Une vie pour aimer

back.j
Une vie pour aimer. Une existence pour vivre…et un coeur pour mettre dans la balance tous nos rêves, nos espoirs, nos envies, nos je t’aime et nos idéaux. Une naissance, c’est déjà la promesse de demain, la vie dans toute sa splendeur qui dévoile un mystère. Une enfance, c’est apprendre à marcher un peu, à jeter un regard autour de soi pour voir comment vivent les adultes. Une adolescence, c’est faite de cris, de recherches pour trouver notre place et qui nous sommes. Puis s’amène la vie adulte, parfois alors qu’on était même pas prêts à y faire notre entrée!
Dans cette vie d’adulte, et par elle, nous courons, nous nous démenons et nous avançons, même malgré tous les pas qui souvent nous font reculer! Nous nous interrogeons sur le sens de cette vie et nous y mordons à pleines dents, car nous ne voulons surtout pas rater le bateau! Alors, nous tournons à pleine vitesse et quelques fois nous nous arrêtons afin de reprendre notre souffle!
Toute une vie pour aimer…pour apprendre à aimer. Une vie, cela semble bien long lorsque nous sommes jeunes…mais un jour, nous nous apercevons qu’en fait, une vie c’est très court! Aurons-nous le temps de dire tout ce que nous aurions aimer dire? Prendrons-nous le temps de faire tout ce que nous aimerions et voudrions faire? Et puis, nous arrive-t-il de nous demander qu’est-ce qui est important dans cette vie justement?

L’important…aimer, croire et espérer.
Aimer…tout de cette vie…aimer, ces gens qui sont autour de moi et qui ne sont comme moi que des humains…aimer ces enfants, miroir et magie d’un jour nouveau…aimer, ce petit moi qui existe…aimer, celui qui n’est pas là, mais que je porte en moi.
Croire…en tout, en cette vie qui n’est jamais vécu pour rien…croire, en ces gens qui souvent me blessent…croire, en ces enfants qui ouvrent une fenêtre sur demain…et croire qu’un jour ou l’autre, il reviendra.
Espérer…telle une certitude qui m’accompagne, que la vie est la plus belle chose, qu’elle n’en finit pas de m’étonner et de m’émerveiller…espérer que ces gens qui malgré leurs guerres et leurs inconsciences qui tuent, cesseront un jour leurs combats que parfois ils mènent contre eux-même…espérer, que ces enfants qui naissent viennent eux aussi pour changer le monde…espérer que toi, si loin et si près, tu m’aimes toujours, que tu crois encore en moi et que tu espères aussi.
Oui, cette vie nous est prêtée, ou donnée (selon vos croyances); pourquoi, sinon que pour aimer??? Et les mots d’une vieille chanson reviennent… »….je ne suis que de l’amour, c’est ma seule vérité…je suis faite pour donner un instant d’éternité… ». J’aime bien ces mots:  »un instant d’éternité ». Car avec toute ma passion, mon désir, ma soif et ma volonté de vivre, toute cette vie pour aimer, n’est-elle pas qu’un instant d’éternité qui se mêle aux vôtres afin de créer l’amour et la vie? Cet amour et cette vie  qui vont de moi jusqu’à vous, et vice-versa…cet amour et cette vie vivant en moi.
Delvina A. Lavoie.
Publicités

15 réflexions sur “Une vie pour aimer

  1. Bonjour Delvi,
    Sans amour, la terre même de notre être devient aride. Ce limon qu’il soit universel, entre femmes, hommes, ou homme et femme, enfants, l’altruisme, la compassion, tout cela fait de nous le moteur de notre vie.
    Nous ne sommes pas tous pareils, et ce sont bien là de ma part que de grandes généralités. Car ce sont les exceptions et la vie de chacun (e) d’entre nous qui fait que nous sommes un être doué de tant de dons que la naissance nous a donnés.
    Bisous et belle journée.

    J'aime

    1. Entièrement d’accord avec toi ma belle! Nous sommes tous différents, donc uniques. Mais tous ensemble, nous faisons partie du Tout de cette humanité qui boîte tant parfois. Pourtant, même si on y croit pas toujours à cause e nos difficultés, l’amour existe et existera toujours! Merci de ton pasage et gros bisous. Bonne fin de journée à toi.

      J'aime

  2. Bonsoir Delvi,
    Je m’arrête enfin un peu chez toi. 🙂
    Je vais avoir 63 ans et le temps est devenu une toute autre notion. Il va d’abord beaucoup plus vite.
    Je me souviens lorsque j’étais petite, et que j’attendais un évènement ou une visite cela me paraissait si long.
    Ce matin, je prends mon agenda qui est scolaire, oui j’aime cette façon de rester « jeune » et je lis 2 juillet. Celui de l’année dernière se trouve à ma gauche. Je les regarde tous les deux et je me dis : mince toute une année qui est passée si vite. Je ne l’ai pas vue cheminer, elle est allée trop vite, alors que nous ne travaillons plus pour mon mari qui est retraité et plus pour moi non plus, devenue femme au foyer. Je suis Belge et n’aurai ma retraite qu’à 65 ans. J’ai travaillé plus de trente ans.
    Quant à l’amour, j’ai trop de choses à en raconter, beaucoup d’expériences diverses. Je suis heureuse d’avoir aimer. Ressentir d’être aimée est pour moi un autre sujet. Un jour peut être je mettrai le pourquoi. Je ne sais pas. Je cite sur mon blog.
    Je sais que l’amour et la passion ont été les moteurs de mon existence. J’en ai gardé que les souvenirs heureux. Le reste j’ai oublié. Les enfants, un autre sujet si vaste, et si différent pour chaque femme.
    As-tu lu l’amour en plus d’Elisabeth Badinter ? Je te le conseille. Mon fils me l’a offert et je ne l’en remercierai jamais assez. Ce n’est pas un roman, mais une sorte de thèse si bien écrite et construite.
    Je t’embrasse
    Geneviève

    J'aime

    1. Bonsoir Geneviève…très heureuse de te retrouver! Une vie, ça passe si vite! Je me souviens de ma tante, qui était comme une mère pour moi, lorsque âgée de 86 ans, elle me disait:  »Tu sais, une vie ça passe si vite. Lorsque j’étais jeune, jamais je n’aurais pensé que cela irait vite ainsi! Et tu vois, je suis à la veille de partir déjà… ». Non, je n’ai jamis lu le livre d’Élisabeth Badinter. Tu sais, nous n’avons qu’une vie ici-bas…et à quoi nous servritait-elle si nous ne pouvions aimer? La vie, les gens, les enfants, un homme, une femme…elle ne serait qu’une fonction vitale de plus! Merci pour ce super commentaire mon amie, gros bisous.

      J'aime

  3. Cette soif et parfois cette fureur de vivre, je la ressens au tout profond de moi-même, elle me pousse à aller toujours aller plus loin, à me dépasser, à oublier ce qui me fait souffrir. Oui vivre pour aimer et aimer pour vivre, toujours espérer que chaque petit moment de notre journée soit le plus beau, le plus grand. Que l’amour et l’amour et l’amitié l’emporte sur la haine, la colère, la jalousie etc. Je crois que rien ne nous rapproche le plus du bonheur que de s’aimer et d’aimer ceux qui nous entourent et les gens que nous côtoyons, car au-delà des médisances ou de la méfiance, il y a l’amour et il est plus fort que tout! Merci Delvi, j’ai un peu tardé à commenter, mais c’était pour le mieux le faire! Gros bisous mon amie, Gigi

    J'aime

    1. Bonjour Ginette…heureuse de te retrouver et ne t’en fais pas, tu passes quand tu peux! Non, personne ne devrait jamais nous reprocher, ni se reprocher, d’aimer…car sans cette grâce d’aimer et d’être aimé/e, la vie serait bien fade! Qui peut se vanter de n’avoir jamais aimé au moins une fois au cours de sa vie? Que ce soit égoïstement ou généreusement, Un homme, une femme, un enfant ou simplement la nature…sinon quoi, cela revient encore à dire qu’il lui manquerait une chose cruciale: un coeur vivant et une âme. Merci de ton très judicieux commentaire mon amie, gros bisous.

      J'aime

  4. rien n’ai plus important que d’aimer donner la vie être aimer ,c’est la chaine de la vie ,même si parfois des gens que l’on aime nous font mal ,il faut pardonner .espérer des jours meilleur dans la vie ,la vie est belle a vivre .et si nous avons plus l’amour il faut y croire il est la prés de nous ,il faut juste bien ouvrir ses yeux .

    J'aime

    1. Très judicieux ma douce Anita…l’amour, même lorsqu’il fait mal, est grâce et un merveilleux cadeau. Si nous aimons la vie, alors nous imons tout court…de l’enfant à l’adulte…des supers ami/e/s comme toi aux parfaits inconnu/e/s! Merci de ton commentaire et à bientôt. Gros bisous.

      J'aime

  5. Joli texte ! L’amour est au coeur de l’âme… au centre de tout… à l’infini…
    « Tout l’univers obéit à l’Amour. Aimez, aimez, tout le reste n’est rien. » (Jean de la Fontaine)

    J'aime

  6. Oui, ce moment d’éternité qu’est notre vie (ma vie) quel tourbillon qui file et file si vite … je suis rendue à trouver que oui, une vie, c’est très, très court en effet … une chance qu’elle se transforme en éternité car ouf ! … alors d’accord : aimer beaucoup, croire …. espérer !
    Bon et bel après-midi Delvina suivi d’une douce soirée,

    Bisous.

    J'aime

    1. Bonojur Colette…oui, ça passe très vite une vie! Alors, il faut profiter de tous les moments d’amour et de beauté qui croisent notre route! Aimer, croire et espérer…mais dis-moi, y a-t-il autre chose de plus important pour bâtir tous ces moments d’éternité?!? Merci de ton commentaire, bonne fin de journée et gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s