Et c’est pas fini!

fond-ecran-coucher-de-soleil-sur-la-plageBonjour…même si le soleil n’est pas présent aujourd’hui, quelque chose en moi me pousse à vivre et à écrire ceci, humblement, et à défaut de ne pas détenir LA vérité absolue.
Car il y a un peu plus de cette joie de demeurer debout et bien vivante. Toutefois, j’en reviens à croire que la vie est plus forte que toutes les formes de morts. L’absence du soleil ne signifie pas pour autant qu’il n’est pas là, derrière les nuages, ne dit-on pas?!?
Donc, rien n’est déterminé, ni établi, comme quelque chose qui doit absolument venir brouiller nos vues, ou éloigner nos pas de tous ces sentiers dans lesquels habitent nos forces et nos lumières. Alors, c’est un peu autour ce thème, et après être tombée sur une pensée de Marsha Sinetar, que je laisse mes mots prendre une fois de plus place sur ce blogue. Sinetar disait:  »…si on écoute la façon dont on se parle lorsqu’on fait des erreurs, on pourra peut-être entendre si on est en train d’alimenter notre estime de soi, ou si on la détruit.  ». Mm…cela donne à penser, pas vrai?!?

Qui n’a jamais fait d’erreurs? Personne! D’ailleurs, je préfère parler d’apprentissages plutôt que d’erreurs. Car lorsqu’on colle le mot  » erreur  » sur quelque chose, cela semble un peu une sorte de jugement, et même de condamnation, que l’on fait sur soi-même. Alors que si on parle  » d’apprentissage  », cela ne nous écrase pas autant. Nous nous accordons ainsi le droit de nous dire, et de croire, que nous progressons, que nous évoluons vers quelque chose de plus grand encore.

Cette progression de l’être humain me fait dire…et c’est pas fini, tout ne fait encore que commencer! Même si tout semble parfois un éternel recommencement, nous devons avancer, nous questionner; et regarder la leçon que la vie nous offre, non comme une barrière, mais comme une opportunité à grandir encore plus.
Cependant, puisque nous sommes si souvent confronté à ce qu’on appelle l’erreur, demandons-nous ceci : Que nous disons-nous lorsque nous faisons des  »erreurs »???
Prenons le temps de nous arrêter et d’écouter notre discours intérieur. Il est très possible que nous nous critiquions, que nous nous jugions et que nous ne nous pardonnions pas quelque faute ou écart. Nous risquons de croire alors que nous sommes mauvais, stupides ou indignes. Alors que nous sommes totalement sains d’esprit, avec autant de valeur que n’importe quel autre être humain!

Car si nous regardons combien de fois nous avons des choses négatives à nous reprocher, le compte est grand, non? Peut-être devrions-nous remarquer si nous sommes capables d’accepter nos défauts autant que nos qualités, ou si nous ne sommes satisfaits que lorsque tout est parfait selon nous. Ce qui ne viendra jamais, car nous sommes de nature des êtres imparfaits, je crois! Pourtant, bien que tendre vers la perfection soit un puissant fil conducteur d’énergie, elle peut être tout aussi destructive et empoisonnée si nous en faisons un but que nous devons absolument atteindre. Alors, le plaisir de faire ou d’exister pour ce que nous sommes disparaît, car nous devenons aveuglés par les exigences que nous nous imposons.


Ne serait-il pas plus salvateur et consolant de faire un virage, puis de changer, notre discours intérieur en une affirmation positive qui nous permettrait de nous sentir bien et heureux d’être qui nous sommes?!? Sommes-nous en fait  capables de nous dire :  »…et c’est pas fini, tout ne fait que commencer…j’ai appris quelque chose de plus sur moi aujourd’hui…la vie se poursuit, et moi, je suis toujours vivant…et c’est pas fini… »?
Delvina A. Lavoie
Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

8 Responses to Et c’est pas fini!

  1. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » Et c’est pas fini  » est un papier social et à la fois moral .
    il traite des choses de la vie , de tous les jours , du quotidien , du contact humain et enfin de l’introspection de tout un chacun , une fois sur le lit ou on voit défiler les images du film de la journée afin d’annuler progressivement tous les défauts et les mauvais habitudes pour changer en bon comportement vis à vis de nous même et de la société en générale .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :
     » prenons le temps de nous arrêter et d’écouter notre discours intérieure  »
    merci de ce régale intellectuel combien très constructif .
    bravo! et bonne continuité pour la verve de ta plume d’or combien très fertile .
    mes amitié majid .

    J'aime

    • Bonjour Majid…ton judicieux commentaire est très juste et apprécié mon ami. Non, rien n’est fini, puisque la vie continue…nous ne pouvons pas changé le passé, mais en se regardant aujourd’hui, peut-être pourrons-nous bâtir pour demain! Merci de ton passage et très bonne soirée. Gros bisous.

      J'aime

  2. Thalyssa says:

    Une réflexion très juste en effet !
    Le choix des mots est toujours tellement important. Il y a tout un monde entre « erreur » et « apprentissage ».

    On m’a inculqué la première version, et je peux clairement affirmer combien elle est destructrice. Maintenant que je me suis émancipée de mon passé, je teste l’apprentissage et c’est tellement plus serein et constructif !

    J'aime

    • Bonsoir Thalyssa…sans même se rendre compte du mal profond qu’ils nous inculquent, nos parents, nos profs, nos patrons et toute la société  »bien pensante » en générale nous laissent un goût amère de destruction. Puis comme tu dis, un jour ou l’autre, il nous est donné de voir, et non seulement de regarder, une autre lumière! Merci de ton beau commentaire et de ton passage, très bon mercredi et gros bisous.

      J'aime

  3. Ginette says:

    Oui plus souvent qu’autrement, nous n’avons pas de difficulté à nous blâmer pour des erreurs commises; mais en vieillissant on comprend que « ces dites erreurs »
    nous permettent de grandir. Toutefois pour grandir, il ne faut pas répéter les mêmes erreurs… Alors comme tu le dis si bien Delvi, nos erreurs doivent nous servir d’apprentissages pour être plus mature… Merci mon amie, très bon texte! J’adore te lire, mes sincères amitiés, Gigi

    J'aime

    • Merci Ginette de ton généreux commentaire! Et moi aussi j’aime te lire! Il est parfois difficile de ne pas répéter les mêmes erreurs…alors, ces leçons de vie reviennent, parfois sous une autre forme, afin de nous donne l’opportunité d’enfin apprendre…soit à vivre et à aimer! À bierntôt mon amie et gros bisous.

      J'aime

  4. colettedc says:

    Oh ! Oui, en effet, ce que je me dis à moi-même lors d’une erreur … je vais le taire … car, je ne le dirais même pas aux autres … mais, une chose est sûre Delvina … la prochaine fois, je vais m’en souvenir, ça c’est certain … ouf ! … bon et bel après-midi à toi suivi d’une agréable soirée même si l’orage vient dehors !
    Bisous.

    J'aime

    • Oui, on s’en souvient! D’ailleurs, malheureusement, nous nous souvenons plus de nos erreure ue de nos bons coups! Pas d’orage ici, même que le soleil se pointe timidement! Bonne fin de journée et merci de ton comentaire! Bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :