Ce qui n’est plus

Ce qui n’est plus
Marie posait un regard attendri sur la photo de son ancien amour. Puis, elle a levé les yeux et m’a demandé:  » Comment ce canard, qui nage librement sur la rivière, fait-il pour demeurer à la surface sans être entraîner par le courant? Il est pourtant si léger, et si petit, face à cette immense étendue d’eau. Oui, écoute bien, car le languissant murmure que nous entendons n’est en fait que le bruit du vent qui semble faible, mais qui donne tout de même la cadence à toute cette symphonie. ».
La femme serra contre elle le cliché sur lequel lui souriait un type au sourire envoûtant. Elle semblait ne pouvoir se séparer de ce dernier. Elle reprit tristement :  »Je l’ai tellement aimé; et jamais je n’aurais cru que tout finirait un jour. Lorsqu’il est parti, je me suis accroché de toutes mes forces. Je ne voulais tout simplement pas que se ferme pour toujours cette porte. Mais maintenant, je sais que c’est bien fini…ce l’était depuis longtemps, d’ailleurs. Et là, je dois lâcher prise, mais c’est si difficile parfois d’admettre que le train s’arrête ici. J’aurais voulu que tout ne finisse jamais, et j’ai si peur; on dirait presque je vais en mourir. Car qui sait comment je pourrai survivre demain? ». C’est alors que soudain elle jeta la photo qu’elle tenait entre ses mains. Celle-ci virevoleta et se coucha bien humblement sur l’eau. Elle semblait dire à celle qui l’avait jeté, que désormais cette dernière serait délivré…puisque l’homme qu’elle avait tant aimé ne reviendrait plus, que le temps avait fui et que le passé reprenait finalement sa place. 
Alors, une phrase déjà lue remontait à ma mémoire… »…lorsque vous arriverez aux endroits que vous redoutiez, vous découvrirez qu’ils sont bien différents de ce que vous aviez imaginé… » – Hannah Hurnard
Lorsque nous projetons nos peurs dans l’avenir, nous vivons dans un monde que nous créons dans notre esprit. Il est impossible alors d’imaginer ce que sera l’avenir, et notre esprit amplifiera certainement nos craintes.
La réalité qui parfois semble nous échapper demeure pourtant ICI et MAINTENANT. Et si nous parvenons à maintenir notre esprit dans le PRÉSENT, nous aurons l’énergie pour faire ce qui doit être fait. Lorsque nous savons que nous avons accomplis tout ce que nous pouvions accomplir, nous pouvons donc lâcher prise en toute confiance, et nous permettre d’ÊTRE, aujourd’hui.
La peur, et même l’angoisse, continueront parfois de subsister dans le coeur et dans l’esprit de Marie. Sa victoire, j’imagine qu’elle se fera quand viendra l’instant où elle se sentira tout de même bien, malgré les souvenirs qui voudront l’étouffer. Elle pourra ressentir sa peur, mais elle pourra également en parler, de ce passé si douloureux. Et sans s’en rendre compte parfois, elle sera même capable d’aller de l’avant! Marie saura qu’elle est arrivée à la bonne gare lorsqu’en regardant derrière elle, elle n’aura plus de regrets.
Ce qui n’est plus, ne sera jamais. Parce qu’hier est allé se perdre quelque part et que demain n’est pas encore là. Alors tout ce que nous possédons, n’est-ce pas aujourd’hui…et surtout ce moment présent?!?
Delvina A. Lavoie

rose101.jpg

Publicités

18 réflexions sur “Ce qui n’est plus

  1. Bonjour Delvina ,

     » Ce qui n’est plus  » est un papier sentimental
    je l’ai trouvé plaisant et intéressant du moment qu’il traite des choses de la vie
    il s’agit d’un passé douloureux vécu par Marie et qu’il l’a marqué , d’ailleurs c’est souligné dans le commentaire :

     » je vais presque en mourir …comment je pourrai survivre demain ?  »
    c’est le destin qui a voulu ainsi la séparation est ainsi faite , il faut accepter …
    l’important c’est d’exister et de continuer son bonhomme de chemin .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :
     » elle (marie ) n’aura plus de regrets  »
    merci de ce régale intellectuel combien constructif et édifiant
    bravo! et bonne continuité pour la verve de ta plume d’or
    combien très fertile …
    mes amitié majid .

    J'aime

    1. Bonsoir Majid, merci d’être passé. Tu sais parfois de passer du  »ce qui n’est plus » à  »ce qui est » peut être très difficile et douloureux. Je crois qu’il ne faut pas faire semblant d’aller bien, mais de vraiment toujours demeurer honnête envers soi-même. Même si elle sait que les regrets ne servent à rien, seul le temps et l’espoir guideront Marie vers la lumière. Très bon vendredi à toi, gros bisous.

      J'aime

  2. Ce qui n’est plus…. Lâcher prise… Vivre le moment présent… Fermer une porte pour en ouvrir une autre… Pour faire ça ben simple, ça signifie qu’au cours de notre vie, nous avons différent  » deuil  » à vivre ( à faire), c’est un processus d’acceptation… si tu n’atteints pas l’étape final, tu te confines à vivre dans la mélancolie du passé… Dans ton entrée en matière, tu décris bien cette démarche vers l’acceptation, le renoncement qu’elle doit faire, belle figure de style. puis tu amènes tes lecteurs à la réflexion et tu conclues très logiquement 😉 J’ai beaucoup aimé ma Belle Plume d’Or 🙂

    J'aime

    1. Je suis flattée par ton commentaire Marielle! Tu analyses et comprends si bien ce que je dis. J’aime beaucoup cette phrase de toi  » si tu n’atteints pas l’étape finale, tu te confines à vivre dans la mélancolie du passé… ». C’est si bien dit…demeuré/e dans le passé est l’un des meilleurs moyens d’être malheureux/se…pourtant encore trop souvent il nous devient parfois très difficile de fermer une porte. Seuls le temps et la persévérance. et la foi en un jour meilleur, nous conduiront à travers le désert. Merci mon amie, j’apprécie tellement te lire…très bon lundi.

      J'aime

    1. Merci Lora…croire encore en l’avenir, espérer même en nous, c’est repousser le fantôme du passé et ouvrir la porte aujourd’hui afin que demain soit capable de venir! Toujours enchantée de ton passage…gros bisous.

      J'aime

  3. Oui, le présent est le seul moment sur lequel nous avons du pouvoir … nous pouvons le transformer et faire en sorte qu’il soit très beau, car il sera ce que nous en ferons … bonne soirée Delvina et agréable demain !
    Gros bisous.

    J'aime

    1. Bonsoir Colette…tu as bien raison…car le moment présent, lui au moins, on l’a! Et comme tu dis, il n’en tient qu’à nous de faire en sorte qu’il soit des plus beaux, du moins, il faut faire du mieux que nous pouvons! Gros bisous et merci d’être passée.

      J'aime

    1. Oui, comme tu dis si bien Moonath, l’instant présent est tout comme le fil de l’infini entre le passé et l’avenir. J’aime cette figure ma douce, très colorée et poétique, mais je te reconnais bien à ça! Merci et très bonne fin de semaine à toi aussi. Bisous.

      J'aime

  4. Très beau texte mon amie ………..Laisse derrière toi la hargne et le passé,
    croire en l’avenir et la nouvelle vie qu’on va trouver La vie, la vraie vie se trouve plus loin,File droit, oui tout droit vers ton destin.
    Le soleil va briller, les nuages s’estomper,
    Dans le nouveau pays, la nouvelle contrée, où tu vas aller.
    On ne peut indéfiniment revivre nos lourds souvenirs…et rouvrir sans cesse nos blessures…
    L’avenir est là!… qui attend impatient déjà!…j’y bosse encore les souvenirs nous collent a la peau quand même ……….bisous papillonbleu

    J'aime

    1. Merci mon beau Papillon Bleu…la nouvelle vie qu’on va trouver…celle qui nous attend et qui ne peut se manifester que lorsque la paix du passé se fait. Oui, souvent nous disons avoir accepter et enlacer ce passé…mais l’avons-nous vraiment fait ou nous suit-il toujours, même inconsciemment et qu’on ne le désire plus du tout?!? Sacrés souvenirs et blessures qui ne veulent pas se trouver un autre foyer! Mais nous sommes fortes et nous les écraserons…oui, nous vaincrons! Super com, gros bisous et à bientôt.

      J'aime

  5. Quel bon texte Delvina avec une si belle leçon de vie mon amie, oui anticiper à l’avance les choses qui n’arriverons peut-être jamais nous rend malheureux et incapable d’avancer… Ce qui n’est plus fait de la peine, mais il faut trouver la force de fermer la porte afin d’en arriver à en ouvrir une autre et faire confiance en la vie.
    Se faire confiance aussi en vivant intensément le moment présent et en se projetant dans l’avenir. Merci Delvina, bon mercredi, bisous.

    J'aime

    1. Bonjour mon amie…ouvrir la porte afin de pouvoir en ouvrir une autre…très belle lr^con de vie, qui est sage. Fermer celle du passé est ce qui reste le mieux…on demeure trop accroché cependant à celle d’hier…et pourquoi?!? Bonne question! Il faudrait plutôt regarder vers celle qui est là, devant nous…elle est le présent et cahce peut-être un si beau demain?!? Merci Gigi, bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s