Le Coeur de l’Oiseau…

Le Coeur de l’Oiseau…

Avant de commencer cet article…il y a  de quoi fêter là…

puisque ceci est le 100ème article du Blog Migration-X3! YES!

Merci à Gigi,  mon auteure invitée, pour sa généreuse participation…

et surtout, MERCI à vous, fidèles lecteurs et lectrices!

===============

Vendredi 27 septembre. Une semaine se termine, un mois s’achève, vous me lisez et moi je suis là, tout en y étant pas. Entre le coeur, l’esprit et le corps se promènent des émotions, des doutes, des certitudes et des sensations. Alors, tout tourne autour de ces réalités, de ces rêves, de ces peut-être, de ces oui et de ces non.

Le Coeur…cet organe qui bat en moi et qui me garde vivante, dehors comme dedans. De l’Oiseau…cette âme qui s’envole et qui me soulève au-dessus des montagnes. Un goût de liberté, encore plus fort que celui d’hier. Le besoin d’un retour en moi. Un cri qu’une voix un peu timide laisse échapper… »Bonheur, où es-tu? »…et une seule réponse possible… »Seulement en toi ». Alors je ferme les yeux et je respire…oui, en moi d’abord…et de là continue ce vol merveilleux qu’est celui de vivre en plus d’exister.

Je revois aussi ces mots de Ruth Fishel, qui semblent être venu ce matin seulement pour me fortifier plus encore dans ma foi en moi. Cette liberté et ce bonheur si précieux ne furent pas perdus…je les avais simplement égarés. Ruth écrivait:  »La liberté et le bonheur ne sont pas des buts. Ils sont les sous-produits d’un mode de vie qui exige une honnêteté rigoureuse et le désir de grandir dans les voies spirituelles. Lorsqu’on a choisi de vivre selon notre vérité, la voie qui s’offre à nous semble être si logique, qu’on se demande pourquoi il nous a fallu si longtemps avant de nous décider à l’emprunter. »

Par spiritualité, on entend élévation de l’âme, et non le culte d’une quelconque religion. Ce moment de pur reconnaissance de soi, de la vie, de l’amour, de même que ce sentiment d’appartenance dans cet univers et dans sa propre vie. C’est cela et rien que cela, la liberté et le bonheur…rester soi-même sans se renier, sans se détruire et sans se cacher. À trop vouloir aller plus haut que le ciel lui-même, j’avais oublié que le vol le plus beau est entre ces nuages qui me protège comme de la ouate et ces montagnes qui me montrent une terre aussi merveilleuse.

Ne pas se mentir et planer toujours plus loin, avec force, avec honneur, avec espoir et avec courage, là sont la liberté et le bonheur…dans le Coeur de l’Oiseau, et pas ailleurs. Si je suis certaine d’une seule chose, celle de m’avoir moi-même, alors je possède déjà la plus grande richesse. Le reste viendra en temps et lieu s’ajouter et se greffer à ma vie. Pourquoi chercher trop loin ce qui est dans le creux de nos mains?!? Ignorance et méconnaissance de soi souvent…car nous poursuivons l’infini ou l’inconnu, croyant que la liberté et le bonheur seront là, toujours ailleurs qu’en soi. Lorsqu’on écoute sa petite voix intérieure dans le silence de soi-même, elle nous dit simplement  »Envole-toi…tes ailes te porteront, aie confiance… ». C’est cela le secret sans doute…rien que ça, mais tout cela. Tout est si simple pourtant… alors pourquoi ressentons-nous le besoin de tout compliqué! Pourquoi?!?

Je vous laisse, très bon week-end à tous et à toutes…et n’oubliez pas: le Coeur est un Oiseau.

Delvina A. Lavoie

4501323947798

Publicités

26 réflexions sur “Le Coeur de l’Oiseau…

  1. Tout comme pour l’oiseau, s’envoler c’est se détacher, se libérer, s’élever, quitter le sol ferme pour toucher un brin de ciel.
    Félicitations Delvina pour ce 100° article, c’est super!
    Bonne journée à toi, bisous

    J'aime

    1. Merci Lucia, c’est toujours un plaisir de te recevoir! Ehoui, 100 articles déjà…et comme tu dis si bien, parfois il faut savoir s’envoler, donc se détacher et se libérer de ces vieilles entraves auxquelles nous demeurions attaché/es, soit par peur de souffrir ou manque de clairvoyance et d’honnêteté envers nous-même. À bientôt, merci et gros bisous.

      J'aime

  2. Bonjour Delvina

    au début et a l’occasion du 100 ème article du blog migration-X3 , je te souhaite une bonne continuation , bonne fête et meilleurs vœux pour l’heureux événement

     » Le Cœur de l’Oiseau…  »
    le papier ayant trait à la liberté et au bonheur m’a beaucoup plu .
    je l’ai trouvé intéressants à plus d’un titre
    l’argumentation est solide …
    certes ! le bonheur est au creux de nos mains , pourquoi tout compliquer .?
    il faut se contenter de ce qu’on a , c’est cela la liberté et le bonheur .
    d’ailleurs , c’est bien dit dans le commentaire :
     » ..je possède dèja la grand richesse  »
    l’expression que j’ai tant appréciée est la suivante
    : » cette liberté et ce bonheur ne furent pas perdus ..
    je les avais simplement égarés  »
    merci de ce régale intellectuel , combien raisonnable .
    bravo! et mille fois bravo ! pour la verve de ta bonne plume d’or combien très fertile …mes amitié majid .

    J'aime

    1. Merci Majid de ton très beau commentaire. Hey oui, le centième article déjà! Ce qui veut dire que le temps passe vite en bonne compagnie des lecteurs et lectrices!

      Tout compliquer…même si cela nous rend la vie plus difficile, qui sait pourquoi l’être humain ressent tant ce besoin. Manque de foi, de courage et de clairvoyance?!? Je n’en suis pas certaine, sauf que c’est une perte de temps et d’énergie qui nous prive de vivre vraiment! Au plaisir de te revoir et très bon week-end à toi, gros bisous.

      J'aime

  3. Ah ben Mausus!!! Je ne sais si j’ai lu et commenté ton article par télépathie ??? Un rêve prémonitoire peut-être 😉 Ne m’en veut pas ma Belle, mon écriture est « instinctive », comme un « critique » je commente selon mes premiers « ressentis » 😀

    J'aime

    1. Salut Marielle…que tu commentes ce dont tu ressens en toi est super ma belle, parce que je sais alors que tout ce que tu dis est authentique et vient du coeur! Alors, ne change pas, reste celle qui est aussi source de réconfort et d’inspiration! Merci…et tu seras toujours la bienvenue chez-moi! À bientôt.

      J'aime

  4. Ton oiseau frappe à la porte de chez moi Delvina
    Le beau temps entre avec toi
    Soudain le doux vent emporte
    les beaux papillons Je découvre là une merveille, tu as su en écrire un texte sur la sagesse
    Tes mots me bercerons jusqu’à ce soir et je m’endormirais le coeur plein d’espoir.
    Gros bisous ma Delv
    papillonbleu

    J'aime

    1. Cet oiseau qui étrangement me ressemble vole jusqu’à toi afin de te couvrir de ses ailes pour que jamais pluistu n’aies froid. Tel une colombe de paix, il te fera découvrir un autre univers où la liberté et la magie de sa blancheur te séduiront peut-être! Merci mon beau Papillon Bleu, gros bisous et passe un très beau dimanche.

      J'aime

  5. « Pour être heureux, il faut penser au bonheur d’un autre. » disait Gaston Bachelard !
    Félicitations au centenaire !!! Je compte bien récupérer mon retard..je viens d’arriver sur ton espace…et m’y promène avec grand plaisir! Bon dimanche, Delvina!

    J'aime

    1. Oui, penser au bohneur d’un autre est en effet très louable et logique. Et pour rendre cet autre heureux, il semble bien qu’il faut être heuruex soi-même, en soi! Merci pour ton commentaire Mamie et ce sera toujours un plaisir de te recevoir! Très bon week-end, bisous.

      J'aime

    1. Bonsoir Flipperine…physiquement non, nous ne pouvons être libre comme l’oiseau…mais intérieurement si…et c’est ce que j’exprime par cet article. La liberté naît et se vit tout d’abord en nous…et une fois ce trésor acquis, rien ne peut nous retenir enchaîner, si ce ne sont que nos peurs, nos déceptions et nos chagrins du passé. Ceci est une perception devenue certitude, une valeur et une croyance que tous ne partagent peut-être pas et c’est ok. Les différences d’opinions nourrissent ce monde! Merci de t’être arrêtée en passant, bon week-end et gros bisous.

      J'aime

  6. Et bien ma chère Delvina, laisse-moi te dire en tout premier lieu que tu m’as envoûtée avec ton texte. Je me permet de te citer : » C’est cela et rien que cela, la liberté et le bonheur…rester soi-même sans se renier, sans se détruire et sans se cacher. À trop vouloir aller plus haut que le ciel lui-même, j’avais oublié que le vol le plus beau est entre ces nuages qui me protège comme de la ouate et ces montagnes qui me montrent une terre aussi merveilleuse. » Je te reconnais beaucoup dans ces lignes et je m’y reconnais aussi… Nous devrions imiter les oiseaux parfois, suivre notre intuition et poursuivre notre chemin en faisant confiance à la vie, mais surtout en se faisant confiance. Mon amie, ce texte devrait être publié tellement il est riche et nourrissant pour les lecteurs! J’adore aussi cette chanson et la vidéo est magnifique. Bravo Delvina, je suis si fière de toi, merci pour ce précieux partage. Gros bisous mon amie et bon week-end!

    J'aime

    1. Ma très chère Ginette…là, c’est du sérieux lorsque je t’appelle Ginette! Lol! Ton commentaire me touche beaucoup…et tu me comprends maintenant très bien! Tout comme tu comprends pouirquoi j’aime m’associer avec l’oiseau…il est signe de liberté, comme la colombe est signe de paix. Cette liberté et cette paix qui dorment toujours en moi, qui me remplissent de sérénité…et qui en fait sont le bonheur par lequel je me dois d’exister et de vivre, sans me créer ces attentes irréalistes qui pourraient me miner et tout détruire avant le temps. Ce bonheur qui ne vient pas de l’autre, mais de soi-même d’abord. Bon, j’arrête là, sinon les lecteurs et lectrices me croiront…qui sait quoi! Gros bisous mon amie, moi aussi je suis fière de toi…ne lâche pas ma main, je te porte sur une aile robuste et ensemble nous volerons toujours vers la lumière.

      J'aime

      1. Oui je comprend pourquoi tu aimes t’associer avec l’oiseau, comme la colombe. La liberté et la paix représentent aussi pour moi des signes de bonheur évidents comme toi ma chère Delvina. Ce bonheur que l’on cherche partout ailleurs qu’en nous, finalement si on s’arrête un peu, il est ancré en nous profondément. Je ne lâcherai pas ta main et la colombe ainsi que la papillon s’envoleront tous les deux dans la lumière. Gros bisous et bon week-end mon amie.

        J'aime

  7. Bravo Delvina pour cet article digne d’un 100e écrit ! Toutes mes félicitations !
    J’aime beaucoup cette chanson !
    Oui, tout est si simple … en toute simplicité … tout simplement !
    Bonne poursuite de cet après-midi … douce soirée et excellent week-end !
    Gros bisous.

    J'aime

    1. Merci ma douce Colette…par ce 100ème article, jil me fait immensément plaisir de souligner que tu es la lectrice ayant fait le plus de commentaires sur ce Blog! Gigi détenait ce niveau, mais puisqu’elle est maintenant mon auteure invitée, elle jouit d’un autre statut! Alors, félicitations à toi aussi ma belle et merci encore pour tout! Oui en effet, Le Coeur est un OIseau es une si belle chanson. Toi, tu es sage et inspirante…en toute simplicité harmonieuse! Bonne fin de journée et gros bisous

      J'aime

    2. Je me permet ma chère Colette de te remercier aussi pour être notre lectrice la plus assidue sur notre blog. Tu as tout à fait raison, c’est un article tout à fait digne d’une centième article. Bon week-end mon amie, gros bisous.

      J'aime

      1. Merci Gigi de cette reconnaissance…toi et moi on fait une super équipe je crois, et souligner les passages de Colette se justifie amplement…!…d’autane plus que toi mainmtenant, tu es passée à ce niveau d’auteure…et je t’en suis reconnaissante, merci!

        J'aime

      2. Ah ! Oui ! … heureuse d’être la plus assidue … super ! … alors, merci de m’le dire … c’est gentil … bon et agréable week-end tout entier … gros, gros bisous …

        J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s