La vie continue…

Bonjour. Un autre dimanche, une autre semaine qui commence. Les nuages couvrent de plus en plus le ciel au-dessus de nos têtes. Une amie s’est fracturée l’épaule gauche la semaine dernière; les médecins ont dû l’opérer et il semble que cette intervention chirurgicale fut assez difficile. Une chute banale, qui sans doute aurait pu être évitée. Même  si toute cette douleur la suivra longtemps encore, elle demeure pourtant toujours enfermée dans un passage de son adolescence qui l’a détruit. Malgré cela, la vie continue.
Un homme voit  sa femme qu’il a aimé depuis plus de cinquante ans le quitter pour toujours. Elle est morte vendredi dernier alors que Simon n’était pas près d’elle. Il avait dû la laisser seule pour un jour et aller consulter ce spécialiste pour le coeur qui pratique loin de chez-lui. À l’hôpital, le médecin traitant de sa douce Élise lui avait pourtant assuré que celle-ci ne partirait sans doute pas aussi vite. Simon pleure comme un enfant, se sent coupable et perdu. Malgré cela, la vie continue.
La voisine cherche encore pourquoi son mari l’a quitté pour une femme de quinze ans sa cadette. Il lui semblait cependant que cet homme qui l’avait aimé depuis leur adolescence, n’avait rien à lui reprocher, puisqu’elle lui avait toujours été fidèle et qu’elle l’avait servi comme s’il avait été un roi. Ce fut comme si durant toutes ces années, ce type ne l’avait plus vu que comme la mère de leurs enfants, ou même comme l’épouse idéale à exhiber qui ne respirait que par lui. Alors, aujourd’hui Sandrine se désespère et se demande quels ont été ses manques. Elle se sent si seule. Malgré cela, la vie continue.
Un accident de la route a coûté la vie à deux policiers hier soir. L’homme qui conduisait la voiture n’a pas eu le temps de freiner et d’éviter ce jeune chevreuil qui soudain avait fait son apparition sur la route. Cela s’est terminé en tragédie pour les familles de ces serviteurs de l’état. Alors, quelque part un enfant pleure la mort de son père; et un fiancé est affligé parce ce que celle qui devait l’épouser l’été prochain n’est plus. Fatalité et destin cruel me direz-vous…et on dit que cela fait partie de la vie. Malgé tout, cette dernière continue.

Un jeune couple de travailleurs d’une usine alimentaire gagne un gros lot de 2 millions de dollars américains. Enfin ils pourront quitter cet endroit de misère pour aller s’établir ailleurs et partir cette affaire dont ils rêvent depuis si longtemps. Ils partent tous les deux un bon matin en laissant tout derrière eux, famille, amis, ceux qui les envient et ceux qui sont contents pour eux. Deux ans plus tard, nos amis millionnaires n’ont plus un sou parce qu’ils ont mené pendant tout ce temps une vie de pacha que même un milliardaire de toujours n’aurait pu se permettre. Alors maintenant, ils se retrouvent tous deux à revenir  travailler dans cette usine dont ils croyaient bien s’être défait pour toujours…et ils n’ont même pas lancés cette entreprise tant désirée. Naïveté, imprudence ou folie? Peu importe, puisqu’ils vivent avec le regret de ne pas avoir poursuivi un rêve. Malgré tout, la vie continue.
Et nous là-dedans? Que s’est-il passé dans nos vies pour que celles-ci bifurquent loin de cette route que nous rêvions de prendre? Et ses enfants qui traînent dans les rues, affamés, bafoués, ridiculisés, anéantis et sans moyen de s’en sortir si personne ne leur vient en aide, que faisons-nous d’eux? Et ses femmes que l’on viole, tue, ou encore dont on se sert comme monnaie d’échange afin d’obtenir une faveur politique, qu’advient-il d’elles? Que deviennent tous ces gens que nous croyions des frères, mais qui au moment où nous avions le plus besoin d’eux s’éloignèrent sans se retourner? Que disons-nous de ceux qui meurent (suicide) parce que cette fuite devant la vie est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour être libérer de leurs entraves? Une fin pour certains devient-elle un recommencement pour d’autres? Car malgré tout cela, la vie continue.
Une Terre qui est mutilée…un oiseau qui ne vole plus parce qu’on lui a coupé les ailes…une voix qui ne chante plus parce que quelqu’un a cru bon de la faire taire à jamais…un homme qui risque tous les jours sa vie pour un idéal qui le libère tout en le gardant prisonnier…et pendant se temps, l’amour pleure. Et malgré tout, la vie continue. 
Delvina A. Lavoie.   
 
Publicités

18 réflexions sur “La vie continue…

  1. Un grand regard sur la vie, sur ce qui nous entoure.. certes, mais pour le suicide, ayant aussi vu ton encart en colonne.. pas toujours fuite devant la vie mais des souffrances insupportables. La résistance à la souffrance n’est pas la même pour tout le monde et bien souvent , ce n’est pas celui qui a envie de suicider qui fera appel, le numéro téléphonique… c’est à nous, lorsque l’on voit que quelqu’un ne va pas d’aller vers lui.. Lui n’en a plus la force et certainement a beaucoup attendu que l’on s’occupe de lui, vivant dans l’isolement total. Le désespoir reste le désespoir. et puis, le suicide fait aussi partie des chemins de départ, comme les accidents, les maladies, les meurtres et tout le reste… c’est ainsi…

    J'aime

    1. Merci Néa pour ce judiceux et pertinent commentaire. Je suis aussi d’accord avec toi en ce qui a trait au suicide. La souffrance est parfois tellement grande et insupportable, que la personne en détresse ne voit plus de lumière, ni rien à quoi s’accrocher. Alors c’est à nous de le soutenir et lui tendre la main pour le guider vers une lumière. Cependant, pour personne je crois, le suicide n’est pas une solution. Il ne termine pas la souffrance ni ne règle pas un quelconque problème. Car cette souffrance se répercute sur les gens (mari, femme, enfants, amis…etc) qui aiment cette personne. Tu sais ma belle, le suicide est un sujet très délicat aussi…et il est tout naturel et compréhensible qu’il y ait des divergences d’opinions. Néanmoins, jamais je ne nierai la réalité que ce geste en est un de désespoir et de très grande souffrance. Au plaisir de te relire, car toutes les opinions et les partages sont une richesse et jamais inutiles! Bonne fin de journée.

      J'aime

  2. bonjour delvina ,
     » La vie continue…  » est un papier social et à la fois intéressants
    il reflète de la vie en générale et les choses de la vie
    qu’on veuille ou non la vie est ainsi faite , il faut vivre ses bons moments et faire face aux mauvais moments …
    le titre a son pensant d’or et explique tout .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :
     » ….le destin …fait partie de la vie  » .
    merci de ce régal intellectuel combien pratique
    bravo ! et bon continuité pour la verve pour ta plume d’or
    combien très fertile .
    mes amitié majid .

    J'aime

    1. Bonjour Majid…et oui, quoi que l’on fasse ou quoi qu’il arrive, la vie continue. Même si nous nous accrochons au négatif, celui-ci ne peux que nous rendre malheureux à la longue. Accrochons-nous oui, mais à nos rêves, la vie et l’amour! Merci pour ton beau commentaire, au plaisir de te relire…mes amitiés et gros bisous.

      J'aime

  3. La vie continue… quoi qu’il arrive… Ton texte met en lumière des évènements sur lesquels personne n’avait de « contrôle ». J’ai un pouvoir d’action sur ce qui « m’appartient » et je peux « interagir » que sur ce que je connais… Nous sommes « sensibles » aux malheurs d’autrui et de l’Humanité, nous donnons et faisons ce qui est dans nos capacités pour aider… mais la survie du Monde dépend de chacun, du jour où nous serons tous frères en se tenant la main…

    J'aime

    1. Très juste mon amie! On peut regsrder mias si on ne fait rien, ben, la vie continue…sans nous! Nous devenons alors seulement spectateurs et non des acteurs principaux de cette vie qui nous entoure et nous aspire, si nous ne faisons rien. Merci de ton passage et de ton judicieux commentaire…gros bisous.

      J'aime

  4. Et oui la vie continue…..Y’as personne sur cette planette terre qui ne souffre pas, qui n’aime pas, et j’en passe…..Dieu a dit que nous sommes tous sur cette terre de passage pour une raison….Et pour nous tous quoi qu’il arrive la vie continue….Ont n’as tous perdu un être cher qu’on n’as aimer….ont n’as tous souffert de quelque chose dans notre vie….Une perte d’emploie, la maladie, la souffrance…..ect……mais ont doit continuer à vivre car la vie continue………merci mon ange tes sujet sont toujours intéressant ……Bon mardi ❤

    J'aime

    1. Merci Line pour ta fidélité et tous tes commentaires. La vie continue, peu importe ce qui arrive. Nous ne pouvons pas arrêter le temps de fuir…la seule chose que nous pouvons maîtriser, c’est le choix de comment nous poursuivons notre route. Non, rien n’arrive pour rien sut cette terre, et chaque évènement ou personne qui croise nos vies viennent ppoir une rsison: celle de nous faire grandir, de nous faire apprendre à aimer et donc à vivre. Merci, car tu m’as doné la chance de préciser encore plus! Gros bisous et à bientôt…au plaisir de toujours te recevoir!

      J'aime

  5. Ton texte est dense. Et la vie continue. Oui. Et nous en revenons aux choix, au fait que nous ne pouvons prendre sur nos épaules toutes les misères des autres et se sentir coupable. Je puis t’écrire tout cela ayant vécu à diverses reprises des événements lourds et difficiles. Chaque personne est différente. Qui suis- je pour oser ne fut ce qu’un instant la juger ? La vie tous les jours égrènent ces événements que tu cites et la liste est longue. Que puis- je faire en tant qu’individu ? D’abord s’occuper de moi, du mieux que je peux. Je survis, je crève, je ne vis qu’à moitié, rêves, projets ou non, qu’importe la vie m’entraîne. Cette continuité ne m’a jamais dérangée pour sortir de situations difficiles, au contraire j’estime avoir la chance à diverses époques de pouvoir rebondir, alors que d’autres n’auraient pas pu. La vie inexorablement continue vers ma propre finalité, celle-là que j’ai dû dompter, tant j’en avais la trouille. Car vivre est merveilleux, même dans le malheur. Oui je sais cela peut être une telle anti- thèse. Et pourtant la vie contine et nous donne des coups de pieds au derrière pour avancer. Elle s’en charge, suffit d’être à l’écoute, et d’assumer ses propres choix de vie. D’aller de l’avant, tout droit. Continuer et essayer de survivre avec des miettes de meilleurs toujours bon à prendre. Pour les projets ? Celui d’avoir écrit ce que je viens d’écrire même virtuellement. J’ai vécu le partage, un don altruiste et gratuit.

    Je ne me relirai pas. J’écris ce que mon cœur intuitivement me dicte. Et la vie continue.

    J'aime

    1. Bonjour Filamots…ton commentaire…dit tout. Prendre conscience de ce qui m’entoure de bien est fabuleux…mais je dois aussi prendre conscience que les coups durs viennent aussi me toucher, mais que grâce à eux je puis retenir la la leçon et apprendre à devenir plus forte. Je suis toujours enchantée de ce que tu nous partages si généreusement, car il y a une telle sagesse…celle d’une femme qui a vécu plein de choses, qui s’est battues et qui garde la tête haute. Merci grandement pour ton beau commentaire et prends bien soin de toi, gros bisous.

      J'aime

  6. Eh oui, la vie son cours, avec ses injustices et ses beautés… Les injustices et les souffrances de la vie, on ne peut les oublier et essayer de changer des choses si on le peut, car la moindre petite chose que l’on fait pour autrui peut améliorer, ne serait-ce qu’un peu, le monde dans lequel on vit… Moi je crois qu’il faut se concentrer sur ce que la vie a de plus beau à nous offrir et les emmagasiner pour les mauvais jours, garder la tête haute et l’espoir nous permet de vivre dans une certaine harmonie, ce qui est sans doute la meilleure façon de prendre la vie… Merci Delvi, très belle réflexion, comme toujours! Gros bisous mon amie, à bientôt, Gigi

    J'aime

    1. Bpnjour Ginette…j’espère que tu as passé un bon week-end. D’accord avec toi, de la vie, nous ne devrions ne retenir que le beau et les jours ensolleillés. Cependant, il ne faut pas fais l’autruche et se cacher la tête dans le sable. Les nuages viennent parfois assombrir le ciel de nos vies…mais en gardant espoir et confiance, on devrait y arriver! Et en se disant que demain est un autre jour! Gros bisous ma belle, merci pour ton commentaire judicieux.

      J'aime

  7. La vie continue et demain il y a un autre jour… Il faut garder l’espoir, oser lancer ses projets, au moins tenter sa chance… Et mon rêve est de faire un tour du monde… J’ai quelques amis à Sydney et à Melbourne, d’autres qui habitent au sud du Mexique, quelques connaissances en Argentine… Je parle comme même espagnol… Bisous !

    J'aime

    1. Bonjour Maria…toujours garder l’espoir…d’aimer, de vivre…et de voyager! Puisque tu as tousces ami/e/s, ne manque pas l’opportunité de partir si tu en as la possibilité! Et tu sais quoi ma belle? Je crois même que je vais me cacher dans tes bagages…chut, on le dit à personne! Lol! À bientôt, bisous.

      J'aime

  8. Et la vie continue… malgré tout. Mais pour accepter cette vie qui continue, que de souffrances, d’incertitude et d’angoisse! Car trop souvent nous appréhendons demain car la souffrance fait toujours peur. Alors l’espoir peut guérir une blessure vive à condition que nous le voulions vraiment. Et il existe toujours ce moment où nous pouvons rattraper le coche. Ne dit-on pas « l’espoir fait vivre »? Car qui sait ce que nous réserve demain….
    bon dimanche à toi aussi, bisous xoxoxo

    J'aime

    1. Bonsoir Ariane…l’espoir fait vivre, même malgré nos douleurs, nos angoisses et nos doutes. Et parfois pour survivre, il faut fermer les yeux et lâcher prise, non pas sur l’amour et la vie, mais sur tous ces détails qui ne sont pas de notre essor…d’où l’espoir, la foi et la confiance…car la vie continue! Merci pour ton commentaire, gros bisous.

      J'aime

  9. Oui, la vie continue en effet ! … malgré tout cela, il faut garder cet espoir qui fait vivre … nous sommes là, à nous de continuer la vie du mieux que l’on peut avec ce qu’on a et ce qu’on est … bonne poursuite de ce jour à toi Delvina … la vie continue …

    J'aime

    1. …il faut garder espoir…oui ma belle, tout à fait d’accord avec toi. Garder cet espoir qui ressemble à une attente, mais non une attente qui fait mourir…plutôt une attente sereine. Pourtant, il vient des moments où même si la vie continue, le ciel est un peu assombri. Merci Colette d’être passée et de ce commentaire inspirant…tu souffles toujours un vent de positivité toi, j’aime beaucoup, c’est rafraîchissant! Bonne soirée et gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s