L’amour n’a pas d’adresse

Il naît puis il grandit…il vit et se tend…il guérit puis il blesse…il vient et il repart on ne sait où…mais qu’importe amour_199l’endroit qui l’abrite, puisque l’amour libère et ne saurait retenir prisonniers ces coeurs qui le servent si bien!

L’amour n’a pas d’adresse…donc il ne connaît ni les frontières, ni les distances. Il n’a pas besoin d’être classé dans un ordre prédéterminé et presque prévisible.

L’amour s’envole au-dessus d’un océan afin de rejoindre et de réunir cet homme et cette femme dont les corps ne se touchent pas, mais dont le cœur et l’âme se perdent dans des allées de félicité. L’amour, il s’écrit dans le livre de nos vies…il se conjugue parfois au présent, ou au passé. Il doit être laissé libre…si l’amour enchaîne et donne envie d’en mourir…est-il vraiment amour?

Puisque l’amour fait vivre. Il égare oui, il fait souffrir et pleurer, mais il fait battre le cœur, donc il vit. Il est nostalgie, attente et espoir…le cœur qui tel un tambour cogne si fort qu’il semble prêt à exploser…le corps qui ressent chaque minute, chaque jour et chaque nuit l’appel d’un autre corps.

Cependant, l’amour voyage au-delà de nous. Il atteint ces enfants qui courent et ceux qui ont faim. On ne le voit pas, l’amour, il est immatériel en lui-même. Pourtant, il se matérialise tous les jours sous nos yeux par une main tendue, un sourire de tendresse, un geste de miséricorde, le pardon et l’oublie d’une peine qu’un retour allégit.

L’amour n’a pas d’adresse, car il est toujours là, en nous. Sa demeure se trouve dans nos cœurs et dans nos âmes. En somme, nous n’avons pas à le chercher seulement dans le regard de l’autre, car il habite d’abord en nous…il doit y être s’il veut s’étendre plus loin que nos simples personnes.

Alexandra Julien disait:  »L’amour ne s’attend pas, ne se rêve pas, ne se cherche pas. Il se rencontre, se reconnaît et puis se vit ». J’aime cette pensée, car elle résume tout. L’amour, pas besoin de toujours l’attendre s’il est là, vivant en vous…..et lorsque vient une lumière, nous la reconnaissons. Nous nous savons alors arrivés, parce que cet amour est l’Amour…il s’installe, et c’est tellement naturel que tout semble venir de lui-même, sans forcer. Le silence se fait quelques fois, mais au plus profond de nous, nous SAVONS que nous avons été bénis par ce cadeau…et l’amour vit.

Cet amour qui n’a pas d’adresse, il a donné tellement…j’ai bu à sa source et me suis nourrit en son sein. Je ne désire pas tout comprendre, tout décortiquer…analyser les si, les pourquoi et les comment. En quoi cela me servirait-il? Plus nous cherchons justement à tout mettre en  »ordre », plus le désordre se fait en nous et entre nous et l’autre, puisque que cela crée des doutes qui empoisonnent l’amour.

L’amour n’a pas d’adresse…il n’est pas un numéro sur la porte…il peut être n’importe où, mais néanmoins  il est là, parfois même dans l’ombre. Néanmoins, si le cœur bat, alors l’amour vit…il n’oublie pas, mais poursuit sa route avec sérénité, car ce cœur sait combien il fut aimé, combien il a aimé et aime toujours. Même si l’amour n’a pas d’adresse, qu’il ne connaît ni l’espace, ni le temps, et qu’il ne se mesure pas…et que seuls des visages gravitent en orbite, autour d’une planète en constante évolution.

Delvina A. Lavoie

 

Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

22 Responses to L’amour n’a pas d’adresse

  1. majid says:

    Bonjour Delvina ,

     » L’amour n’a pas d’adresse  » est un papier purement sentimental
    certes! l’amour n’a pas d’adresse , il n’a pas de frontières , ni d’obstacles …
    il a une seul et unique adresse qu’est ; le cœur et le ce depuis la nuit des temps , l’exemple nous vient d’ADAM et ÈVE .
    l’expression que j’ai tant apprécie est celle-ci :
     » ce cœur fut aimé , a aimé et aime toujours … » et l’autre :
     » j’ai lu à sa source et je me suis nourri ( e) en son sein… »
    merci de ce régale intellectuel combien sentimentale et idyllique .
    bravo! et bon continuité pour la verve de ta plume d’or , combien très fertile
    mes amitié majid .

    J'aime

    • Bonsoir Majid…je te remercie beaucoup de ce beau ommentaire! Oui, je crois bien que depuis le début de la Création, les humains sont guidées par le coeur à aimer, qu’importe l’espace ou le temps. Tout semble toujours revenir vers un seul point: l’amour. Merci encore de ton passage et gros bisous.

      J'aime

  2. filamots says:

    Bonjour Delvi,
    Je viens de lire deux fois ton texte, tant il est dense.
    L’amour n’a pas d’adresse, tient je n’y avais jamais pensé à cela 🙂 C’est vrai, l’amour est un grand vagabond, qui s’immisce dans ta vie de mille et une façons. Il peut prendre tant de visages, à la Mister Hyde ou Mr. Jekill, mystique, amicale, filiale, entre deux femmes, deux hommes, et oui c’est d’actualité. 🙂
    Tu écrit : « Il doit être laissé libre…si l’amour enchaîne et donne envie d’en mourir…est-il vraiment amour? » Non dirais-je à titre de réponse. Mais le véritable amour ne devrait pas faire souffrir non plus. Et pourtant, nous ne sommes que des humains avec des sentiments parfois si désorganisés que s’y pencher demande bien des efforts et des tracas.

    Ensuite : « il fait battre le cœur, donc il vit. Il est nostalgie, attente et espoir…le cœur qui tel un tambour cogne si fort qu’il semble prêt à exploser…le corps qui ressent chaque minute, chaque jour et chaque nuit l’appel d’un autre corps. »
    Et cela c’est extra et en donne tout son sens, parce que c’est ce coeur qui bat fort, les phéromones qui se lancent à l’assaut du cerveau et en avant toute pour la parade 😀

    As-tu trouvé l’amour qui habite en toi pour toi ?
    En ce qui me concerne et après autant de temps, je cherche toujours. Je sais pourquoi. Entre les mots et la réalité bien différente, il y a un grand pont pas facile à franchir et qui me regarde. J’en suis consciente. Je connais, Tout est lié au passé hélas !
    En attendant ce que tu as écrit, est magnifique et merveilleux. Merci pour ces mots.
    Bises
    Geneviève

    J'aime

    • Bonjour Geneviève…et quel commentaire mon amie! J’aime te lire, tu cernes les points gravitant autour de mon texte! L’amour…que n’en a-t-il pas fait couler de l’encre…et des larmes…mais il revient toujours, infatiguable, car il sait mieux que nous que sans lui nous ne vivrions pas vraiment. Comme tu dis, il a souvent de différents visages, mais à nous de choisir le masque qu’on préfère! Si j’ai trouvé l’amour qui habite en moi et pour moi? Oui…non…peut-être…un fantôme ou une réalité qui se cache? Ça, je le saurai un jour…mais l’amour ma douce amie, il est chaque jour en moi…comme en toi…(seulement vivre et donner n’est pas déjà une marque d’amour?)…le laisserons-nous sortir de sa cachette? Seule le temps le dira. Car comme tu dis, les mots et la réalité sont différents parfois…ou alors les mots défrorment un peu cette réalité? Gros bisous mon amie, à bientôt et MERCI pour ton passage chez-moi!

      J'aime

      • filamots says:

        Vivre, nous le faisons par instinct primaire. Vivre peut aussi signifier « survivre ».
        Oui je sais c’est pas rigolo ce que je réponds.
        Donner c’est de l’altruisme, c’est de la bonté, je n’assimile pas cela à l’amour. Mais dans ce domaine, je pense à l’heure actuelle avoir eu tout faux. 🙂
        Gros bisous à toi aussi.

        J'aime

      • Bonsoir Geneviève…tu n’as pas eu tout faux…tu as vu ce que tu ressentais, c’est tout, et c’est très bien comme cela. Je suis contente, et beaucoup plus rassurée, lorsque les gens disent ce qu’ils ressentent vraiment, au lieu de dire des choses seulement pour plaire! C’est authentique et c’est que j’apprécie! Merci. Le vivre et survivre, dont tu parles, je crois, s’appliquent sur tout à la dimension physique. Je sais très bien de quoi tu parles…vivre, ou plutôt ne faire que survivre – ne faire que ça en fait- c’est extrêment difficile parfois. Je dirais cependant, et sans vouloir choquer ou vexer, que vivre ainsi n’est pas vivre…car la dimension émotionnelle et spirituelle n’y sont pas. Et l’amour n’est pas que le romantisme…enfin, tu me comprends mon amie. Je n’irai pas plus loin dans ce qui pourrait remplir maints et maints articles! À bientôt ma belle, bonne fin de soirée et gros bisous.

        J'aime

      • filamots says:

        Non l’amour peut avoir aussi une très belle dimension spirituelle. Je ne savais si je pouvais en parler ici. L’ayant vécue personnellement, je sais ce dont il s’agit. En effet, tout cela remplirait des pages entières lol.
        Bonne fin de soirée à toi aussi. Bisous.

        J'aime

      • Ma chère amie, chez-moi tu peux parler de tout ce dont tu veux… chacun a le droit et le choix de ses convictions et de ses croyances. C’est ce qui fait son unicité je crois…sans quoi on serait tous pareils, comme de petits robots programmés! Nan, merci mais je passe mon tour (faut quand même avoir le courage de ses convictions…non?). Et puis, renier toute dimension spirituelle, c’est aussi renier ces dimensions phyisiques, émotionelles, mentales…et même sexuelles tiens! Pourquoi toujours se retenir de dire les vraies affaires? Sais pas…tabou ou fausse croyance dictée par la société des gens  »Biens »? À+, et sens-toi à l’aise chez-moi, toujours.

        J'aime

  3. Ariane says:

    Oui, l’Amour! Toujours l’amour, comme dirait l’autre. On ne peut vivre sans. Quelles que soient ses manifestations, l’amour est toujours là, présent, éternel et donne l’espoir à toutes ces personnes qui existent ici-bas. Mais ne pas oublier que l’amour est enfant de bohème, qu’il se nourrit de liberté.
    Ton texte est à relire et méditer. Mille fois bravo! Continue donc d’écrire, toi l’éternelle amoureuse et passe une belle journée avec le soleil revenu. Je t’embrasse. xoxoxo

    J'aime

    • Merci Ariane de ton passage. Tu le dis si bien,  »l’amour est enfant de bohème, il se nourrit de liberté ». Tout est dit maintenant dans cette simple phrase…on peut le chanter, l’écrire sous outes ses facettes, mais il n’y a qu’une seule raison d’exister à l’amour…VIVRE. À très bientôt et gros bisous.

      J'aime

  4. Merci ma belle d’être venue laisser ta trace dans mon humble demeure! Continuer d’écrire…mais que pourrais-je faire d’autre? Sans quoi, je ne serais plus moi! Tu possèdes égsalement une très belle plume qui ne pourra que mûrir et grandir au fil du temps! Reviens quand tu veux Lisa…gros bisous.

    J'aime

  5. lisa says:

    Wow, j’adore cette article sur l’Amour, j’aime ton point de vue, le mien aussi ressemble à cela 🙂 continue d’écrire

    J'aime

  6. Ginette Beaulieu says:

    L’amour est fou, parfois complexe, mais il est source de vie pour tous ceux et celles qui ont la chance de le connaître un jour ou l’autre dans leurs vies… Il nourrit les poètes, inspirent les chanteurs et les peintres. Personne ne peut être indifférent à l’amour, que ce soit, de la tristesse ou de la colère, il fait partie intrinsèque de nous car il apporte l’espoir; l’espoir de le conserver ou l’espoir de le connaître de nouveau! Très bon article mon amie, gros bisous, Gigi

    J'aime

    • Bonjour Ginette…tu réussis chaque fois à si bien cerné mes articles! L’amour, qu’il soit romantique ou humanitaire, ne peut que faire le plus grand bien possible. Comme tu dis, il inspire, il est source de l’espoir et de la vie. Merci d’être passée mon amie, gros bisous et à bientôt.

      J'aime

      • Ginette Beaulieu says:

        Merci Delvi, tes textes m’inspirent tu sais, alors c’est toujours un plaisir de les commenter mon amie, gros bisous, Gigi

        J'aime

      • Alors ma douce, j’éprouve encore plus de plaisir à partager ces articles…tu m’inspires aussi mon amie, merci ppour ta grnde fidélité, gros bisous.

        J'aime

  7. colettedc says:

    Que cet amour qui vit en nous, se matérialise de paroles et de gestes significatifs pour les autres, tous les autres : Qu’ils soient porteurs de vie !
    Bon et bel après-midi à toi Delvina !
    Bisous.

    J'aime

    • Wow…très beau Colette…et oui, laissons-le se manifester de toutes les façons possibles, cet amour! Merci pour ton passage et ton commentaire, bonne fin de journée, bisous.

      J'aime

  8. Suzanne says:

    Ma chère Delvi…Ta plume toujours bien posée arrive toujours dans mes moments de remises en question….Merci ma virtuose de la plume! x0x0x

    J'aime

    • Bonjour ma chère Guerrière…puisque rien ne vient jamais pour rien, tu me vois enchantée d’un petit peu participer indirectement à tes réflexions. Ne lâche jamais ma belle…le soleil brille toujours et il reviendra pour toi aussi, et dans toutes les branches de ta vie. Merci pour ton passage et le commentaire…j’apprécie beaucoup que tu aies pris la peine de venir ici…gros bisous.

      J'aime

  9. depinois fernande says:

    « L’amour ne s’attend pas, ne se rêve pas, ne se cherche pas. Il se rencontre, se reconnaît et puis se vit ». jolie delvi je te repond bravo ma belle bisous

    J'aime

    • Merci de ton passage Fernande…j’apprécie beaucoup ton commentaire et revient quand tu veux!

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :