Au nom de l’amour

Le vent qui souffle fort dehors me gèle les os même si je suis à l’intérieur! Pfff, pas possible, je me croirais reculer jusqu’en novembre…bon ok, je cesse de râler et voyons plutôt si je peux encore me servir de mes doigts pour appuyer sur les touches de mon clavier! Il semble que oui…alors maintenant, voyons si les engrenages de mon cerveau suivront!
Au nom de l’amour…c’était le titre d’une vieille chanson de Georges Guétary qu’écoutait ma mère. C’est également le titre de cet article…mais c’est surtout le titre que nous pourrions donner à un si touchant et merveilleux film; celui que chaque jour nous jouons. Une vie sans amour est-elle une vie bien vécue? Et qui suis-je pour dire ce qui est bien ou mal, assez ou trop peu?!?
Au nom de l’amour…on excuse tout, on pardonne beaucoup et on espère encore bien plus loin que nous porte cette espérance.
Au nom de l’amour…on invente sa vie, ou celle qu’on a toujours rêvé mais qu’on a jamais eu, puis on la vit un peu par procuration.
Au nom de l’amour…on attend que le jour se lève, qu’un rayon de soleil vienne réchauffer notre nid ou que l’oiseau revienne chanter à notre fenêtre.
Au nom de l’amour…on éteint une lumière…alors c’est ne pas en mourir, mais ne plus pouvoir en vivre. Et le coeur qui traîne avec lui sa peine et son ennui, son ombre et sa nuit.
Au nom de l’amour…on fait la guerre. On se bat pour un coin de ciel qui pourtant devait nous appartenir tout naturellement, si on ne nous l’avait pas caché.
Au nom de l’amour…on lit un jour  »toujours »,  »éternel », ou encore  »jamais ». Mais comme rien, mais rien, ne saurait durer infiniment, puisque l’infini n’est pas encore touché, au chapitre suivant, plus rien ne va.

Alors, que devons-nous croire et retenir de l’amour, quel qu’il soit? Qu’il naît, qu’il grandit, qu’il se cache de nous, qu’on le malmène en galvaudant sa raison d’être?
Au nom de l’amour, nous pouvons ne retenir qu’une chose…que si nous n’avons jamais appris à aimer, alors nous n’avons jamais appris à vivre.
Bon, d’accord, très belle phrase que celle-là…mais qui peut me dire, de façon la plus exacte et vraie qui puisse être, qu’est-ce qu’apprendre à aimer, et donc à vivre, veut dire?!? Oui, ce serait une vérité…mais c’est quoi LA vérité?
Je ne fais que poser la question, histoire, et besoin, de savoir ce que vous en pensez. Moi, je sais déjà  que je ne sais rien face à ce grand mystère. Tout ce que je peux ajouter, c’est qu’au nom de l’amour, celui de ma vie, de ma terre, de mes enfants, et de tout ce que vous voulez, je me donne, j’oublie, je pars, je reviens, je guette, je me tais, je crie, je pleure, je ris, j’espère, je ferme les yeux, je me tends, je crois passionnément, j’avance, je recule, je lis, j’écris…et après tout ça, je hurle et je me déchire, j’écoute et je continue d’exister. Tout ceci parce que je veux encore aimer pour vivre et vivre pour aimer.
Au nom de l’amour…de cet amour de moi…de celui de vous…de celui des autres…et un jour, dites-moi, tous ensembles, parviendrons-nous à faire de tous nos amours…l’Amour???
Delvina A. Lavoie
Publicités

À propos D.A. Lavoie
''Mon âme a son secret, ma vie son mystère''...une rêveuse passionnée avec la tête perdue dans certains nuages oui, mais avec les pieds bien sur terre...et toujours amoureuse...de la vie, de l'amour et des mots....puis vivre de tout ce qui est encore à découvrir. ''My soul have its secret, my life its mystery''...a passionate dreamer with her head lost in some clouds yes, but with my feet well on the ground...and always in love...with life, with love, with words...and living by what else is to discover.

12 Responses to Au nom de l’amour

  1. majid says:

    bonjour delvina
     » Au nom de l’amour  » est un papier de porté sentimentale
    ces arguments contenus sont solides et convaincants
    au nom de l’amour , ou se surpasse l’exemple me vient de ce sportif ou il suffit qu’il soit applaudit ou portait par la voix de sa femme que ce dernier remportera haut la main l’épreuve .
    l’expression que j’ai tant apprécie est la suivante :  » au nom de l’amour ou pardonne beaucoup et ou espère .. »
    merci de ce régale intellectuelle combien régalant
    bravo ! et bonne continuité pour ta verve de ta plume d’or
    combien très fertile ..
    mes amitié majid

    J'aime

    • Bonsoir Majid…je suis bien heureuse de tous tes commentaires que tu me laisses! Oui, encore une fois, comme tu le dis toujours, ceci est un article de portée sentimentale. Pourquoi? Tout simplment parce que les émotions parlent et que je laisse parler mon coeur et couler les mots. En tout et pour tout dans cette vie, tout est une question de sentiments…l’amour comme la haine, l’espoir comme le désespoir…puisque tout se relie pas nos états d’âme et notre vévu. Merci de ton passage, très bon dimanche et gros bisous.

      J'aime

  2. line cyr says:

    Oui au nom de l’amour….y’as tant de poête qui as écrit sur se sujet…..L’amour c’est la plus belle chose au monde quand c’est riciproque…..Quoi de plus beau de tout partager avec l’être qu’ont n’aime……ont vit nos peines, nos joie, ensemble ont batti une vie ensemble, avons des projet ….ect….mais y’as plusieurs sorte d’amour aussi….ceux d’aimer nos parents, nos amies très proche….ect……Pour moi quoi de plus beau que l’amour d’un enfant, je suis pas mère….mais moi j’aime ma mère plus que ma propre vie, elle m’as donner la vie, c’est pas rien….Très intéressant se sujet j’aime bc merci mon ange gros bisous

    J'aime

    • Merci Line de ce beau partage. L’amour a plusieurs visages…celui filial, fraternel, universel, humanitaire…ou encore celui romantique qui fait couler tant de larmes, mais qui est aussi félicité, symbiose, partage, abandon et passion! Gros bisous ma douce, à bientôt.

      J'aime

  3. Bonjour Colette, merci pour ce judicieux commentaire. Oui, apprendre à aimer et donc à vivre, c’est un travail parfois laborieux et de toute une vie…mais les récompenses à la fin sont immenses et incomparables! Et comme tu dis, l’AMOUR nous ouvrira les bras! Ton passage est très apprécié, au plaisir de te relire. Mes amitiés.

    J'aime

  4. colettedc says:

    Tu es sur la bonne voie tu sais Delvina car apprendre à aimer et à vivre, c’est le travail de toute une vie ! Nous y parviendrons qu’au terme de cette vie terrestre lorsque l’AMOUR même nous ouvrira ses deux grands bras …
    Bien belle réflexion que celle que tu proposes ici !
    Bonne fin de ce jour à toi et agréable demain !
    Amitié.

    J'aime

  5. Bonjour ma belle Gigi…comme tu es sage mon amie! Tu m’inspires beaucoup, tu le sais. Oui, tellement de belles choses se font au nom de l’amour, que nous ne devrions même pas retenir tous ces motifs d’écrasement…ceux qui au fond nous servent trop souvent d’excuse pour ne pas nous battre et avancer. Néanmoins, ces jours viennent parfois assombrir notre viel. Et renier ou ignorer nos peines sans les crier peut être quelque fois destructeur, voir même fatal, dans certains cas. Je suis très heureuse que tu aies aimé, j’apprécie toujours tes commentaires, à bientôt, gros bisous.

    J'aime

    • Ginette Beaulieu says:

      Oh tu sais, je ne suis pas si sage que cela, c’est seulement les aléas de la vie qui ont formé et qui forment ma façon de voir la vie. Merci d’apprécier mes commentaires, ça me fait plaisir mon amie, à bientôt, gros bisous, Gigi

      J'aime

      • Mais, tout le plaisir est pour moi ma chère! Ta belle présence ici donne de la vie à ce Blog et…à moi aussi, comme de raison! Gros bisous…

        J'aime

  6. Ginette says:

    Oui au nom de l’amour, les plus grands poètes et les peintres les plus célèbres ont fait leurs plus belles oeuvre et au nom de l’amour, nos artistes se réinventent dans leur façon de chanter, leur façon de voir l’amour… La vérité pour une personne n’est pas la même pour une autre, nous avons chacune et chacun notre vérité… Oui par amour, nous crions, nous pleurons, mais pardessus tout ça nous aimons avec notre chair, avec notre coeur et de notre entier. Nous vibrons au nom de l’amour. Un texte fort, touchant qui m’a beaucoup interpellé. Merci Delvi, j’ai bien aimé ton écrit, gros bisous, Gigi

    J'aime

  7. filamots says:

    Ces paroles là ont un terrible écho en moi :  » je me donne, j’oublie, je pars, je reviens, je guette, je me tais, je crie, je pleure, je ris, j’espère, je ferme les yeux, je me tends, je crois passionnément, j’avance, je recule, je lis, j’écris…et après tout ça, je hurle et je me déchire, j’écoute et je continue d’exister. Tout ceci parce que je veux encore aimer pour vivre et vivre pour aimer. » Que de vérités dans ce texte fort.
    Merci pour votre gentil passage et commentaire.

    J'aime

    • Merci de ton passage chez-moi, j’apprécie beaucoup. Oui en effet, ce sont des mots qui bousculent et qui réveillent certains démons, eux qui sont aussi des parties de nous…puisque nous ne sommes que des êtres humains, donc passibles des grandes choses, mais aussi de tomber parfois. Autant notre côté divin et  »parfait » est omniprésent dans nos vies, ne renions pas en faisant semblant de rien, que nous possédons aussi ces négativityés par lesquelles malheureusement trop de gens se laissent envahir! Il ne faut pas par contre croire que nous sommes  »mauvais »,  »indignes » ou  »damnés » si nous tombons! Cela fait partie de qui nous sommes! Merci encore et bonne fin de journée.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :