Extrait d’une vie.

Aujourd’hui, il semble bien qu’en quelque part ma vie me fuit toujours…pourtant, je suis là.  J’aime et je respire encore. Je vous partage ainsi un extrait de mon premier roman  »À tire-d’aile ». Par ce passage du livre, c’est Aline, le personnage principal, qui nous fait part d’une réflexion sur sa vie. Les mots sont marqués de cette douleur d’être parfois, mais aussi d’espoir. Alors voici, sans plus tarder, je la laisse vous parler.
===============
 »Malgré tous les coups, les déshonneurs, les pas boiteux… par-dessus les élans de tendresse, les cris d’amour et de révolte…par-delà la joie, la plénitude, l’angoisse et la désertion, je me balance toujours au-dessus de quelques fossés. Néanmoins, le fil qui relit ces pôles opposés semble bien être devenu plus résistant avec le temps.
Que dire ou que croire de tous ceux qui affirment n’être entourés, et imprégnés, que de l’ombre, ou ne chevaucher que pour la retrouver? Ou encore de ceux qui disent n’être que remplis de lumière, de ne vivre qu’en elle et que par elle? Tous ceux-là ne furent-ils, ou ne sont-ils toujours, que submergés par leurs fragiles vérités sur la vie et la mort ? Ou déjoués et enterrés par leurs mensonges, jonglant avec les je t’aime, les toujours, les faux-semblants, les hypocrisies, les droitures et les spontanéités? 
Ainsi, qui avons-nous réellement servis? Le bien ou le mal, l’amour ou la haine, la lumière ou l’ombre ? Existe-t-il un juste milieu qui ramènerait l’équilibre? Sans doute. Questions qui encore peuvent être légitimes ou superflues. Il  ne demeure pour nous que la liberté de choisir. Alors, nous trouverons que ce libre arbitre possède en lui la grâce de nous délivrer… ou la puissance maléfique de nous enchaîner.

Le temps passe; le désir de tourner une autre page me gagne. En plus de cette aspiration à tout oublier, à laisser aller et de simplement marquer d’une croix les aléas du passé. De me laisser vivre sans plus et de finalement m’abandonner. Non pas renoncer ni baisser la tête en signe de défaite. Tout juste de ne plus retenir les discordances et les jeux qui m’ont fait me courber devant leurs féroces assauts.
De tous ces manques et de tous ces excès, qui a eu tort ou qui a eu raison? Je ne sais pas, je ne sais plus. Est-ce si important de ne démasquer que la culpabilité? Ne serait-il pas tout autant important d’aussi considérer l’innocence?  »

===============
Oui, Aline est toujours là, plus vivante que jamais…mais aussi, elle vit encore de ces moments fragiles. Comme tout le monde quoi. Malgré ces larmes sur mes joues, elle me sourit à travers ses ombres, et ces yeux alors dévoilent toute la lumière qui l’habite. Cette lumière qui sans doute m’habite aussi.
Delvina A. Lavoie.
Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

14 Responses to Extrait d’une vie.

  1. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » Extrait d’une vie. (D.A.L.)  » est une réflexions sur la vie d’Aline .
    un vécu taché de douleur et parsemé d’espoir .
    Aline pose la question :
    -qui a raison qui a tort ?
    et elle répond
    – je ne suis pas , je ne sais plus
    cela prouve qu’il y a eu un malentendu , un désaccord entre elle et son partenaire .
    la violence n’a jamais été bonne conseillère .
    en optant pour un dialogue franc et sage , tout rentrera dans l’ordre , avec un retour à la normale ou le feu se transformera toujours en cendres et finalement le fair play y gagnera .
    un baiser volontiers de l’un et de l’autre et tout s’effacera ou la paix et l’amour règneront pour toujours …
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :
     » Aline est plus vivante que jamais … »
    merci de ce régale intellectuel combien sentimental
    bravo ! et bonne continuité pour la verve de ta plume d’or combien très fertile
    mes amitié majid .

    J'aime

    • Bonjour Majid, très heureuse encore de ton beau commentaire! Oui, on voit ici que le parcours d’Aline ne fut pas sans cahots et douleurs. Cependant, bien que quelques fois l’amour l’est fait souffrir, la souffrance et les réflexions qu’elle fait ici n’ont rien à voir avec l’amour romantique, mais plutôt pour cet amour qu’elle porte en elle. Et de plus, son regard se pose sur tous ces passages de savie qui l’ont marquées. Donc, la plus grande violence qui vient de ce texte qu’elle nous livre est surtout douleur morale. Merci de ton passage mon bel ami, j’apprécie ta sincère fidélité! Bonne semaine et gros bisous.

      J'aime

  2. ladyelle134 says:

    Merci pour ce partage, c’est terrible de sentir cette souffrance derrière ce sourire….. Ta souffrance derrière ton sourire…
    Bravo pour ce beau texte, il faut continuer à écrire !

    J'aime

    • Tiens, tu as changé ta photo de profil? Ce n’est pas seulement une souffrance…c’est aussi l’apprentissage parfois houleux de la vie! Merci ma belle amie pour ton commentaire encourageant…continuer à écrire, je le fais toujours…ici! Mais peut-être qu’un jour l’inspiration pour un autre bouquin viendra, elle aussi?!? Gros bisous et bonne fin de soirée.

      J'aime

  3. 54lydiapapillonbleu says:

    Hummm que sais bon de te relire , un beau livre de chevet ma belle plume d’or
    Il est vrai que je l’ai lu deux fois …..Une petite lumière s’est allumée au creux de mon moi une toute petite luciole, une étincelle d’amitié..quelle merveilleuse surprise tu viens partager avec nous…
    et quelle idée adorable de l’avoir intitulé Extrait d’une vie. Merci encore Gros bisous papillonbleu

    J'aime

    • Bonjour Lydia…je te remercie de ton commentaire si encouregeant. Parfois, on a envie de partager un peu de soi avec des personnes toutes spéciales comme toi! Et bon, faire revivre un peu ce passage de la vie d’Aline vallait un peu la peine je crois! Très bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

  4. damemiracle says:

    Merci Delvina de ce bel extrait de ton premier volume que j’ai lu avec un grand intérêt! Oui à quelque part, Aline se cache en chacun ou chacune de nous, avec ses regrets, ses questionnements et ses raisons d’espérer! J’ai bien aimé le relire, encore bravo mon amie; n’arrête jamais d’écrire, je suis si fière de toi!

    Gros bisous,

    Gigi

    J'aime

    • Merci Gigi pour tes encouragements, cela me touche beaucoup. Je crois que dans ces paroles de la vie d’Aline, il se cache un peu de nous tous, puisque c’est aussi le cheminement d’une vie. Très bonne soirée à toi et gros bisous.

      J'aime

  5. Oh ! C’est quelque chose comme premier extrais. Je t’encourage réellement et très très sincèrement de continuer d’écrire. Tu es talentueuse, toi.

    Bonne nuit ma belle

    J'aime

    • Recevoir de tels encouragement de toi me touche aussi beaucoup! Tu sais, je ne prétends pas être écrivain…seulement une humble auteure anonyme qui jongle avec les mots…pour le plaisir et le besoin d’écrire surtout! Merci beaucoup et très bonne fin de soirée, bisous.

      J'aime

  6. colettedc says:

    Oh ! Oui Delvina … comme tout l’monde en effet ! Cette petite lumière, cette petite étoile comme on le veut est là bien présente tout au fond de chacun(e) il s’agit d’essayer de la conserver allumée et je dirais que oui, elle se ressent sur les visages en toutes situations de joie bien entendu et de peine aussi … Bonne fin d’après-midi à toi et agréable soirée toute entière !
    Gros bisous.

    J'aime

    • Toujours aussi sage mon amie! Cette petite lumière, se peut-il que souvent elle soit ce côté divin de chacun de nous qui nous guide? Car si possédons tous ce côté humain, il doit bien y avoir une parcelle de quelque chose d’autre qui nous dit quand continuer et quand arrêter…c’est donc cette petite voix intérieure qui crie pour nous réveiller!?! Merci Colette ,gros bisous et bonne soirée à toi.

      J'aime

      • colettedc says:

        … elle est oui, pour moi, ce côté divin en effet …
        bonne fin de ce jour à toi Delvina … gros bisous …

        J'aime

      • Merci encore Colette…tu sais ce côté divin, tout le monde l’a…même ceux qui le renie ou n’y croit tout simplement pas! Bonne soirée à toi, gros bisous.

        J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :