Se refuser à soi-même.

Se refuser à soi-même.
Un mardi de plus est passé. Il semblait comme les autres oui, pourtant il ne l’était pas. De gros nuages gris avaient vite fait de remplacer le  soleil éclatant du matin. La pluie ne tombait pas encore…mais une odeur d’orage planait!
Se refuser à soi-même…le droit d’aimer, d’être aimée, d’exister et de vivre. C’est en tombant sur une pensée (auteur/e iconnu/e), que m’est venue l’idée de cet article. Cette réflexion qui dit:
‘’Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir.’’
S’il en est ainsi, serions-nous donc condamner à une existence vide de sens et à une vie peuplée de peurs et de fantômes? Pouvons-nous vivre sans jamais rien aimer…et ne pas aimer tout en vivant? Il me semble que l’un ne va pas sans l’autre!
Ce serait donc tout comme si nous nous refusions le droit d’exister, d’être pour soi et pour quelqu’un d’autre une lumière. Aurions-nous si peur de mourir que nous ne prendrions jamais le temps de vivre? Aurions-nous si peur de souffrir que nous ne nous permettrions plus d’aimer? Cela me semble impossible, voire inconcevable.

Pourquoi? Parce que du moment que nous respirons, nous aimons. En naissant, l’amour fait déjà partie de l’être humain. Il aime sans le savoir…la vie, ses parents, puis plus tard ses jeux, ses ami/e/s, etc. Puis, ce n’est qu’en grandissant que parfois s’installent l’indifférence ou la haine, parce que trop de guerres et d’injustices lui endurcissent le cœur et endorment cette âme innocente et pure de l’enfant qu’était cet être humain.
Ensuite, bien évidemment, viennent aussi les chagrins d’amour, ceux qui avilissent et font tellement mal, que l’on ne saurait plus comment retrouver le chemin qui conduisait à lui. N’empêche que cet amour est la force et le phare qui guide nos pas!
Bref, refuser d’aimer, n’est-ce pas aussi refuser de vivre???…et SE refuser le droit d’écouter son cœur battre, donc de sentir cette vie renaître encore en nous? Tout comme admettre que oui, l’amour est toujours possible et qu’il existe encore…qu’il n’a jamais cessé d’exister…et qu’il peut très bien renaître de ses cendres.
Delvina A. Lavoie.
Publicités

13 réflexions sur “Se refuser à soi-même.

  1. On dit qui risque rien, n’a rien; alors pour vivre en équilibre tout être humain a besoin d’aimer et d’être aimé! On souffre tous à un moment donné par amour, mais ça vaut quand même la peine d’essayer… Merci Delvi, très bon sujet, gros bisous mon amie! Gigi

    J'aime

    1. Qui risque trien n’a rien…et cela, j’y crois! Risquer de voir se perdre ou s’égare quelque chose de précieux…ou continuer de risquer le de miser le tout pour le tout pour l’amour de la vie et de l’amour aussi! Merci de ton passage mon amie, gros bisous et à bientôt.

      J'aime

  2. Cette pensée,‘’Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir.’’ t’a inspirée ton texte « Se refuser à soi-même…le droit d’aimer, d’être aimée, d’exister et de vivre.»
    Est-ce refuser d’AIMER ou refuser d’ÊTRE EN « AMOUR » ( d’être pour soi et pour quelqu’un d’autre une lumière.) ??? l’être humain ne peut vivre sans aimer, ne serait-ce que son chien…nous sommes faits d’émotions.
    Sujet bien développé, bonne réflexion …

    J'aime

    1. Bonjour Marielle..se refuser à soi-même…c’esr se refuser le droit d’aimer et d’être aimé/e…simplement et surtout librement. Comme tu dis, l’être humain ne peut pas vire sans aimer…et sans être aimé, ne serait-ce que par unenfant, une mère, un père, un frère ou une soeur. ÊTre aimé/e, et aimer, ce n’est pas seulement être dans une relation amoureuse, mais aussi humanitaire et fraternelle. Merci pour ton beau commentaire…bone fin de journée.

      J'aime

  3. Bonjour Delvina ,

     » Se refuser à soi-même.  » …est une réflexions philosophique et à la fois sentimentale ….
    Vivre , c’est : aimer et la réciproque est vraie .
    l’amoureux ou l’amoureuse fait sortir son égo ,vers l’autre est signe :
    d’amour …il n’y a pas de frein , ni de barrière à cela , c’est spontané !
    refuser d’aimer par peur de souffrir , c’est faire obstacle à soi même ,
    à son cœur …
    refuser d’aimer par peur de souffrir , c’est croiser les bras et rester sur un
    fauteuil en regardant le feu des buches de la cuisines en hiver ou la lueur de la bougie en été .
    les 2 tableaux donnent à réfléchir ? ….entre aimer et refuser .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante apprécie :
     » l’amour n’a jamais cessé d’exister et qu’il peut très bien renaitre de ses cendres  »
    merci de ce régal intellectuel , combien sentimental .
    bravo ! et bonne continuité pour la verve de ta plume d’or combien très fertile
    mes amitié majid .

    J'aime

    1. Bonsoir Majid; je sui très heureuse que mon article t’ait plu. Se refuser le droit et le privilège d’être aimé/e. est aussi en quelque sorte un peu d’égoïsme qui se cache au fond du coeur…parce ne pouvoir aimer et se laisser aimer peut également vouloir signifier que l’on a pas assez confiance en l’autre et en soi-même pour oser s’abandonner. Merci de ce judicieux commentaire mon ami et au plaisr de te relire! Gros bisous.

      J'aime

  4. ‘’Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir.’’

    Je ne sais pas si mon premier commentaire a bien été envoyé ^^
    Je disais que c’est un joli sujet, une vérité bien décrite ^^ et qu’il ne fallait pas abandonner, apprendre à se relever surtout en amour ^^

    J'aime

  5. ‘’Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir.’’

    Tout simplement bien dit ^^ Joli thème 🙂

    Même si on tombe, il faut apprendre à se relever… Surtout en amour ^^

    J'aime

  6. Refuser d’aimer par peur de souffrir c’est normal pendant la période de deuil de cet amour perdu,, mais par expérience…. ne laisse pas passer trop de temps, il ne se rattrape pas et c’est du gâchis ! donc dès que tu le sens, donne toi TOUS les moyens pour faire ce deuil , reprendre confiance et t’accorder le droit d’aimer et d’être aimée ! Bisous.

    J'aime

    1. Très bien dit Lady! Ton commentaire est plein de sagesse tu sais…un temps normal de deuil est nécessaire, et il faut le faire et non pas se mentir en disant que yout est ok. Malheuruesement, trop souvent nous prolongeons un peu trop cette période de deuil, peu importe d’où il vient. Merci ma belle, c’est un plaisir de te lire…à bientôt, bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s