L’indifférence.

Le prochain texte est un extrait tiré de mon recueil de Nouvelles ‘’Passages Fragiles et Éternels’’. Je me relis…et je me demande encore: est-ce la vie qui est injuste, ou tout simplement les gens qui y sont des acteurs tout autant insensibles?!?

 » Cette fois-ci, je m’inspire de la chanson ‘’ L’indifférence ‘’, que Gilbert Bécaud interprétait: ’…L’indifférence…elle te tue à petits coups…L’indifférence…tu es l’agneau, elle  est le loup. L’indifférence; un peu de haine, un peu d’amour – mais quelque chose…L’indifférence; elle fait ses petits dans le dos…L’indifférence; y’a plus de haine, y’a plus d’amour, y’a plus grand-chose…L’indifférence…avant qu’on en soit tous crevés – d’indifférence…je voudrais la voir crucifiée…l’indifférence…qu’elle serait belle écartelée…l’indifférence…’’.

L’indifférence…qui me tue et qui me laisse le cœur dont les morceaux petit à petit se désagrègent dans le temps qui fuit, déséquilibrant ainsi mon existence.

Dans le dictionnaire le Nouveau Petit Robert, l’indifférence se définit comme suit : ‘’ État d’une personne qui n’éprouve ni douleur, ni plaisir, ni crainte, ni désir ‘’. Ouais…sauf que vivre avec une telle impassibilité et de ce désintéressement si total envers tout, ou bien encore avec un détachement tellement insensible, est-ce possible?

En étant ainsi atteint de ce mal, quiconque en est victime ne saurait être entièrement présent dans cette vie?! Pourrait-on dire que cette personne n’est qu’un automate, ou encore qu’un robot, qui erre sans dessein autre que de faire ce qu’il doit faire sans trop se laisser emporter par l’aspect humain de ceux qui pourtant lui ressemblent?

L’indifférence…celle que souvent je vois s’élever lorsque l’enjeu le plus important devient l’argent, ce dieu tant vénéré qui pourtant sait se montrer si vil. Lui qui plus qu’à son tour appartient à un monde mesquin et ingrat lorsqu’il devient celui qui asservit, et non plus le serviteur qu’il se devrait être. Et que dire de cette course afin de devenir ‘’quelqu’un ‘’dans un univers presqu’uniquement matérialiste autour duquel gravitent et se perdent tant de gens? Ces derniers se condamnent-ils ainsi à n’être que ces reflets fantomatiques d’eux-mêmes, devenant ainsi leurs propres geôliers?

L’indifférence…celle qui offre si peu, qui prend sans honte et ne redonne pas. Ne ferait-elle que voler la vie en taisant les consciences et en s’enrichissant des incertitudes et des hésitations des gens? Elle qui ne donne que d’aveugles justifications devant la mort lente d’une planète, et qui encore me broie lorsque je pense à toutes ces victimes de la surconsommation, de la violence et de la guerre que seront nos gouvernants de demain.

L’indifférence…qui encore me déchire lorsque je vois celui qui, désirant qu’une simple bonne volonté apporte la paix, se fait impunément écraser. Son assaillant avait alors prétentieusement cru que devait se taire cet innocent, ou cet incompris, qui pendant un bref instant avait osé se tenir debout.

Que dire et que faire de ces jeunes qui se sont noyés sans même avoir compris pourquoi le courant les avait emportés? L’indifférence désabusait ceux qui regardaient, mais qui jamais ne levèrent un petit doigt pour sauver de la perte tous ceux qui pleins de confiance en eux plongèrent ingénument. Ceux portant le sceau de l’insensibilité ainsi que ce désintéressement si total, avaient-ils au contraire désirer que s’évanouissent ces bohèmes qui avaient trop eu soif de vivre ou qui avaient crié un peu trop fort? Tous les sursauts de ces marginaux  n’auraient-ils pu que déranger la trop confortable hypocrisie de l’indifférence?

L’indifférence…celle qui conduit à l’inertie, qui coupe dans ses élans toute vie et toute espérance. Elle qui voile même nos yeux devant les enfants battus et abandonnés, que ce soit de corps ou d’esprit. Cependant, qui sait si un jour à leur tour ces âmes blessées ne transformeront pas en indifférence ce qu’elles auront retenu de leurs rancœurs d’hier qui persistent et qui les enchaînent? Et le monde tourne en prenant ce risque de tout détruire du trésor qui sommeillait au fond de ces enfants ainsi mutilés.

L’indifférence…bien des gens en parlent, mais connaissent-ils vraiment le visage de cette vilenie qui malmène, avilit et détruit?  Certes, tous en ont entendu parler; cependant, savent-ils que faire afin de la retrancher loin derrière l’amour…et même parfois de la haine?  ».

D.A.  Lavoie

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

16 Responses to L’indifférence.

  1. L’indifférence est souvent gérée par l’ignorance, le non-savoir ou parfois même le non-vouloir de bien savoir…

    Très bon texte qui laisse une bonne réflexion

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Je suis entièrement d’accord avec toi Marie…l’gnorance ammène de tel fléau comme l’indifférence, ce je-m’en-foutiseme d’épidémie internationale! Merci de ton com, ton passage est toujours apprécié ici. Gros bisous.

      J'aime

  2. patous77130 says:

    une très belle chanson à MEDITER
    j’ai vu dernièrement une vidéo c’était un test dans la rue un homme enlève une enfant personne je dis bien personne ne bouge une honte
    billet très interessant malheureusement plus cela va et pire c’est ……l’indifférence, manque de respect et le regard des gens parce que tu es différent etc…..
    mes bisousss et bien à toi merciii de ce partage
    et merci aussi à notre ami de nous faire partager de beau blog

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Pat…comme tu dis, l’indifférence glace le dos et fait très peur quelques fois. Comme si les gens étaient devenus un peu plus inhumsins avec le temps. Au lieu de progresse, l’humanité semble parfois régesser! Heuruesement qu’il existent toujours des gens de coeur! Merci de ton pasge et ton com, bonne fin de journée et bisous.

      J'aime

  3. T.S.A. says:

    A reblogué ceci sur T.S.A. and commented:
    Un joli texte de Delvina, sur une chanson que j’adore et une triste réalité assortie de vraies interrogations, et un peu d’espoir ? 😉

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Merci d’avoir re-bloggué mon bel ami. Oui, l’indifférence est plus que triste je dirais…elle équivaut le néant, en quelque sorte…mais elle ne vaincra jamia là où règnerint l’amour et l’espoir…d’avoir des amis comme toi! Gros bisous et bon lundi.

      J'aime

  4. T.S.A. says:

    Tu ne pouvais pas me faire plus plaisir ! C’est l’un de mes chanteurs préférés. T’as gagné: reblog. Bises ma copine twittos 😉

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Très heureuse de satisfaire tes goûts musicaux mon ami…merci d’aimer et de reblogguer cet article Thiébault! Au plaisir de te revoir, gros bisous. Bonne fin de journée.

      J'aime

  5. Mélanie says:

    indifférence rime avec ignorance… et souvent, elles vont ensemble, je pense que l’ignorance est « la mère » de tous les maux… ainsi que l’hypocrisie, les faux-semblants, comme les « j’aime » des « fake likers »(chasseurs de circulation!) qui n’ont pas lu une seule ligne de ton beau texte… I know you can read my mind… 🙂
    – – –
    merci pour tout… tonnes d’inspiration, bonne-nuit & à+! Mélanie
    http://myvirtualplayground.wordpress.com/

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonjour Mélanie…exactement, indifférence rime avec ignorance…on ignore la peine immense de l’autre alors on devient indifférent à son chagrin. S’en suit tout une panoplie de ces  »beaux » atours qui mentent et trompent. Oui, je te comprends très bien…there always be fakes on something, sadly. They don’t read us? Too bad, ’cause I prefer just 2 or 3 sincere comments that 100  »fake likes’! À bientôt, bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

      • Mélanie says:

        love u, babe… 🙂 eh oui, nous apprécions la qualité, pas la quantité… 😉 bonne journée et un week-end serein…<3 poutous toulousains et à+! Mélanie

        J'aime

      • D.A. Lavoie says:

        La qualité détient aussi l’authenticité et la sincérité…la quantité ne dévoile parfois que l’apparence hélas… »en mettre plein la vue’ quoi! Gros bisous.

        J'aime

  6. colettedc says:

    L’indifférence, c’est ce qu’il y a de pire en tout … rester indifférent(e) à toute misère ou problème des autres sans penser, oui, que cette indifférence pourrait si facilement se touner vers nous, et c’est là toute une expérience parce qu’intolérable en effet … très bonne réflexion Delvina … bonne fin d’après-midi et agréable soirée,
    Gros bisous.

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Bonsoir Colete…l’indifférence en tout et pour tout est je crois le plus grand fléau de l’humanité…puisqu’elle ne permet aucune manifestation d’amour ni d’un quelconque sentiment. Et à voir tourner ce monde en étant parfois impuissant repousse encore plus loin toute tentative de vouloir écraser une fois pour tout cette indifférence, peu importe le masque qu’elle porte. Merci pour ton beau com, gros bisous et à bientôt.

      J'aime

  7. flipperine says:

    comme cette chanson de Bécaud est tjs d’actualité et même de plus en plus hélas

    J'aime

    • D.A. Lavoie says:

      Oui, cette chanson ne passera jamais date et sera toujours tout autant d’actualité demain et dans mille ans, malheureusement…car l’indifférence semble de plus en plus s’installer de nos jours. Merci à toi, gros bisous et très bon vendredi.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :