe et je crois que je suis un peu des deux moi, merci Delvi, très belle réflexion! Gros bisous mon amie, à très bientôt 🙂

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Gigi…évidemment que tu es un peu des deux! Comment pourrais-tu être entière si tu n’es pas complète et vice-versa?!? La complétude de l’être demande qu’il soit d’abord entier, c’est à dire total et intègre dans sapersonne. Bon, je vais en garder pour les autres! Lol! Merci et bone fin de soirée, gros bisous.

      J'aime

  7. colettedc says:

    Je dirais l’un et l’autre car tout est dans l’équilibre et tendance vers l’être complet !
    Bonne fin d’avant-midi Delvina et agréable après-midi !
    Gros bisous.

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Toi, tu as mis dans le mille! La clé de tout ça, c’est justement l’équilibre. Équilibre entre tout ce qui est, ce qu’on pense, ce qu’on dit et ce qu’on fait. S’il y a concordance entre ces 4 composantes, l’être a beaucoup plus de chance d’être d’abord ntier, puis complet! Merci Colette, bonne fin de soirée et gros bisous.

      J'aime

      • colettedc says:

        Bonne soirée à toi également Delvina … bon demain … gros bisous …

        J'aime

      • D.A. Lavoie says:

        Merci…bon journée demain Colette, gros bisous.

        J'aime

  8. Coco says:

    Hmmm… J’dirais… Complètement entier… Ou vice-versa ! 😉

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir mon beau Coco…sais-tu que dans ta courte répnse tu résumes un peu tout? Complètement entier ou entièrement complet? Que sommes-nous? Bonne question…mais se poser la question c’est un peu y répondre je crois. Être entier et complet au fond ne demande que peu…seulemet vivre et aimer! Merci de ta visite, gros bisous.

      J'aime

  9. Sandra C. says:

    j’ai observé que ce qui se joue à l’intérieur nos conflits, notre manque d’amour envers nous-même, se projette toujours à l’extérieur par des expériences qui comme des miroirs de nous-même nous indiquent où nous en sommes, pour la vie est croissance, évolution, je te rejoins sur cette croyance. Je le crois pas avec ma tête, car si j’écoute ma tête, je peux vite me dire que ce monde est absurde, que la vie n’a pas de sens, au vue de tout ce qu’il y a de dur dans l’existence, c’est là que la foi est différente de la croyance, l’étymologie de la foi, c’est le mot confiance. Avoir confiance quoiqu’il arrive, que la vie nous souhaite le meilleur. Puis observer ce qui change. Si je suis vrai, dans l’instant, si j’accepte d’être vulnérable, et fort, si j’exprime ce que je ressens, si je suis mon coeur, qu’est ce qui change ? La vie est expérience. Les expériences du passées, notre culture, notre éducation forgent nos croyances. Mais du jour au lendemain elles peuvent s’effondrer. Quand tout s’effondre, qu’est ce qui reste vrai ? Ce que j’ai dans le coeur. Douce journée à toi. et merci pour cet article

    J'aime

    • Moonath says:

      quand tout s’effondre… rester debout n’est possible qu’en restant soi-même, coeur et âme… de tout son être, avec sincérité et vérité… en gardant confiance en la vie…

      merci pour ce partage Delvina… douce journée… bises…

      J'aime

      • D.A. Lavoie says:

        Bonsoir Moonath…tu as cette facilité et cette beauté de dire beaucoup en si peu de mots…et au fond, si peu de mots suffisent à dire la vérité…rester debout et être soi-même, vrai, aurhentique, ce qui devient entier et complet. Merci ma belle, gros bisous et très bon mercredi.

        J'aime

    • Moonath says:

      belle journée aussi Sandra !

      J'aime

      • Sandra C. says:

        belle soirée à toi ! ton commentaire me parle fort aussi !!!bise

        J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Super beau com Sandra! Tout ce que tu me dis est exact en effet. Si je ne vis qu’avec ma tête, viendra un jour où je chercherai, mais sans trouver. Ce que je chercherai ne pourra alors que se trouver que par le coeur. Ce coeur qui coit, bien plus que la raison, que même l’impossble devient possible, et que donc cet impossible n’existe pas, sauf que dans ma tête. Comme tu dis, si je ne pense qu’avec ma tête, alors la vie, l’amour et tout devient absude et ne fait donc aucun sens. Le coeur qui parle, c’est la foi, la force, la croyance et même une sérénité conquérit qui prennent le 1er rang…et la raison ne demeure que ce qu’elle est…une partie de soi cérébrale et qui manque de quelque chose. Merci de ton passage chez-moi, je l’apprécie beaucoup…malgré nos espaces distancée, on se comprend asses bien je crois! Bon mercredi et gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :