La nuit se lève

Seule assise sur un banc placé sur le pont à un de ces points de halte, Leia souriait tristement, avec nostalgie et même avec déchirement. Surtout, avec cette impression d’être prise dans une toile d’araignée.
Elle écrivait sur du papier à lettre, avec dans le coin gauche une colombe tenant une rose dans son bec, ces phrases pleines de chagrin, que les nuages au-dessus de sa tête semblaient protéger en silence.
Leia traçait ces mots avec soin, comme s’ils avaient été le sceau qui marquait la solennité et l’importance d’un tel geste. Ce qu’elle écrivait la ramenait en arrière, tout en demeurant accrochée dans ce présent amer.
Elle disait:  »Quelque part entre ton ciel et le mien, chaque nuit, il brille des étoiles. Entre ta vie et ma vie, il y a tant de choses…et entre ma voix qui tremble et la tienne qui se tait, il y a le silence.
Je suis seule sur ce pont qui enjambe le fleuve. Je regarde avec des yeux pleins de tendresse cette photo de toi, puis je lève les yeux et pose mon regard sur l’immensité fluviale. Son eau, imperturbable, tranquille et sereine, apaise. Rien ne semble venir perturber l’éclat du soleil couchant qui s’y reflète.
En cette fin de journée de juin, des oiseaux chantent, les arbres  revêtus de vert semblent saluer le fleuve et quelques bateaux sont amarrés au quai. Je ferme les yeux et t’imagine près de moi, l’air rêveur et un sourire aux lèvres. Lorsque je les ouvre à nouveau, je suis seule cependant.
Mon corps garde la sensation de ta présence. Dans cet endroit magnifique, presque magique, mon cœur et mon esprit voyagent et retiennent encore la douce image de ton sourire. On dit que le temps est un allié à qui sait l’apprivoiser…et que l’espoir en est le maître qu’il faut apprendre à servir.
Venus de nulle part, les mots d’une chanson tournent inlassablement dans ma tête, m’inondant de leur chagrin mélancolique…. »…j’entends des cris, j’entends des voix…la nuit se lève…accroche ses néons narquois au mur de mes rêves…je veux m’envoler, surtout pas ramper…je veux m’éloigner, mais je m’accroche les pieds…la nuit se lève, la nuit se joue…Où sont les yeux, où sont les mains qui me rassurent jusqu’au matin? Voici la ronde des nuits sans amour…chacun la danse quand vient son tour… ».
Oui…chacun la danse quand vient son tour…Leia se demande toutefois si tout devait en être ainsi. Néanmoins, que lui restait-il à part de magnifiques souvenirs et l’image de ce doux mystère que le vent avait balayé, sans doute à contre-coeur? Amer lui aussi, le cavalier avait dû chevaucher vers une autre contrée.
En levant les yeux, Leia vit une étoile un peu isolée des autres…une étoile qui semblait lui faire un clin d’oeil, comme pour dire que rien n’est jamais totalement fini. Alors, la femme reprit son écriture avant que la nuit l’accueille à nouveau dans son lit froid.
 »La nuit se lève…une autre nuit sans rêve et sans musique. Je comprends tout et je ne regrette rien. Ne plus me demander pourquoi…seulement sourire pour nous. Donc, si toi aussi tu es triste parfois, si tu sens qu’il manque quelque chose à ta vie et que tu te sens seul…regarde vers l’ouest. Tu verras briller une étoile qui de loin te sourira.
Cette étoile, ce sera moi qui viendrai déposer sur ton front un doux baiser. Oui, regarde l’étoile…et souris…car  tu n’es jamais seul, malgré nos solitudes et nos déroutes.
La nuit se lève sur nous…que restera-t-il au matin? Je l’ignore, puisque tout se cache désormais sous cette peine ».
Leia se lève et laisse ses pas la reconduire jusque chez-elle. La nuit se lève…et demain…
Delvina A. Lavoie.
Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

18 Responses to La nuit se lève

  1. sylvie2707 says:

    Tres belle musicalite sur une portee melancolique. Merci maestro !

    J'aime

    • Merci Sylvie…c’est très gentil à toi d’être passée…et la mélancolie se traduit si bien par cette chanson, tu as raison!

      J'aime

  2. Linda Morin says:

    Très beau texte Delvina! Doux, poétique un tantinet triste mais en même temps rempli d’espoir et qui invite à la réflexion… ce que la solitude permet et qui est pour moi essentiel. Jeune j’étais très rêveuse et adorait m’inventer des scénarios amoureux ou encore je rêvais de partir au loin et sauver le monde. Encore aujourd’hui, j’aime bien m’attarder pour réfléchir à ce qui s’en vient, à préparer, planifier des choses dans ma tête… pour me retrouver à rêver encore, revivre de doux souvenirs, apprécier ma vie… et cette petite étoile qui me sourit dans le ciel!

    J'aime

    • Bonjour Linda, merci de ton gentil commentaire! La rêveuse que tu fus doit toujours être. N’éteins pas cette flamme qui permet d’espérer, de croire que le plus beau reste encore à venir. Cette petite étoile qui brille tout spécialement pour toi, elle demeure fidèle dans le ciel afin que tu puisses toujours te ressourcer de sa lumière. Gros bisous et passe une très belle semaine.

      J'aime

  3. Bonsoir à toi…j’aime tes commentqire où tu me racontes un peu de ta vie, ce qui me donne l’occasion de mieux te connaître! La nuit se lève parfois, mais tout comme la solitude, je l’ai aussi apprivoiser. Et lorsque nous regardons bien le ciel, il y a toujours une étoile pour nous…la mienne, je l’envoie au-delà d’une frontière, au-delà de l’espace et du temps où me rattraperont peut-être un jour le cavalier et sa monture! Bonne fin de soirée, gros bisous.

    J'aime

  4. filamots says:

    re-moi,
    Je viens de terminer de souper.
    Et je reviens sur ce beau texte. J’ai écrit quelque chose d’identique ou bien un poème de jeunesse, sur l’amour et les étoiles. Que ces dernières servaient de lien en les regardant le soir et en traversant en pensée l’univers d’étoile en étoile pour se retrouver ensemble sous une même étoile et ceci par le coeur et la pensée. C’est doux et réconfortant.
    Quant à la solitude, j’ai appris à l’apprivoiser. Et depuis bien longtemps maintenant et après de longues années de vie en solitaire, j’ai appris à vivre avec elle, et à m’en faire une amie. Lorsque mon mari, inquiet, me demande si je ne m’ennuie pas lorsqu’il s’en va, je suis toujours désolée de lui répondre, que je ne puis jamais m’ennuyer en étant seule, et que cet ennui je ne l’ai jamais connu, seule ou accompagnée. Il souhaiterait peut être que je lui sois dépendante, mais ce n’est pas le cas, je me suffis à moi-même, sauf que pour une extravertie comme moi, j’aime aller vers les autres aussi et communiquer, bavarder, échanger. C’est toujours enrichissant, même en cinq minutes de temps. 🙂
    Je comprends cependant les personnes qui ne peuvent pas vivre seule, parce qu’elles ne peuvent pas affronter leur peur. Lorsque je parle de solitude, ce sont des moments de vie entrecoupés d’autres activités extérieures. Il m’est arrivé pendant une année de ne vivre que chez moi et avec mon pc. Des contacts nécessaires et administratifs. Ce fut une très mauvaise année. Et pourtant de cette année, il en est sorti du positif 🙂
    Bisous

    J'aime

  5. Ginette says:

    La solitude peut être bénéfique quand elle ne se transforme pas en isolement, vivre en société est parfois difficile et nous avons tous besoin de nous retrancher en nous-mêmes, quand nous nous sentons dépassés par les événements. La tristesse se transforme lentement en résilience et nous sentons de nouveau la sérénité qui nous permet d’aller plus loin et vivre, non dans le passé, mais dans l’action, le présent! Merci Delvina, très belle réflexion! Gros bisous mon amie, Gigi

    J'aime

    • Bonjour Ginette…la solitude…c’est quoi au fond? Sinon des moments que la vie nous offre pur mieux nous retrouver. Si nous savons bien la mettre à notre service, la solitude devient une alliée parfois…les amours et les choses du passé qui nous ont écrasées peuvent également devenir des sources de révélations…si nous passons à travers! Merci de ton com, à bientôt.

      J'aime

  6. Comment se passer d’une certaine solitude… Moi, je ne pourrais pas. J’aime ces moments qui sont pour moi si salutaires.

    Très beau texte que je viens de lire.

    J'aime

    • Ces moments de solitude ne sont que les silences qui nous parlent…il suffit de bien écouter! Merci de ton passage, bonne fin de soirée.

      J'aime

  7. Mamielily says:

    La nuit passe…heureusement, le jour se lève toujours ! Nous sommes riches de souvenirs mais aussi de projets! Curieusement…j’ai besoin de solitude, sans être une solitaire! Bise de Bruxelles…( avec quelques heures d’avance sur toi!)

    J'aime

    • Oui, heureusement que la nuit passe…mais sans cette nuit, pourrions-nous apprécier autant le jour et atteindre l’aube salutaire?!? Gros bisous…en retard! Lol!

      J'aime

  8. Plume Lamy says:

    Qu’est-ce que la Solitude si ce n’est que l’isolement . . .

    On se sent seul/e quand on choisi de s’isoler dans les moments de profondes tristesses, de désarrois, de questionnements, d’inquiétudes, d’insécurité et . . .

    La Solitude n’est pas toujours mauvaise en soi, elle permet parfois de belles prises de conscience, elle invite souvent au changement, elle ouvre à la réflexion.

    La petite étoile qui scintille pour chacun/e de nous se trouve souvent au fond de soi, elle brille et c’est à nous de voir la lumière qu’elle reflète.

    Merci ma chère Delvi pour ce très bel écrit qui porte à la réflexion.

    Je te fais de gros bisous et t’annonce que je pars en vacances pour une grosse semaine et ce dès vendredi midi notre retour est prévu pour le 5 juillet en soirée.

    Je vais donc t’emmener dans mes pensées, on se reparle à mon retour, ton amie Plume.

    J'aime

    • Bonjour Plume…tu sais, si elle est bien apprivoisée, la solitude en elle-même n’est pas un mal, mais un bien. OK, je le dis parce que je suis une solitare de nature, mais pour moi ce n’est pas une défaite, au contraire. C’est une victoire. D’accord avec toi, chacun de nous porte son étoile en soi…mais rien ne nous empêche de l’offrir en retour afin de consoler et affirmer nos amours! Je te souhaite de très bonnes vacances mon amie, amuse-toi bien, repose-toi et ne pense plus à tes soucis…tu mérites amplement ce repos!!! Gros bisous, à bientôt.

      J'aime

  9. Regard le ciel ce soir, il y a une étoile qui passe déposer un doux baiser sur ton front…. C’est beau, j’ai beaucoup aimé
    Bisous Delvina

    J'aime

    • Merci mon amie d’être passée…j’apprécie beaucoup ton passage et je suis heureuse que tu aies aimée! Bonne fin de soirée et gros bisous.

      J'aime

  10. colettedc says:

    Oui, jamais seul(e) car habité(e) de tant et tant de choses qui font vivre de l’intérieur … bonne poursuite de cet après-midi Delvina !
    Bisous.

    J'aime

    • Très exactement Colette…et ces choses venant de l’intérieur sont celles qui marquent le plus! Très bonne soirée, gros bisous et merci de ton passage!

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :