Silence…

Silence…

sound-silence Une autre journée qui passe sur le coeur en balance de Leila. Elle n’est pourtant pas seule…ou si? En elle et autour d’elle, il n’y a que le silence…que l’écho du silence qui se tait et ne dit rien. Elle était, du moins c’est ce qu’elle croyait…et là, elle n’est plus…sera-t-elle à nouveau? Aucun bruit, sauf celui qui se bouscule dans sa tête, dans son ventre, et qui s’insinue en elle tel un vers rongeur.

L’oubli…? La paix intérieure…? Qui sait. Elle se croyait toutefois bien forte, trop peut-être. Cette paix n’était-elle aussi qu’un mirage de plus, un mensonge de cette imposteure en elle qu’elle avait osée croire?!? Ou ce masque qu’elle avait aperçu avait-il été lui aussi un mensonge ou une dérisoire illusion? Bof, quelle importance après tout. Cela aura-t-il été une folie  de plus à ranger dans un tiroir de sa mémoire?!?

Dans un rêve un peu sombre, elle se retrouve sur un sentier rocailleux dont les pierres lui blessent les pieds. Leila essaie tant bien que mal de regarder en avant et de retrouver sa route, mais un épais brouillard lui cache la lumière et la maintient dans sa pénombre.

Une chanson pour sceller le tout lui dit… »Bonjour Noirceur, ma vieille amie…je suis revenue te parler. Parce qu’une vision doucement s’est faufilée pendant que je dormais…et cette vision demeure toujours là…à l’intérieur de cet écho du silence ».

===============

Another day is passing over the heart in balance of Leila. She’s not alone… or is she? In her and around her, there is only silence…the echo of silence that is on mute and says nothing. She was her, at least this is what she believed… and then she is no more… will she be again? No sound, except that jostling in her head, in her womb, and that creeps in her as a rodent worm.

Oblivion…? Inner peace…? Who knows. She felt however strong, too much perhaps. This peace, was she also only a mirage more, a lie of this imposteure in her that she dared to believe? Or this mask that she saw, was he a lie or a pathetic illusion too? Well, how important is it, after all. Will it remain one more madness to put in a drawer of her memory?!?

In a quite dark dream, she finds herself on a rocky trail where the stones only hurt her feet. Leila tries the best she can to look forward and find her way, but a thick fog hides the light that stays in its shadow.

A song to seal it all, plays… « Hello darkness, my old friend… I’ve come to talk with you again. Because a vision softly creeping…left its seeds while I was sleeping…and the vision that was planted in my brain still remains…within the Sound of Silence.« .

the_sound_of_silence___by_fleadreams-d5d8987

Delvina A. Lavoie

===============

Publicités

14 réflexions sur “Silence…

  1. bonjour Delvina ,

     » Silence…  » est un papier sentimental et à la fois philosophique
    il m’a beaucoup plu du moment qui renferme des arguments solides est synonymes d’or et l’écho signifie espoir pour leila .
    l’expression que j’ai tant appréciée est la suivante :
     » Leila essaie tant bien que mal de retrouver sa route … »
    merci de ce régal intellectuelle combien culturel et sentimental
    bravo ! et bonne continuité pour la verve de ta bonne plume d’or combien très fertile …
    mes amitié majid .

    J'aime

    1. Bonsoir Majid…ton passage est toujours tout autant apprécié mon ami! Le silence peut être un réconfort et un besoin. Il est alors voulu et recherché. Mais l’autre silence qui jette un voile épais d’amertume sur une à cause du non-dit, sème la douceur et la confusion. Merci de ton beau commentaire, à bientôt, bisous.

      J'aime

  2. « Bonjour Noirceur, ma vieille amie…je suis revenue te parler » Il y a le « silence » choisi comme ami pour s’y réfugier, se retrouver, et le silence  » dans tout ce bruit », des gens parlant ne disant rien, des gens entendant sans écouter et le fameux silence total, le mot qu’on a besoin d’entendre qui ne vient pas (le chemin rocailleux)… Chacun peut lui donner un sens différent selon son vécu, nous pouvons référer au vieux dicton  » il y a deux côtés à une médaille « , c’est ce que tu fais ressortir dans ton texte, en le faisant suivre par la chanson, un côté positif et un négatif…

    J'aime

    1. Toujours trè beaux, tes commentaires…bien pesés et réfléchis. Les pôles positifs et négatifs ne s’attirent-ils pas? Tout comme en chaque être humain se mènent les combats entre l’ombre et la lumière, ou entre le bien et le mal, si tu préfères. Le silence comme chois est alors bienvenu parce que voulu. Le silence des gens qui entendent mais n’écoutent pas, blesse. Et le silence alors qu’un seul mot le consolerait est de celui qui tue, car il n’apporte que si peu de repos au coeur et à l’âme. Merci ma belle…pour tout.

      J'aime

  3. Il n’y a que dans le silence que je m’entends.. et que bizarrement, je peux entendre vraiment les autres.. C’est aussi en sa compagnie que je peux, à la limite, écrire..

    J'aime

    1. Oui, c’est dans le silence qu’on se retrouve soi-même souvent…mais le silence peut aussi être parfois ingrat et moche, lorsque personne n’écoute et ne fait qu’entendre! Merci à toi et très bon week-end.

      J'aime

      1. Oh, cette impression de parler toute seule…. je connais ;-)) Comme celle de l’impression du petit miracle ressenti quand quelqu’un te parle, te répond, et semble t’entendre, vraiment.. Ca ne court pas les rues.. et c’est merveilleux 😉
        @ +++

        J'aime

      2. Je comprends ce que tu dis mon amie…ce silence qu’il soit voulu ou seulement pas négligence, pourtant tue. Alors qu’un seul mot, qu’une seule réponse suffirait! Et lorsque quelqu’un t’écoute plutôt que de t’entendre, oui comme tu dis, c’est un autre petit miracle de la vie! Bonne fin de journée, gros bisous.

        J'aime

  4. Le silence peut être lourd, nous pouvons le fuir en nous abrutissant par toutes sortes de bruits, d’activités, de stress.
    Pourtant il offre la possibilité de renouer avec notre intériorité, de faire face au vide qu’il nous faut à tout prix combler.
    Le sentier rocailleux, n’est pas la finalité, ce n’est qu’un passage, il ne faut pas s’y attarder mais plutôt avancer vers la lumière même si les ombres la cachent encore.
    Elle est là, elle vient à notre rencontre.
    Merci Delvina pour ces belles lignes
    Bonne journée à toi, bisous

    J'aime

    1. Super com Lucia, merci…et tu as tout compris! Le silence, c’est la paix en soi parfois, la sérénité. Et c’est ce vers quoi nous devons nous tourner. Seulement quelques fois, il arrive aussi que le silence tue, qu’il n’est qu’un tourbillon qui menace de nous emporter dans la tempête. Il faut lutter certes, on le sait…mais les mots tus qu’on aurait eu besoin d’entendre fausse la note. Mais tu sais que je suis tout à faitd’acord avec ce que tu dis ma belle. Gros bisous et très bon week-end à toi.

      J'aime

  5. Oui, si lourd peut être le silence et par contre si plein il peut être égalemenet !
    Apprenons à meubler nos silences … nos silences de chaque jour … même seul(e)s, nous sommes habité(e)s de l’intérieur par Celui qui appelle et connais chacun et chacune par son propre nom … bon et bel après midi Delvina et douce soirée !
    Gros bisous.

    J'aime

    1. Très sage commentaire et conseil Colette. Le silence ne peut nous détruire que si nous le laissons nous emporter dans une ronde qui ne se meuble que des cris de désespoir de nos coeurs et de nos âmes. Sinon, ce silence ne peut rien contre nous. Mais tu as telleement raison…et comme je me plais à dire aussi, nous ne sommes jamais seul/es…nous sommes avec nous, et Il est en nous, même si nous ne le reconaissons pas ou le repoussons. Sachons alors que si nous savons écouter le silence, il nous parle. Même si trop souvent un autre silence ingrat ou injuste blesse la vie…comme celui de Leila qui la place dans la balance d’avoir cru savoir et un vide à remplir. Merci beaucoup, bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

    1. La paix intérieure est une chose qui ne s’acquiert que par un travail sur soi très ardu et honnête…et avec la complicité du temps. Cette paix est fragile, un simple vent peut l’emporter et tou semble à recommencer…pourtant non, puisque nous avons déjà appris que bien que le brouillard nous égare, qui sait si nous ne retrouverons pas une fois de plus la chemin qui mène à cette paix?!? Merci ma belle, bonne soirée et bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s