À travers les âges

Une autre journée qui tire à sa fin chez-moi.. Un autre regard sur ce qui se vit autour de moi, en moi; et peut-être aussi en vous…pourquoi pas?!? Le soleil était au rendez-vous en ce jour de fin août. De la chaleur, du soleil, une brise légère qui nous porte à rêver encore à l’été qui dans quelques semaines va céder sa place à l’automne. Alors,  la pluie que la météo nous prédit pour plus tard cette semaine ne parvient même pas à briser cette magie!
À travers les âges, nous sommes passé/e/s. Nous sommes né/e/s, nous avons grandi/e/s, physiquement, mais aussi émotionnellement et mentalement. Aujourd’hui, nous nous retrouvons à parfois faire le bilan de notre vie, ou nous faisons toujours mille et un projets, comme avant. Ou bien, nous nous retrouvons trop souvent encore à tâter dans l’obscurité afin de trouver des réponses à nos questions. Peut-être même que nous retenons les leçons que la vie a mis sur notre route?!?
Alors ainsi, nous allons parfois un peu perdu/e/s, et d’autres fois tellement certain/e/s du chemin à prendre! Très souvent, il nous est aussi donné de découvrir que l’amour et la vie ne font en fait qu’un…parce que l’un ne peut aller sans l’autre, parce qu’en aimant, nous vivons, et en choisissant de vivre, nos ouvrons également nos cœurs à l’amour. Quelques fois, ces amours et ces vies de passage dans nos existences font mal…mais combien n’est-ce pas une douce souffrance! Car c’est avec elle et par elle qu’il nous est accordé de naître, de nous envoler, de nous propulser dans cet univers auquel nous appartenons.

J’ai retrouvé plus tôt en cherchant une lettre d’un ami lointain, une feuille toute blanche sur laquelle étaient couchés des mots que j’avais écris il y a bien des années! Alors je me suis :  » Tient, voilà qui se prête très bien à cet article que je désire partager sur ce blog…et c’est ainsi que ces phrases d’autrefois se retrouvent ici!
Ces quelques phrases ne portent pas de titre; comme si elles n’avaient été que des pensées qui s’éparpillaient avec le vent.
 » À vingt ans, je me racontais combien la vie
pouvait être à la fois belle,
presque irréelle parfois, tout en pouvant aussi devenir un drame.
Et ce drame pour moi, ce n’était pas seulement
la guerre, la famine, la corruption ou le désespoir.
c’était surtout avoir vingt ans et de me retrouver pleine
de ces je-ne-sais-quoi qui faisait si mal, déjà.
Puis, j’écrivais encore: vingt ans, l’âge tendre, 
celui qui promet tant de l’avenir,
mais qui aussi nous laisse encore accrocher à l’enfance,
 aux rêves et aux peurs qui nous habitaient.
Je me demandais: ce que nous croyons à vingt ans, 
le croirons-nous pour toujours?
Certes, j’aurais tant désiré rester moi, telle que j’étais,
et toujours sentir ce parfum de liberté inonder mon être.
Je me questionnais également, à savoir si les gens autour de moi
m’accepteraient telle que j’étais.
Moi, je me suffisais ainsi; mais je me disais:
Est-ce que je suffis aux autres? Et puis au fond, qui suis-je?  ».
Un jour, j’ai eu quinze ans, puis vingt, puis trente ans. Aujourd’hui, la cinquantaine n’est pas très loin. Ce sera donc une autre étape. J’ai comme vous marché sur des sentiers parfois si épineux qu’ils me blessaient les  pieds à chaque pas que j’osais faire! Je cherchais sans doute la raison d’une autre destinée. Mes enfants devenus grands, mes souvenirs bien intacts dans ma mémoire, il me restait toutefois à avancer vers une autre lumière. Alors maintenant, quelque fut mon destin, je ne peux renier ce besoin d’écrire, de vivre, d’aimer et de demeurer libre en-dedans…car j’ai compris que personne ne pouvait me tenir prisonnière si je ne lui cédais pas la clé de mon château-fort!
Alors qui sait, je réussirai peut-être à délivrer ces voix qui auront guidées ces passages de ma vie, ceux des mes amours, puis ceux de mes morts…et aller jusqu’où il me faut encore aller?!?
Delvina A. Lavoie.

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

17 Responses to À travers les âges

  1. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » À travers les âges (D.A.L.)  »
    est un papier intéressant et à la fois plaisant .
    chaque âgé ( étape de la vie …) a son temps , ses particularités , c’est tout un processus de développement physique , mental , émotionnel …que soit chez l’homme ou la femme .
    a travers les âges et durant ce temps celui /celle qui a su exploiter ce précieux temps , il/elle est favorisé(e) par la vie …et celui/celle qui n’a pas su il/elle se pose des questions se lamente sur leur sort…dans cet ordre d’idées , il convient de dire que le temps est un bon professeur , mais malheureusement il tue ses élèves dit-on .
     » accuser les gens , le temps cela est d’un(e) ignorant(e) , n’accuser que soit même cela est d’un (e) homme /femme qui commence à s’instruire , n’accuser ni le temps , ni les gens cela est d’un(e) homme /femme dèja instruit(e) dit-on
    donc la vie , c’est un programme , un destin tracé par Dieu pour l’être humain .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :
     » il me restait toutefois à avancer vers …mon destin .. »
    merci de ce régale intellectuel combien vivant
    bravo! et bonne continuité pour ta bonne plume d’or combien très fertile .
    mes amitié majid .

    J'aime

    • Je te remercie énormément Majid pour ce très beau commentair. Une fois de plus, tu offres une autre réflexion mûrie! Passer à travers les âges, c’est surtout prendre la temps de goûter la saveur de chaque année qui passe, soit-elle amère ou douce! C’est apprivoiser ce temps qui court et nous bouscule, et savoir l’arrêter lorsque nous sentons nous échapper un morceau de notre vie, Mais cela, nous ne l’apprenons malheureusement souvent que sur la tard. Très beau dimanche à toi et gros bisou.

      J'aime

  2. 54lydiapapillonbleu says:

    Ma chère Delv comme je te connais bien maintenant !!!juste une chose ma belle amie… Aujourd’hui est différent d’hier, et hier est différent d’aujourd’hui. Aujourd’hui est différent de demain, et demain sera différent d’aujourd’hui. Chaque jour est un jour nouveau. Chaque jour est différent du jour précédent ou du jour futur. Alors vie ta vie le jour même .Ton texte me parle beaucoup gros poutoux de la Lorraine .Papillonbleu

    J'aime

    • Salut Papillon Bleu de mon coeur! Oui…aujourd’hui n’est en rien de ce qu’hier nous ressentions, le plus souvent…et demain, même s’il nous est encore inconnu demeure un reflet de nod rêves d’aujourd’hui, de même qu’il se vêtit de la couleur de l’espoir. Merci à toi ma belle, gros bisous.

      J'aime

  3. Le sentier de la migration… serait-ce cela… J’ai aimée parcourir tes mots ce-soir, sache que j’ai fais réflexion de ceux-ci à certains passages.

    Bonne nuit Delvina

    J'aime

    • Bonsoir mon amie…tient, tu as exactement trouvé…le sentier de la vie est une constante migration je crois. Puisque nous sommes toujours à la recherche de quelque chose semble-t-il…de ce qu’on a pas vécu ni trouver hier, qui nous habite encore aujourd’hui et qui nous propulse vers demain. Merci ma belle, très bon week-end à toi et gros bisous.

      J'aime

  4. flipperine says:

    de belles paroles que je partage mais parfs on met longtps à se chercher, à s’admettre tel que l’on est, certains nous font souffrir et il est dur de passer au dessus mais quand on se rend compte que la vie ne tient qu’à un fil on peut dire merci, savourer les petits bonheurs qui passent et il ne faut pas ressasser le passé il faut vivre pleinement le présent, à quoi ça set d’anticiper, personne ne sait de quoi sera fait l’avenir

    J'aime

    • Tu as tout à fait raison mon amie. Parfois, nous ne nous retrouvons et admettons des vérités que tard dans la vie, ou encore c’est l’amour vrai qui a tardé! Cependant, accepter et embrasser sereinement toutes ces années qui nous ont permises de grandir, tout comme ce présent, ne peut que nous guider dans la bonne voie, qui au fond est celle qui nous mène au bonheur d’être nous-même. Merci pour ton passage et très beau commentaire, j’apprécie! Gros bisous.

      J'aime

  5. Lucia says:

    Je suis très touchée par tes mots , peut être que j’y trouve quelques résonances.
    Le chemin dur et épineux. Ce chemin est le nôtre, il ouvre certainement des portes. Celles de la liberté intérieure et de l’amour. Mais il ne faut pas s’attarder sur « hier », il faut juste en tirer les leçons puis aller de l’avant pour grandir.
    Belle journée à toi Delvina, accompagnée de mon amitié, bisous

    J'aime

    • Bonsoir belle Lucia. Ton commentaire me touche aussi.Oui, peu importe la dureté du chemin à suivre, l’essentielle est de toujours espérer, de persévérer et d’encore aimer. S’attarder sur hier ne serait-il pas qu’une perte de temps? Puisque nous pouvons certes apprendre de lui, mais ne pas pouvoir le changer?!? Merci à toi, bonne fin de soirée et gros bisous.

      J'aime

  6. Jeanne D'arc says:

    ton texte ce soir me touche profondément je suis émue en lisant ces mots … cette liberté, ce chemin de liberté oui j’ai finit par y arriver qu’importe les années qui ne furent nécessaire , il m’a fallut marcher longtemps dans des chemins imposés des chemins tracés dans l’enfance et que j’ai poursuivis a l’adolescence , puis un matin a une de ces croisée de chemin .. tout a été remis en questionnement dans ma vie passage de la trentaine des plus difficile mais un virage a 360 degré .
    aujourd’hui a l’automne de ma vie je peux finalement non rien de rien non je ne regrette rien …. et tout comme toi l’écriture m’accompagne depuis toutes ces années elle fut je crois ma plus grande bouée quand les tempêtes se faisait menaçantes a en faire couler le navire …..
    a bientôt xx

    J'aime

    • Bonsoir Jeanne d’Arc…je suis heureuse que ce texte te plaise et qu’il te parle ainsi. Si un jour quelqu’un venait me dire que pour lui il n’y a jamais, mais jamais, eu de difficultés, de questionnements, de douleurs, de joie et de soucis, je me poserais certsinement la question: Est-il humian au moins, ou seulement un robot? Car je ne crois pas que personne sur cette terre ne puisse affirmer avec certitude et sans mensonge qu’il n’a jamais eu à se battre pour quelque chose, ne fut-ce qu’une fois! Merci ma douce amie, bonne fin de soirée et gros bisous.

      J'aime

  7. Ginette Beaulieu says:

    Chaque jour est un nouveau jour et ainsi se succèdent les semaines, les mois et les années. Ces années qui passent si vite que nous n’avons même pas le temps d’y penser… Mais les apprentissages de la vie et nos expériences font que nous avons grandi et que nous trouvons réponses à nos questions quand nous avions vingt ans, mais pas à celles que nous nous posons aujourd’hui. Mais en effet, pourquoi se préoccuper de l’avenir quand le présent a une si grande importance pour nos réalisations de demain… Nous sommes les seules à trouver les vrais réponses en nous, car en fait, tout part de notre d’intérieur et de notre capacité d’adaptation aux événements qui se produisent dans notre vie.

    Merci Delvina, très belle réflexion mon amie,
    Gros bisous,

    Gigi

    J'aime

    • Bonsoir Gigi…ton commentaire conclu très bien mon article! Oui, le temps passe…pour tous. Ce qui nous a marqués nous sa permis d’apprendre…du moins pour cerain/e/s d’entre nous! Car je crois qu’il faut aussi une petite dose d’humilité pour admettre qu’on a quelque à apprendre de cette vie qui nous parle sans cesse. Et au détour de chaque décennie, les leçons se présentent immanquablement à nous, car elles sont ce qui nous permet d’avancer. Merci pour ton beau commentaire et gros bisous.

      J'aime

  8. colettedc says:

    Oui, en effet, libre nous le sommes car, c’est nous et rien que nous qui détenons ce pouvoir d’aller, comme tu l’exprimes si bien jusqu’où il nous faut encore aller … et c’est si beau … le meilleur est toujours devant nous … bonne fin de soirée Delvina et agréable mercredi !
    Gros bisous.

    J'aime

    • Merci Colette pour ce beau commentaire. La liberté d’être soi-même ne peut que venir de l’intérieur de nous, car c’est bien la seule que nous possédons si souvent! Peu importe ce que nous avond vécu, nous ne devrions pas seulement pleurer dessus et en rester là, mais avancer, encore et toujours malgré les obstacles sur le chemin. C’est toujours un plaisir de te lire et te recevoir sur Migration-X3! Gros bisous et à bientôt.

      J'aime

      • colettedc says:

        … tout ce plaisir est pour moi Delvina ! 😀

        J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :