Le temps qui passe. DAL

Plein de nuages recouvrent le ciel…il fait plutôt froid. De plus, le vent souffle à faire peur! Je ne crois pas que les gens qui se promènent dans la rue le font par plaisir, mais bien parce qu’ils doivent sortir!

Je regarde le calendrier qui se trouve juste au-dessus de mon pupitre et je me dis: ‘’Déjà le dixième mois de l’année, mince, que le temps passe vite! ». Oui, le temps fuit…et qui sait où il va! Ce jour donnera  sa place à la nuit, car déjà il s’achèvera lui aussi. Pourtant, je n’ai rien vu, ni entendu, de neuf ou de spécial. Bon, je n’aurais qu’à regarder les infos à la télé et je serais vite emportée par le tourbillon de nouvelles de toutes sortes…pour la majorité négatives. Tiens, pourquoi ce besoin de toujours chercher à dénicher le mal? Ne serait-il pas plus important de regarder aussi le bien et de le mettre en tête de liste? Pas assez sensationnel, sans doute.

Le temps qui passe…et qui nous laisse un peu plus amochés, vieillis et endormis que la veille. Personne n’a encore trouvé la manière de le retenir entre ses mains, de le dompter. Il nous accueille les bras ouverts, telle une mère le fait pour son enfant. Lorsque nous sommes enfant ou adolescent, le temps nous semble interminable et nous ne vieillissons jamais assez vite. Puis nous grandissons, enfin, de l’extérieur, et nous n’avons plus jamais assez de temps pour rien. Celui-ci semble nous fuir et nous bouder. Comme s’il disait: ‘’Tenez, vous avez voulu me bousculer, maintenant à moi de vous ballotter d’un côté et de l’autre!’’.

Arrêter le temps…s’il est une chose que je crois impossible en ce monde, c’est bien de ne plus voir mes jours défilés aussi rapidement sous mes yeux! Car s’il n’existait qu’un seul facteur qui m’était totalement inconnu, le temps arriverait sans doute bon premier!

La seule chose qui peut-être console et adoucit de voir les années s’écouler de façon aussi ingrate ou vide de sens, c’est de prendre le temps…de prendre le temps! De cesser de courir à droite et à gauche afin d’atteindre un but qui quelques fois ne fait que s’éloigner dès que nous nous en approchons.

Car de ce temps qui passe, il n’y a que si peu de choses dont il nous suffirait pour être heureux. Seulement aimer…cinq petites lettres qui disent tout, qui englobent tout. Donner, partager, croire, recevoir (car aimer est aussi d’être capable de reconnaître que nous sommes dignes d’être aimés, donc de recevoir et d’accueillir l’amour), espérer, agir (car bien plus qu’en parler, il faut le faire vivre cet amour), s’abandonner (admettre que le dénouement n’est pas toujours de notre essor), et quoi encore.

De ce temps qui passe, je ne veux plus retenir que le beau, me laisser bercer par une voix qui me murmure sa tendresse…ou par ces mots qui me disent que oui, l’amour existe encore. Ce sentiment d’amour, il ne bouge pas, malgré toute la noirceur d’hier, malgré mes peurs et mes angoisses du passé, malgré l’insécurité de demain. Car tout futur est encore chose de l’inconnu, pour vous et pour moi, alors évidemment et naturellement, certaines choses peuvent nous angoisser. Le seul remède que je connaisse à cette angoisse est la foi…croire en soi, croire que le soleil percera les nuages, croire que l’autre est aussi un frère avant d’être un ennemi…croire que le monde peut encore changer…croire qu’il y a quelque part une Main qui finira bien par tout mettre à sa place!

Delvina A. Lavoie.

Cliquez sur cette image pour l’agrandir…cela vaut la peine de lire!

dyn010_original_680_460_pjpeg__a73a14657dd3e9c4a0ff136055bca1d4

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

19 Responses to Le temps qui passe. DAL

  1. Oh, man! I had a beautiful response all done, and my laptop wouldn’t allow me to post. BUMMER. I wrote a book. So maybe it is a good thing for you. (smile)

    Now this is the funny part. Now I SEE the translator on my iPad (below) and I could have written a beautiful reply on my iPad instead of my dinosaur. Tout te suite…..I agree with you 100% and I LOVED what you wrote, Gigi! Thank you for sharing your thoughts with me. Now that I know where the translator is I can write future books. GRIN!

    xxoo Amy

    J'aime

  2. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » Le temps qui passe  » est un papier d’ordre générale , je l’ai trouvé très intéressant et plaisant .
    le temps élément clé de la vie est très précieux . , il faut en prendre soin , bien l’utiliser et ne pas le gaspiller .
    le temps fait partie de la vie et est compte pour chacun(e) de nous .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :
     » le seul remède que je connaisse à cette angoisse est la foi  »
    Merci de ce régale intellectuel combien culturel et culturel .
    bravo ! et bonne continuité pour ta beauté culturel et la verve de ta bonne plume d’or combien très fertile…mes amitié Majid .

    J'aime

    • Bonsoir Majid. On dit uqe le temps ne nous appartient pas…alors que nous faisons parfois comme si ce temps de la vie nous était dû, alors que comme tout le reste, il ne nous est que prêté. À nous donc de bous en servir à bon escient! Merci de ton beau commentaire, toujours intéressant de lire tes réflexions. Gros bisous et passe une très belle semaine.

      J'aime

  3. Moonath says:

    Le temps murît tout… l’amour… la vie…. calme les chagrins… ennoblit nos âmes…
    Pas de sérénité intérieure, sans conscience et sans patience qui aiguillent nos êtres à chaque instant…

    Douce soirée Delvina et excellent we… bises…

    J'aime

    • Sages paroles mon amie…le temps n’est pas un ennemi, si on sait l’apprivoiser je crois! Il travaille pour nous si nous le servons bien aussi…avec pas mal de patience quelques fois, mais cela en vaut le coup! Merci de ton passage, très bon week-end et gros bisous.

      J'aime

  4. damemiracle says:

    Quel bon texte Delvina, bravo mon amie, oui pas facile de prendre le temps avec ce monde où les gens n’ont même pas le temps de voir et d’apprécier chaque moment qui passe.. J’aime beaucoup ce paragraphe en particulier mon amie: « Car de ce temps qui passe, il n’y a que si peu de choses dont il nous suffirait pour être heureux. Seulement aimer…cinq petites lettres qui disent tout, qui englobent tout. Donner, partager, croire, recevoir (car aimer est aussi d’être capable de reconnaître que nous sommes dignes d’être aimés, donc de recevoir et d’accueillir l’amour), espérer, agir (car bien plus qu’en parler, il faut le faire vivre cet amour), s’abandonner (admettre que le dénouement n’est pas toujours de notre essor), et quoi encore. »

    Tellement vrai mon amie, merci de ce précieux partage, gros bisous et bon vendredi 🙂

    J'aime

    • Bonsoir Gigi…non, pas facile de toujours prendre le temps dans ce monde en perpétuel mouvement, avec une société de surconsommation et où les gens deviennet de plus en plus robotisés et endormis pas toutes ces nouvelles technologies…bien utiles je sais. Mais il ne faudrait pas que cela soit une entave à la vie ni à être heureux. Comme quoi, c’est le matériel qui doit être au service de l’Homme et non le contraire. Merci de ton com mon amie, j’apprécie ce temps que tu prends pour moi!

      J'aime

  5. colettedc says:

    J’♥ ! … oui, prenons-le ce temps … celui qui passe … celui d’aujourd’hui … aimons et laissons-nous aimer au présent … bien belle réflexion Delvina … bonne poursuite de ce vendredi à toi,
    Gros bisous.

    J'aime

    • Bonsoir Colette; prendre le temps de vivre en somme…et donc en quelque sorte l’arrêter tou de même ce temps pour faire les choses et aimer faire ces choses. Merci de toncom ma douce et très bon samedi à toi, bisous.

      J'aime

  6. Lucia says:

    Merci Delvina pour cet excellent article.
    Lorsqu’on s’est réellement trouvé et que le bonheur a frappé à la porte, le temps n’a plus importance, ni d’influence sur l’humeur, on sait pourquoi on vit et c’est l’essentiel.
    Bon week-end à toi, bisous Gabonais.

    J'aime

    • Tu as exactement tout sasi toi! Quelle sagesse! Le temps est un ami je crois…il ne faut pas en avoir peur, mais savoir faire en sorte qu’il nous propulse encore plus loin sur nos chemins de découvertes et d’évolution. Merci ma belle Lucia…passe aussi un très beau week-end, gros bisous.

      J'aime

  7. « Le temps peut être ami ou ennemi de notre vie
    ami quand il nous laisse ce temps de vivre
    ennemi lorsqu’il nous envahit d’aller trop vite
    et de stresser quand nous manque ce temps
    si précieux de faire tout ce que l’on veut… » (P.A)
    Merci Delvina de t’être arrêté en un « j’aime » sur mes mots
    bises de Brest

    J'aime

    • Bonsoir Gaël/Paul…je suis en accord avec les mots de P.A., sauf que le temps je crois nous sera un ami plutôt qu’un ennemi lorsque nous faisons en sorte qu’il ne nous détruise pas. Certes, nous n’avons aucun contrôle sur lui, il est comme un animal sauvage et indiscipliné parfois, mais c’est à nous de l’apprivoiser afin qu’il devienne une monture agréable pour nous et qui nous fasse chevaucher toujours plus loin. Idéaliste, je sais…mais bon. Merci d’avoir pris le temps de me commenter…et suis à présent ton blog, alors ce sera un plaisir de lire tes très beaux poèmes! Bon week-end à toi…

      J'aime

  8. flipperine says:

    que de belles paroles il faut vivre au jour le jour saisir les petits bonheurs quand ils passent et les savourer

    J'aime

    • Voilà qui est bien dit mon amie! C’est en savourant tous les petits bonheurs qui passent que nous sommes le plus souvent heureux. Parce que c’est dans toutes ces petites joies quotidiennes que se trouve la vie…et le temps souvent nous ramène à l’essentiel. Merci de ton passage toujours apprécié…gros bisous et très bon week-end à toi.

      J'aime

  9. Prendre le temps de vivre dans une société qui ne marche qu’à la vitesse, l’exploitation du genre humain et au rendement … C’est plutôt ‘coton’ Delv
    Préservons un petit ilot de vie , de celui qui enrichit l’esprit et l’âme ! la poésie par exemple qui semble n’être que rêverie… et .. pourtant la réflexion n’est jamais loin 🙂
    en toute amitié ..bisous ma belle plume Papillonbleu

    J'aime

    • Tu as bien raison ma douce amie. Tout va trop vite aujourd’hui…et si nous n’apprenons pas à prendre le temps de prendre le temps, la vie passe et se vit sans nous. Nous ne faisons qu’exister entre deux courses! Comme tu dis si bien, il faut nous garder un petit espace en nous afin de pouvoir nous retrouver et nous ressourcer! Merci à toi, gros bisous et pse un très beau week-end.

      J'aime

  10. Stefania says:

    An excellent post, Delvi!
    It would be nice if we could stop time. Unfortunately we can not. But we can do something memorable every second.
    Thank you for sharing. With this post you have opened new horizons for the actions they will do in the future .
    Have a wonderful day. Hugs, Stefania! 🙂

    J'aime

    • Hi Stefania…I’m very glad that you took the time to comment this French article. So, you understnad French too…or you just had it translated…it’s not important at all, as long as you are here my beautiful friend! No, we cannot stop the time from running by, but we certainlt learn to tame it so he won’t be a scary ennemy. And as you say, making each moment memorable counts for so much in this life! Thank you for being so kind and generous…and I’m glad my humble words can make people stop and think for a minute! Have a wonderful week-end and enjoy every minur=te of it! Big hugs, Delvi.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :