Apprendre à aimer – Learning to love

Apprendre à aimer – Learning to love

Ce soir, alors que j’écris ici, il fera déjà presque jour pour certain/e/s d’entre vous. L’horloge fait passer les heures et son tic-tac régulier accompagne le silence de cette chambre où tout va selon ce que les minutes me racontent. Une pensée lue chez mon amie Colette me trotte dans la tête depuis ce midi…elle disait: <<Aimer c’est plus que donner ce que l’on a, c’est apprendre à donner ce que l’on est.>>. Ouf…quelle réflexion…mais qui tout compte fait se prête si bien à moi et à ce que je vis.

Apprendre à aimer…aimer, comme si c’était la première fois, aimer comme si c’était la dernière fois. Apprendre à reconnaître ses propres lacunes et changer. Changer en soi, non pas afin de se mouler au corps et au cœur de l’autre, mais changer en soi, afin d’être bien et prêt/e à accueillir l’autre. Apprendre à penser ce que pense l’autre. Apprendre à être non pas à côté de l’autre, mais en lui/elle. Apprendre à vivre sans toujours attendre fiévreusement, se créant ainsi parfois un éblouissement magique, mais avec  réalisme, sérénité, foi et confiance. Apprendre à aimer, même malgré et au-delà de ce qu’on ne comprend pas tout de suite.

Apprendre à écouter ce que cette voix que nous avions réduit au silence veut vraiment nous dire. Ne veut-elle crier cette voix que pour nous faire douter de tout, même de nous qui sommes déjà si faibles? Il nous appartient de l’apaiser, de lui donner une note un peu plus douce malgré les incertitudes de l’inconnu.

Apprendre à aimer…vivre…espérer…et encore et toujours changer <<l’avoir>>, puisque qu’aimer vraiment se trouve d’abord dans <<l’être>>…dire <<J’aime pour qui tu es, peu importe le reste…>>, et non ‘’J’aime pour ce que tu as à me donner>>

====================

Tonight as I write here, it will almost be daylight for some of you. The hours passed with clock regularly ticking; she accompanies the silence in the room where everything goes according to what the minutes tell me. I  once read a thought of my friend Colette, and it was running through my head since this afternoon … she was saying <> . Well, what a deep thought … but which could also be meant for me and what I’m living now.

Learning to love…to love as if it was the first time, to love as if it was the last time. Learning to love is to learn to recognize our own shortcomings and change. Change in ourselves, not just to mold to the body and the heart of another, but to change ourselves in order to be well prepared to truly welcome the other. Learning to love is to learn to think what the other thinks. Learning to love is to learn not only to be next to the other, but within him or her. Learning to love is also to learn not to live always by waiting feverishly, thus sometimes can create a magical dazzling, but wait realistically, with serenity, faith and trust. Learning to love, it’s to love even in spite of everything and further more.

Learning to love is to learn to listen to the voice that we had silenced  and to what she really wants to tell us. That voice, does she only want to scream to make us doubt everything, even ourselves who are already so weak?!? It belongs to us to appease her and to give it a sweeter note, despite the uncertainty of the unknown.

Learning to love…to live…to hope … and again and always changing the <>, because to really love  is first found in the <>..so, being able to say << I love you for who you are, despite of anything >>… and not << I love you (only) for what you can give me>>.

Delvina A. Lavoie.

flowers_pictures

Publicités

12 réflexions sur “Apprendre à aimer – Learning to love

  1. Bonjour Delvina ,

     » Apprendre à aimer  » est un papier sentimental et à la fois psychologique
    j’ai trouvé ce commentaire plaisant et intéressant .
    l’argument est solide et convaincante .
    certes !  » aimer ; c’est donner ce que l’on a et ce que l’on est  » , cependant il reste à savoir la réaction de l’autre comment il / elle négatif :
    pour cela , il faut mettre l’autre a l’épreuve le/la connaitre à fond par le biais des fréquentation , des discussions et cela durant plusieurs années …
    appliquer la règle d’or qui est ; Corda
    ( choisir, observer, réfléchir , décider , appliquer )
    il faut que le codeur et la raison vont de pair , si non c’est : l’échec .
    la clef du sucées ou de l’échec réside , en l’observation , en la discussion , en l’observation , en l’épreuve et gare à la précipitation ,
     » qui va doucement va surement  » dit-on .
    j’ai apprécie tant l’expression suivante :
     » apprendre à aimer…avec réalisme , sérénité , foi et confiance  »
    merci de ce régale intellectuel , combien sentimental .
    bravo! et bonne continuité pour la verve de ta bonne plume d’or
    combien très fertile sans oublier ta beauté culturelle .
    mes amitié Majid .

    J'aime

    1. Bonsoir Majid…oui tu as raison, gare à la précipitation en amour! Car trop précipiter leschose ne mène pas bien loin souveny. Le principer de la Corda est très louable. Seul hic souvent, c’est que le coeur ne suit pas toujours la raison! Alors, il faut bien faire montre de prudence et de bonne conscience aussi je crois. Ne pas se limiter soi-même, mais ne pas limiter l’autre non plus! Merci de toncommentaire très judicieux et de ton passage. Passe une très belle semaine et gros bisous.

      J'aime

  2. Aimer c’est respecter l’autre dans ses différences, le laisser être lui-même en premier et se fondre ensemble par la suite… Aimer, c’est vouloir le bonheur de l’autre, plus que le nôtre; c’est évoluer ensemble pour un amour durable. En vérité, il n’y a pas de recette miracle, mais je crois qu’il apprendre à s’aimer avant tout, pour aimer quelqu’un d’autre. En terminant la réflexion de Colette me parle beaucoup aussi, en effet « Aimer c’est plus que donner ce qu’on a, mais donner ce qu’on est ». Merci Delvina pour cette excellente réflexion qui me ramène à ma propre vie également. Gros bisous mon amie, à très bientôt 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir Gigi…ton commentaire est tr’es riche et inspirant. En partant avec de telles d/claratons, je crois que je peux aussi me laissée aller à vivre cette aventure merveilleuse. Je crois que personne ne peut vraiment prédire ni prévoir ce qui en sera de l’amour et de toutes les relations qui lui sont rattachées. Seul chose que je sais, ou plutpôt savait et que je redécouvre, c’est qu’il en tout laisser le temps au temps de fire son petit bonhomme de chemin! En plus de demeurer soi-même afin de ne pas se perdre en l’autre, soit en lui donnant la responsabilité de notre bonheur, car cela nous appartient en tant qu’individu mature et conscient, mais de créer avec lui un autre bohneur. Merci ma douce amie, gros bisous et à bientôt.

      J'aime

      1. C’est toujours un plaisir de te commenter Delvi. De plus, l’amour est un sujet qui me parle beaucoup mon amie, merci à toi, gros bisous, à bientôt 🙂

        J'aime

    1. Bonjour Colette…apprendre et savoir comment aimer est bien le travail de tout une vie…nous sommes ici pour ça je crois. Tu vois, moi il me semble que j’apprends toujour sur ce point, mainetenant plus que jamais! Merci pour ton passage bien apprécié, gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s